Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Et ceux-là aussi sont-ils “modérés” ?

M Plus de 40.000 personnes manifestent dimanche selon la police à Karachi, dans le sud du Pakistan, contre toute révision de la loi prévoyant la peine de mort en cas de blasphème contre l'islam et en soutien à un policier ayant tué un gouverneur qui souhaitait qu'elle soit amendée. Le policier (photo) a tué le gouverneur de 29 balles au cri d'"Allah est grand".

"Mumtaz Qadri n'est pas un meurtrier, c'est un héros", scandaient les manifestants, dont certains appelaient au jihad.

Et Asia Bibi est toujours en prison.

Partager cet article

12 commentaires

  1. Et quand ils auront des cataclysmes naturels, nous leur enverrons de l’argent à plein régime (n’oublions pas que le Pakistan possède l’arme nucléaire).

  2. C’est ce qui se prépare chez nous, plus tôt qu’on ne le pense.
    Si le salaire de policiers a été augmenté, et qu’on torpille leur travail là où il est utile, à quoi sont-ils destinés?

  3. Comme vous, je pense souvent à Asia BIBI. Comment peut-on la sortir de cette galère ?
    J’ai bien peur que ce soit les pieds devant.

  4. Se termine sur Radio Courtoisie une émission renversante. Vive la radio libre !
    Autour de Magdi Sami Zaki, auteur de DHIMMITUDE OU L’OPPRESSION DES CHRÉTIENS D’EGYPTE.
    C’est un véritable cauchemar qui est décrit. Et il est couramment annoncé que ce qui se produit là-bas, nous arrivera également. Un correspondant de l’AED décrit des choses insoutenables.
    Au milieu de ce cauchemar indescriptible, l’auteur indique qu’il a rencontré des musulmans courageux. Et qu’il préfère un musulman courageux à mille chrétiens lâches.
    Les dernières phrases :
    ” Hitler spéculait sur la lâcheté des gens ” Général de Gaulle cité par l’auteur.
    ” Celui qui dit que l’Islam est une religion de tolérance de paix et d’amour, il est soit un naïf, soit un ignorant, soit un lâche ” l’auteur cite un compatriote engagé.
    Madame Michelle Alliot-Marie ne fait pas son devoir. Son angélisme tout bien-pensant n’est plus approprié : elle ne protège plus les Français. Il faut prévenir l’arrivée en France de phénomènes comparables. Il n’y a pas de temps à perdre. C’est maintenant. Le temps joue contre nous en raison de la démographie. Si nous ne sommes pas courageux aujourd’hui, nous le serons moins encore demain. Il n’est pas facile de se montrer courageux.
    Je ne sais que dire.
    En passer par une prise de conscience en profondeur ?
    Regarder ce que l’on ne veut pas voir (et que l’on ne veut pas beaucoup nous montrer) ?
    Rassembler nos esprits, et nous préparer à l’avance à certaines situations, afin de pouvoir chacun à sa petite échelle réagir opportunément et ne pas être pris au dépourvu ?
    Prions le Rosaire. Je crois que ce sera notre meilleur conseiller.

  5. Mahomet faisait exécuter ceux qui le critiquaient, lui ou sa doctrine

  6. interview qu’Eric Denécé, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), a donnée il y a deux ans à Roger Heurtebise (Riposte Laïque, Numéro 38, 22 avril 2008) :
    Riposte Laïque : Moi je pense que l’islamogauchisme est mort-né, car c’est une alliance contre-nature.
    Eric Denécé : La seule chose que je note, c’est qu’effectivement aujourd’hui, dans le cadre de cette lutte farouche contre les sociétés capitalistes, dans laquelle est entrée une certaine frange d’extrême gauche, certains commencent à se dire : « Qui peuvent être nos meilleurs alliés, pour foutre en bas cette société occidentale qui ne nous plaît pas ? Eh bien ce sont les musulmans radicaux. » Je n’ai pas d’éléments de preuve là-dessus, mais je suis cela parce qu’on voit une évolution similaire chez les mafias italiennes. Pourtant la mafia italienne est une société fermée, catholique, en Sicile. Ils finissent malgré tout par commencer à nouer des contacts avec les islamistes radicaux en pensant que de cette façon ça leur permet de mieux faire leur business du crime.
    Fin de citation.
    http://www.ripostelaique.com/Eric-Denece-les-grandes.html

  7. Je ne sais pas si le terme de “modéré” convient pour qualifier le musulman Salman Taseer, le gouverneur du Penjab assassiné. Il a été jusqu’à l’extrême: le don de sa vie pour la justice. Il luttait contre la loi anti-blasphème.
    La députée pakistanaise musulmane Sherry Rehman présentera à l’Assemblée nationale « une motion en vue de la révision de la loi anti-blasphème ».
    Tous les musulmans ne sont pas des islamistes. Ces musulmans-là l’ont montré. Même si je sais bien que l’islamisme violent représente une part non négligeable de l’islam.
    Nous devons dénoncer et lutter contre les islamistes violents.
    Même si les musulmans non-violents ne réprésentaient qu’une minorité des musulmans, nous devons continuer à dialoguer avec ceux-là comme le dit et le fait le Pape .

