Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Eric Zemmour réussira-t-il là où Bruno Mégret a échoué ?

Eric Zemmour réussira-t-il là où Bruno Mégret a échoué ?

Dans un entretien accordé à Valeurs actuelles, Gilles Richard, professeur émérite d’Histoire contemporaine et président de la Société française d’histoire politique, compare l’action politique d’Eric Zemmour à celle de Bruno Mégret en son temps…la réussite en plus :

Peut-on comparer Zemmour à une figure historique de la droite ? Des mauvaises langues le comparent à Pierre Poujade, voire à un jeune Jean-Marie Le Pen…

Au fond, Zemmour incarne la scission réussie des mégrétistes, […]. Il lutte pour l’union des droites et prouve tous les jours que Marine Le Pen ne parvient pas à être un grand chef de parti. Toutefois, l’auteur du Suicide français (Albin Michel) ne peut pas se vanter d’avoir un profil aussi crédible que celui de l’ancien renégat du FN. Carrière de haut fonctionnaire, passage au comité central du RPR, Club de l’Horloge, Front national… À la différence de Zemmour, Mégret était un homme doté d’une solide expérience politique.

Du reste, je trouve très surprenant qu’on le compare à l’ancien président du Front national ou à son mentor Pierre Poujade. Le Menhir était un vieux routier de la politique, passé par le poujadisme et le CNIP, deux mouvements grâce auxquels il a été élu député, avant même de fonder son propre parti. Quant à Poujade, c’était un homme des classes populaires, doté d’un art oratoire et d’un charisme qui font cruellement défaut à Éric Zemmour.

Partager cet article

2 commentaires

  1. Ce commentaire a le mérite d’exister mais passe totalement à côté des déclics fondamentaux. Zemmour a des milliardaires catholiques derrière lui. Zemmour est un fin connaisseur des médias et des politiciens. Zemmour a une solide culture historique. Zemmour arrive à point, quand la mayonnaise peut prendre à cause de LR sans stature et de Marine usée et au patronyme épouvantail.

  2. mégret s’était attaqué à jmlp qui lui travaillait ses dossiers et restait ferme et précis
    même s’il dérapait sur des détails
    ez lui a bossé sur les sujets qu’il aborde, les plus importants et répond avec conviction , intérrogé l’autre jour par un journaliste économiste, il l’a recadré en remettant le réel au coeur du débat

Publier une réponse