Bannière Salon Beige

Partager cet article

Eric Zemmour : La pratique de l’islam, la civilisation qui va avec l’islam n’est pas compatible avec la France

Vidéos

Dans Face à l’info, Eric Zemmour commente la poussée de la droite en Europe, puis revient sur l’entrisme islamique en entreprise, suite à une étude de l’Observatoire du fait religieux en entreprise. Dimitri Pavlenko évoque la réécriture de l’Histoire à Hong Kong.

 

Partager cet article

6 commentaires

  1. Merci. Et la a pratique des valeurs de la république, l’anti-civilisation qui va avec la république n’est pas compatible avec la France.

    Le catholicisme n’est pas compatible avec la république.

  2. Pour la première fois dans Face à l’info, ZEMMOUR baisse les bras et CAPITULE !

    Vu le nombre d’émissions qu’il a faites avec un discours lucide, ce n’est pas grave mais il faut qu’il se ressaisisse !

    A partir de 52mn sur la vidéo, il se demande s’il ne faudrait pas légaliser le cannabis : Il a fumé ou quoi ?

    On a légalisé l’avortement et on en est presque à tuer l’enfant né,
    On a légalisé le mariage gay et on en est presque à fabriquer des enfants sur commande,
    On a légalisé l’entrée sur notre territoire et on est presque « envahi »,

    Et on voudrait légaliser le cannabis ?

  3. Extraits de la conversation – de 52 mn à la fin de la vidéo – avec notes personnelles entre parenthèses :

    « Des élus de LREM proposent la régularisation réglementée du cannabis dit récréatif afin de reprendre le contrôle face aux trafiquants et mieux protéger la jeunesse » (quelle hypocrisie !)

    Zemmour : « La répression du trafic de cannabis, … ça ne marche pas. Ça coûte une fortune … Ça met en danger les policiers

    Mon premier réflexe, c’est de dire qu’il faut réprimer encore plus mais ça ne marche pas.
    […]

    Je me demande si on ne devrait pas organiser la légalisation ordonnée du cannabis. … J’essaye de faire un raisonnement froid.

    Le gouvernement est dans une logique politique et se dit – l’opinion est pour la répression, il n’accepterait pas une légalisation – … et veut montrer sa fermeté (selon Zemmour)

    Mais Darmanin fait du baratin comme Zarkozy a fait du baratin il y a 10 ans (pense-t-il au Karcher jamais utilisé et qu’on a retrouvé neuf dans son emballage ?)

    De plus, il y en a (des trafiquants) qui deviennent islamistes et djihadistes quand ils vont en prison (raison de plus pour les expulser !)

    Dans des quartiers, il faut montrer sa carte d’identité aux dealers pour rentrer chez soi ! (Raison de plus pour être ferme et vider cette racaille qui fait la police !)

    Le problème du cannabis, c’est qu’il provoque des troubles de concentration, schizophrénie, dépression, perte de personnalité, affecte la mémoire, perte de sensations sensuelles … dramatique pour les adolescents, bouffées délirantes … et ça tue sur la route (On contrôle l’abus d’alcool au volant mais pas de cannabis ! Marc Menant et Christine Kelly)

    On organisera (si on légalise) la production et la vente par l’Etat, ça rapportera et on contrôlera, ça n’ira plus vers les trafiquants de drogue qui sont devenus une puissance financière colossale dans les banlieues, … peuvent s’acheter des armes … (Là, Zemmour se trompe complétement ou fait le naïf car tout cela continuerait, bien sûr !)

    En fait, ils vont faire d’autres trafics, la cocaïne, … (Crack)

    J’essaye de trouver une solution réaliste à une situation qu’on ne contrôle plus (Zemmour me déçoit sur ce point car la bonne question est – Pourquoi ne contrôle-t-on plus cette situation ?)

    Il y a des liens entre l’Islam et la drogue (écosystème islamique). Il y a (dans ces banlieues) des milices qui régentent la vie et servent de policiers et de douaniers.

    Pour la première fois, je vois un Eric ZEMMOUR qui capitule. Aux Pays-Bas, la légalisation n’a pas servi à améliorer la santé publique, au contraire … Moi, je vais faire appel aux généraux car il est temps que l’armée à un moment donné … car sinon on va laisser la pourriture, la corruption des cerveaux des jeunes parce qu’il y en a qui s’arrogent ce genre de pouvoir ? Mais c’est monstrueux ! L’Etat ne peut quand même pas s’effondrer comma ça ! (Marc Menant)

    Je comprends la colère de Marc … Le problème, c’est que l’herbe qui se fume aujourd’hui, ce n’est plus celle des années 70, il y a un taux de THC de 30% : C’est une drogue dure, il y a du THC de synthèse … Au Canada, 70% du marché, c’est du marché clandestin car le marché légal est plus cher, qu’il est taxé (Dimitri Pavlenko – note : le THC est le principe actif du cannabis)

    Vous avez tous les deux raison. … J’essaye de trouver une solution : Soit il faut envoyer l’armée, soit il faut trouver des moyens … (ZEMMOUR)

    (Conclusion : Il faut envoyer l’armée ! Tout ça pour ça…)

    • En contrepoint, voir “vendredi c’est Poisson” d’aujourd’hui.
      Les limites de vitesse sur les routes ne sont pas respectées, va-t-on étudier une suppression de ces limites … et des radars qui traquent ces infractions?

  4. Ne pas oublier que l’UE a autorisé les états membres à introduire dans leur PIB, la vente de la drogue et de la Prostitution, à la pression des Pays-Bas, Allemagne… L’union Européenne protège d’après Macron et ses islamo-collabo compatibles LREM, MODEM, Agir, LR, LFI, EELV, PCF) : c’est un suicide assisté de notre civilisation…

  5. Bien-sûr que la seule solution est d’envoyer l’armée. Et bien-sûr que c’est une solution extrême et très difficile à mettre en œuvre et qu’on peut hésiter à le faire. Car on sait où ça commence et pas trop où ça finit, d’autant que nous ne sommes pas certains que l’armée ait le dessus.
    Car envoyer l’armée, c’est faire s’enflammer les banlieues dans toute la France et créer une guerre civile. Aura-t-on les moyens de maîtriser un tel embrasement ? Avec des policiers démoralisés et des militaires sans moyens (et pour la plupart en opex) comme ils le sont ? Personnellement, je comprends qu’un dirigeant hésite à se jeter dans une telle aventure qui nécessite une préparation minutieuse, une adhésion des Français et une détermination à l’épreuve des balles (de kalash…), comme toute déclaration de guerre.
    Mais autoriser et organiser le trafic de stupéfiants est totalement inenvisageable. D’abord par principe et ça c’est non négociable, et ensuite parce que ça ne marche pas. C’est par de telles démissions successives depuis 50 ans que la France est dans sa situation actuelle.
    Alors… quand faut y aller, faut y aller !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]