Eric Zemmour : “Ce que je disais il y a quelques années est devenu banal”

Eric Zemmour a été interrogé dans l'Incorrect. Extrait :

Xx0N9PEl_400x400"Mais la parole s’est libérée, sans doute grâce à vous : regardez Souâd Ayada, la nouvelle présidente du Conseil supérieur des programmes qui n’a pas hésité à dénoncer le manque d’objectivité des manuels d’histoire-géographie sur la question islamique.

Mon constat et mon diagnostic sont désormais la norme ! Ce que je disais il y a quelques années est devenu banal. Tout le monde le pense. Regardez Ariane Chemin qui a sorti un livre sur les quartiers, s’étonnant que la ville de Trappes soit entièrement islamisée. Même elle voit le problème. Mais c’est Martine en banlieue ! J’ai peut-être contribué à une libération de la parole mais je ne suis pas optimiste. Car, si tout le monde sait, aucune mesure n’est prise. Rien n’est fait. Je ne voudrais pas m’abandonner au point Godwin, mais rappelons-nous la période 35-36 en Rhénanie. Là encore, tout le monde avait compris. Et que s’est-il passé ? On n’a pas envoyé les chars. On a tergiversé. On a perdu du temps. Vous connaissez la suite. Il y a quantité d’exemples dans l’histoire – des drames, des invasions, des guerres – où des sociétés perçoivent une catastrophe sans tenter quelque chose pour la prévenir. Il y a une fascination pour la destruction, pour la chute. C’est le cas aujourd’hui.

Cette réalité française est pourtant difficile à représenter avec exactitude, faute d’études statistiques

Je recommande le papier de l’historien Pierre Vermeren dans Le Figaro (24 janvier 2018). Il montre bien que le nombre de musulmans est sous-estimé en France. D’ailleurs, une étude américaine a montré qu’il y avait 8,5 millions de musulmans en France, quand tous les experts nous disent qu’il n’y en aurait qu’entre 4 et 5 millions. Pourquoi ? Tout simplement parce que les Américains sont plus pragmatiques. Ils ne tiennent pas uniquement compte de la religion déclarée ! Ils ajoutent la religion des parents, ce qui est beaucoup plus logique."

Laisser un commentaire