Bannière Salon Beige

Partager cet article

Est-il encore important de lire aujourd’hui ?

Valeurs chrétiennes : Culture / Vidéos

De Jean-Pierre Maugendre sur le site de L’Homme Nouveau :

[…] La lecture permet d’aller au fond des choses et de ne pas rester prisonnier de l’instant et de l’émotion. Elle nous ouvre l’accès au capital incommensurable que constitue l’expérience millénaire de l’humanité. L’actuel secrétaire d’État à la défense de Donald Trump, le général James Mattis, témoigne :

« En lisant on apprend à travers les expériences des autres (…). Grâce à ma lecture, je n’ai jamais été pris de court par aucune situation, jamais sans savoir comment un problème avait déjà été abordé (en bien ou en mal) avant. Ça ne me donne pas toutes les réponses, mais c’est une lumière dans un chemin qui est souvent sombre. »

La lecture demande, certes, plus d’efforts et de volonté que le zapping sur internet. Son exercice est cependant plus fécond conformément à ce qui est souvent la règle : « Le savoir est un fruit dont la racine est amère »… Le livre reste ainsi l’outil privilégié de l’étude, l’ordinateur n’étant pas conçu pour de longues heures de face-à-face… […]

La lecture est surtout supérieure à l’audiovisuel en ce que ce dernier exerce une fascination plus qu’il ne forme l’esprit à réfléchir. L’image, et en particulier l’image animée, fascine pour des raisons physiologiques parfaitement connues des médecins. Elle est la consécration du primat du sensible sur l’intelligible. Dans l’encyclique Miranda prorsus, en 1957, Pie XII avait ainsi rappelé le pouvoir particulier de l’image : « Et même le sens de la vue étant plus noble et plus digne que les autres, conduit plus facilement à la connaissance des réalités spirituelles. » Il est à craindre que, mal utilisé, ses effets pervers ne soient également plus importants.

« Il faut lire avec l’intention de retenir par cœur tout ce qu’on lit. Évidemment on n’y arrive pas mais cette intention est tout de même très efficace. On garde toujours au moins quelques bribes et surtout cette habitude décuple la puissance d’attention, d’application aisée à ce qu’on fait » écrivait l’abbé Berto. […]

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services