  8. @elqana
    Le problème c’est que c’est le Coran lui même qui est violent et relisez la biographie de Mahomet cet homme que les musulmans prennent pour modèle vous comprendrez la source de leur comportement.
    Un musulman modéré est un musulman qui n’applique le Coran qu’en partie.

  9. “Tout est relatif” : modéré ? par rapport à qui? à quoi? ..celui qui tue une personne peut-il être considéré comme modéré par rapport à un tueur en série ? il fut un temps ou les choses étaient claires …ex: qui vole un oeuf ,vole un boeuf !
    ce qui s’est amenuisé c’est le bon sens !

  10. @ Non nobis, vous citez “préfère un musulman courageux à mille chrétiens lâches”
    les chrétiens ne sont pas lâches il est écrit : “Laissez-les”
    Mathieu: 15,14
    “Laissez-les : ce sont des aveugles conducteurs d’aveugles ! Et si un aveugle conduit un autre aveugle, ils tomberont tous les deux dans un trou. »

  11. Jésus a interdit à Ses disciples d’utiliser l’épée :
    « Alors Jésus lui dit: ‘ Remets ton épée à sa place, car tous ceux qui prennent l’épée périront par l’épée. » Matthieu 26:52
    le contraire total dans l’islam qui prône la haïne , le meurtre dont le mode d’emploi se trouve dans le coran
    on reconnaît l’arbre à ses fruits
    Muhammad a exhorté ses adeptes à l’utiliser (l’épée):
    « Ô prophète! Encourage les croyants au combat! » Sourate 8:55
    « Combattez (…) que tout culte soit rendu à Allah ». S. 8:39
    « Tuez les associateurs » S. 9:5 (Verset du ‘SABRE’)
    Associateurs (= les chrétiens), mot clé du Coran.
    Muhammad a enseigné la vengeance :
    « Soyez hostiles envers quiconque vous est hostile, dans la mesure où il vous est hostile. »
    Sourate 2:194
    Muhammad tenait compagnie aux démons : « Lorsque Nous avons amené devant toi une troupe de djinns (démons) pour qu’ils écoutent le Coran et qu’ils furent présents, ils dirent: ‘Écoutez en silence!’ Et quand ce fut terminé, ils retournèrent en avertisseurs auprès de leur peuple. » Sourate 46:29

  12. Pour Asia BIBI.
    Comment peut-on la sortir de cette galère ?
    faire connaître à tous son sort et ainsi faire pression aux politiques qui ne s’émeuvent que l’orsque ce n’est pas catholique
    Un groupe islamiste extrémiste du nom de «Moaviya» projetterait de commettre un attentat-suicide contre la prison de Sheikhupura afin de tuer Asia Bibi, une chrétienne condamnée à mort pour blasphème, selon un rapport du renseignement pakistanais.
    Mme Bibi est incarcérée dans cette prison depuis 2009. La police du Pendjab et les autorités carcérales ont renforcé la sécurité, particulièrement depuis l’assassinat du gouverneur de la province, Salman Taseer, mardi dernier. Mgr Lawrence John Saldanha, président de la Conférence des évêques catholiques du Pakistan, a déclaré il y a quelques jours, « il est clair que toute personne opposée à la loi sur le blasphème est à risque. »
    Mgr Anthony Rufin, évêque d’Islamabad-Rawalpindi, a déclaré à AsiaNews que le fondamentalisme religieux et l’intolérance se propagent dans le pays. De plus en plus, les chefs religieux musulmans offrent des récompenses à toute personne prête à attaquer violemment ceux qui critiquent la loi sur le blasphème.
    Entre 1990 et 2011, pas moins de 35 personnes accusées de blasphème ou opposées à la loi sur le blasphème ont été tuées dans des exécutions extrajudiciaires ou trouvées mortes dans des circonstances suspectes. Ces décès suscitent la joie chez certains musulmans, comme en témoignent les manifestations en faveur de l’assassin de Taseer, Malik Mumtaz Hussain Qadri.
    Quand Qadri a été traduit en justice mardi dernier, des dizaines de fans l’ont embrassé et couvert de pétales de roses. Plus de 2.000 personnes ont également adhéré à un groupe Facebook qui le soutient. Seulement 70 personnes se sont prononcées contre lui. Selon LifeSiteNews basé aux États-Unis, plus de 500 savants musulmans ont fait l’éloge du geste de Mr Qadri. «Il est choquant que le meurtrier d’un gouverneur soit honoré», a déclaré le père Daniel Habib, un prêtre de Lahore. « Des centaines d’avocats offrent de sauver Qadri ; c’est de la barbarie. Au lieu de condamner son geste, on en fait un héros. »

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services