Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Erreur de procédure

Un surveillant d'école mis en examen pour des agressions sexuelles sur deux enfants a été récemment remis en liberté à la suite d'erreurs de procédure.

Des magistrats y seraient-ils pour quelque chose ?

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

1 commentaire

  1. Et pourquoi une simple erreur de procédure(toujours possible) justifie-t-elle une remise en liberté de n’importe lequel des délinquants?
    N’y a-t-il pas de la part du législateur une volonté délibérée de nuire?
    Il est manifestement trop facile de libérer un criminel sous ce fallacieux prétexte!
    Il n’est pas interdit de penser que des erreurs de procédure soient intentionnelles.
    Qui peut dans ce milieu résister à la corruption ou simplement à la menace de bandits déterminés?
    S’il y avait de la part de nos politiques et en particulier du premier d’entre eux une réelle volonté de changer le système, c’est cette loi perverse qu’il faudrait abroger!
    Mais dans ce domaine tout le monde y trouve son compte et cela ne changera pas!
    Question subsidiaire: Quel sont les trois points communs entre la Police, les juges et les avocats?
    Hi Hi la réponse est dans la question!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services