Bannière Salon Beige

Partager cet article

Eric Zemmour : « La droite paie les erreurs tragiques de Chirac, d’il y a 35 ans»

Vidéos

Eric Zemmour revient sur l’affaire Muselier en PACA :

« La droite paie les erreurs tragiques de Chirac, d’il y a 35 ans. En 1986, le FN représente 10% et Pasqua dit à Chirac: “il faut nous allier au FN”… Chirac refuse. Pasqua lui dit qu’il fait une erreur tragique : “Plus tard, nous courrons après eux”…»

Eric Zemmour commente aussi la liste “Les amis d’Eric Zemmour” montée en PACA par Jacques Bompard:

“J’ai bcp de sympathie pour Jacques Bompard. Je ne suis pas à l’origine de cette liste, je ne soutiens pas cette liste. “

Partager cet article

7 commentaires

  1. Est-ce que c’est parce qu’il était »un homme de gauche qui défendait les valeurs de la droite »comme le définit Franz-Olivier Giesbert(l’un des ses rares commentaires judicieux !..)que Jacques Chirac fut l’un des plus grands destructeurs de la droite sous la Vè République,ou parce qu’il était tout simplement un »professionnel de la politique »,comme le définissaient ses adversaires…de droite en 1995 ? Fils d’instituteurs,il vend l’ »Huma »dans sa jeunesse,avant que son affection pour Georges Pompidou ne l’installe dans les rangs gaullistes.À sa disparition,il saccage d’abord Chaban-Delmas en se ralliant à Giscard,puis dégonfle Giscard en démissionnant du poste de Premier Ministre,puis offre le pouvoir à la gauche en faisant l’anguille pour Mitterrand en 1981.En 1988,après deux ans à Matignon où il rate le virage conservateur,il démolit Raymond Barre candidat favori de la droite contre Mitterrand.Avant de faire un croche-pied à Édouard Balladur en 1995.Jouant sa carrière personnelle au détriment de ses alliés-et de la France-,il abandonne l’aile conservatrice de la droite française,laisse le centre s’abandonner aux joies du libéralisme,du progressisme et de l’européisme,et brise les dynamiques de son propre parti,le RPR,dont l’essence gaullienne aurait pu,si celui-ci avait été dirigé correctement,dans l’intérêt général,éviter bien des déboires à notre nation.Chaban-Delmas,Séguin,De Villiers,Pasqua,Le Pen…combien d’hommes de valeurs écartés,de temps perdu à cause de son opportunisme,de son égoïsme et de son manque de courage ?

    • Pas fils, mais petit-fils d’instituteurs corréziens rad-soc. Son père a été le directeur général de la Société Henry Potez, l’avionneur bien connu. Cela dit, tout ce que vous dites sur son parcours politique est probable. Quelle est la part d’atavisme familial ou de simple calcul politique dans son rejet du nationalisme, c’est difficile à déterminer. Comme chez son maître De Gaulle, d’ailleurs.

    • Jacques Chirac n’a jaais défendu les valeurs de droite ça se saurait. Chirac c’est pas lié à la loi Veil ??

  2. Côté politique,son œuvre est également assez remarquable :Entre autres,(il y en a tellement !)c’est lorsqu’il est Premier Ministre que sont votées les lois pour l’avortement et le regroupement familial,véritables boîtes de Pandore.Après avoir plaqué Giscard,il lance,à la fin des années 1970, «l’appel de Cochin »,contre le »parti de l’étranger »,avant de dire »Oui à l’Europe en 1983 ».En 1992,contre l’ADN du RPR(et sous les sifflets des militants),il offre sur un plateau la souveraineté politique de la France à Maastricht et à l’Europe,avant de lui brader sa souveraineté économique avec l’Euro,le comble pour un prétendu »gaulliste ».Il est élu en 1995 sur le thème de la fracture sociale,qu’il ne cessera de faire croître durant ses deux mandats.Pensant dissoudre l’Assemblée nationale,il dissout la droite en 1997 et ramène la gauche au pouvoir.En 2000,toujours d’accord avec Giscard lorsqu’il s’agit de saccager un peu plus la France,il désacralise le poste de Président de la République,qui n’est plus désormais au dessus des partis,en réduisant son mandat de 7 à 5 ans et le faisant concorder avec la Législature.En 2002,il est réélu,sur le thème de l’insécurité cette fois,sur les conseils avisés d’un certain Nicolas C.(qui profitera de l’occasion pour lancer sa campagne de 2007),insécurité qui ne cessera de croître durant son second mandat.Les français le mettent finalement hors d’état de nuire en 2005,en refusant(temporairement,Sarkozy se chargeant de faire rentrer par la fenêtre ce qui avait été dégagé par la porte)par voie référendaire,le projet de Constitution Européenne.Jacques Chirac est l’un des principaux responsables de la déliquescence de notre pays,déliquescence dont la quintessence s’appelle Emmanuel Macron.

  3. Je n’ai pas pleuré le jour de sa mort : oui, Chirac était un monstre froid, d’une ambition démesurée, uniquement préoccupé de sa carrière politique. Tous les observateurs politiques avisés le qualifiaient de ” tueur”, un tueur au sourire carnassier, capable de tout pour démolir ceux qui venaient à se trouver sur sa route, capable de dire blanc un jour et noir le lendemain pour parvenir a ses fins, capable de mentir ehontement aux Francais, de se dire de droite et de faire une politique de gauche, …non je n’ai pas pleuré le jour de sa mort.

  4. LREM = Les Républicains En Marche
    c’est clair , net et précis
    que les électeurs s’en souviennent dans l’isoloir

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]