Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / Immigration

Environ 400 Français sont encore à Mossoul

Attention, il ne s'agit pas de forces spéciales combattant contre Daesh mais de djihadistes :

"Les forces irakiennes viennent de lancer leur vaste offensive pour reconquérir la deuxième ville d'Irak. La bataille fait craindre à la fois un désastre humanitaire pour les habitants mais aussi la démobilisation des jihadistes, dont ceux d'origine étrangère. Selon M. King, l'EI compte en Irak et Syrie quelque 2.500 combattants européens. Parmi eux, plusieurs centaines de Français, Britanniques et Allemands notamment. "Les services de sécurité doivent en principe éteindre l'incendie et faire disparaître le danger que ces personnes représentent" en cas de retour, "mais c'est très difficile", a toutefois reconnu récemment le patron du renseignement intérieur allemand, Hans-Georg Maassen.

Selon les médias allemands, il faut dans le pays 10 policiers pour surveiller 24 heures sur 24 un islamiste de retour de cette zone, alors que la police est déjà débordée pour surveiller les personnes potentiellement dangereuses qui n'ont jamais quitté le pays. En France, selon des sources sécuritaire, environ 400 Français sont encore sur place, dont 150 combattants, le reste étant composé de membres de leurs familles. Le ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a évoqué en particulier mardi le danger "des mineurs qui reviendraient radicalisés".

En cas de défaite militaire de l'EI à Mossoul, "certains tenteront de se relocaliser, d'autres essaieront peut-être de rentrer en France. C'est une problématique majeure de sécurité", fait valoir une source sécuritaire française (…)

Chris Phillips, directeur de l'agence Ippso, spécialisée dans le conseil en matière d'anti-terrorisme : "Nous allons assister à une augmentation du nombre d'attaques terroristes en Afrique du Nord et en Occident", indique-t-il à l'AFP, estimant que le phénomène est "amplifié par la crise des réfugiés" qui a permis à certains jihadistes de venir en Europe incognito parmi les migrants (…)"

Partager cet article

6 commentaires

  1. Dans le cas des djihadistes, “français” devrait être écrit avec des guillemets; l’islam étant leur seule et unique nationalité.

  2. J’espère que les russes et les soldats syriens d’Assad vont les “traiter” comme on traite les mauvaises herbes.
    Pas besoin de ces rebuts chez nous.

  3. Que pas un ne revienne en France : Qu’on les pilonne ! Que les Irakiens se chargent d’eux ! Qu’on leur supprime la nationalité Française pour avoir porté atteinte aux intérêts de la France et par conséquent : comme la Loi le permet !!!!
    Sus à la racaille !!!

  4. Des mineurs qui reviendraient radicalisés …la bonne blague !
    Il me semble que la majorité des “sauvageons ” français, ne sont jamais partis en Syrie, et profitent grassement des ” bienfaits ” sociaux que leur prodigue le système social … en attendant de sortir de leur antre !
    Ils attendent juste le coup de sifflet !

  5. Le titre est rattrapé par la novlangue car il faudrait accolé à ” français” ( qu ils ne sont plus, de fait) le terme de ” traîtres” oû d ” ennemis anti-français ayant perdus leur nationalité française en combattant contre leur pays”. C est insulter les vrais français que de partager avec ses racailles ce qualificatif.

  6. sont-ce vraiment des Français ?
    Des ersatz ..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]