Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Essonne : les voyous profitent de la mobilisation des forces à Paris

Un policier a été sérieusement blessé hier soir à Vigneux-sur-Seine (Essonne), après avoir reçu un pavé en pleine tête.
Vers 22H30, des voyous ont perturbé la voie publique et les parties communes des immeubles, avant de menacer d'incendier des poubelles. Ils ont ensuite tenté de frapper des riverains qui étaient sortis, alors que la police arrivait sur les lieux, et les a repoussés avec des gaz lacrymogènes.
Ils ont ensuite jeté des pavés sur l'équipage de la brigade anti-criminalité départementale.

Il n'y a pas eu d'interpellation.

Nous voyons où se trouvent les priorités de Manuel Gaz.

Partager cet article

24 commentaires

  1. Pas eu d’interpellationS !!!!!!
    Tout est dit

  2. et si c’étaient les mêmes qui encagoulés ont manifesté à Paris le 23, on en voyait certains en jogging ce qui est rare dans nos manifs!
    Tout le monde ne dispose pas de pavés!

  3. Ouais, ben la prochaine fois les “riverains” sortiront avec leur fusil de chasse.

  4. Manuel Gaz qui, rappelons-le, mobilise 30 (TRENTE !) cars de CRS pour l’accompagner au concert…
    Et qui, aux dernières nouvelles, est toujours ministre…
    soupir…

  5. De toute façon Manuel Gaz peut bien les faire arrêter la Taubira les fera relaxer!!!
    Un seule solution: le peuple souverain reprend les rênes dans ce pays et fait lui-même appliquer la loi.

  6. Si ce sont les mêmes policiers de la Bac que ceux qui font des provocations et des tabassages en règle lors des manifs cotre le mariage gay, j’appelle cela la justice immanente.
    Si ce ne sont pas les mêmes policiers que ceux qui font des provocations et des tabassages en règle lors des manifs cotre le mariage gay, cela leur arrivera à leur tour, mais ce ne sera pas le fait des opposants à la loi Taubira, mais cela sera permis par Dieu tout comme dans l’Essonne.

  7. Bien dit coco. D’accord avec toi !

  8. Il y a des “débordements” qui sont “commandités” par les pouvoirs en place pour maintenir un certain déséquilibre et une tension récurrente au sein de la société. C’est une tactique de manipulation qui permet, entre autres, de focaliser ponctuellement l’attention des gens sur ces points précis, de brouiller momentanément leurs repères, de fragiliser leur conscience. Et pendant ce temps, certains avancent leurs pions…

  9. Condamnation des voyous, aucune compassion pour les flics, rien à faire, que les voyous ou les policiers soient blessés ou tués je m’en fiche, tant pis pour eux

  10. Ce sont des jeunes qui s’amusent : ce n’est rien.
    Ce ne sont pas des dangereux fascistes formée de cohortes de femmes et d’enfants…
    Enfin, il y a du progrès quand même : on constate que les flics gazent aussi les méchants (enfin, les vrais méchants…). Bientôt, ils arriveront peut-être aussi à les attraper (ça doit courir plus vite que les femmes et les enfants donc un peu plus difficile pour eux…)

  11. Le couple infernal Gaz-Taubira ne sait que se montrer dur avec les gentils et mou avec les voyous !
    Encore un symptôme d’inversion d’une société invertie qui patauge dans la m…. et marche sur la tête (d’où la difficulté d’y respirer!)

  12. C’est plutôt bien si ça bouge dans les banlieues. Les forces de l’ordre ne pourront pas être partout ! À moins d’appeler l’armée, les joies du camping seront offertes à tous !!

  13. Sur un point, Valls a raison : un débordement, même minime à Paris a plus d’impact qu’un problème dans les banlieues, parce que à Paris se trouvent les symboles du pouvoir.
    Pour le pouvoir il vaut mieux un policier tué à Saint-Denis que le parlement investi par des manifestants. Et en termes d’ordre public il a raison.
    Raison de plus pour continuer à les harceler !

  14. Ce sont les riverains ou les voyous qui ont été gazés ? LOL

  15. C’est marrant, mais depuis que la milice du sinistre VALLS a gazé des enfants, leurs mésaventures avec “les jeunes du quartier” me laissent de marbre.

  16. Je ne me souviens plus de ce que disait M Bergé ?
    Je crois que c’était : si une bombe explose, cela ne va pas me faire pleurer !

  17. Oui, il faut les harceler. On n’a pas d’armes mais le nombre. Faire une sorte de guérilla sans tués.
    Oui, les pandores prennent plaisir à nous frapper. Mais ils ont aussi des mentalités de syndiqués et des chefs qui ne les estiment pas. En ce moment ils se réjouissent des heures sup qui leur seront payés, mais les caisses se vident et il y a d’autres fonctionnaires que le pouvoir ne peut se permettre de ne pas payer.
    Un jour ou l’autre, ce sont les fonctionnaires eux-mêmes qui se retourneront contre le pouvoir – mais seulement quand leurs fins de mois ne seront plus assurées.

  18. Rassurons-nous : si les forces de l’ordre ne peuvent être partout, elles seront en priorité affectées à la sécurité de nos zélites.
    Dans le quartiers il pourra bien y avoir des émeutes, le sacro-saint bien-être des sénateurs et compagnie sera assuré en premier.

  19. Bonjour Exupéry
    J’ajouterai à ce que vous dites : c’est le propre des lâches.

  20. Enfin les banlieues ont compris que le champs était libre … ils ont mis le temps ! Qu’ils continuent donc !

  21. C’est ce qu’on appelle l’égalité de traitement tant prônée par les socialistes…

  22. Eh oui, amis policiers : c’est plus dur qu’avec les poussettes et les mères de famille. Allez courage, on pense à vous !

  23. Ha la police politique de ManuGaz ne peut intervenir…

  24. Mettez cette info en relation avec les propos de Mme Taubirat pour justifier l’abandon de son projet de visite à Marseille et voyez comme tout se goupille : si les racailles agressent, c’est la faute à la Manif Pour Tous, puisqu’elle contraint les forces de l’ordre à faire autre chose que de la lutte anti-racaille.
    CQFD …

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services