Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Entrave au droit du dépôt de plainte : question au ministre

Suite à l'affaire relatée ici, le sénateur Jérôme Bignon interpelle le ministre (cliquer pour agrandir l'image) :

CCI12072016Par ailleurs, les élus locaux du FN ont remué ciel et terre (jusqu'au sommet de la police du département). Une plainte à l'IGS est prise en compte, donc, il y aura une enquête…

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Très bien ! Il n’y a aucune raison qu’un petit potentat au fond de son bureau de commissaire du sud de la France décide d’améliorer ses statistiques au détriment de la sécurité des Français qui paient son salaire.
    Nous ne sommes pas dans une république bananière tout de même

  2. Décidément tout est mis en œuvre pour que plus aucune plainte ne soit recevable dans les commissariats et gendarmeries… On aurait aimé lire la réponse du ministre (si tant est qu’il soit en capacité de formuler quelque-chose de concrêt…).

  3. Vous dites : enquête ! N’est-ce pas les lampistes qui vont payé pour la direction ?

  4. Ce n’est pas pour faire baisser les statistiques, c’est pour s’éviter du travail. Pas de plaintes, pas d’investigations. On peut se tourner les pouces.

  5. Idem pour les voies de fait. Au retour de l’hôpital je suis allé au Commissariat, ma plainte a été acceptée mais mise au rebut immédiatement.

  6. Très bien.
    Il faut tirer la maille. Cela peut être très utile pour secouer cette Police si peu nationale et ce régime qui abîme, avilit et déconstruit.
    Qui sait si ce genre d’affaires peut grossir ?

  7. bonjour les amis
    Bravo au Salon Beige de produire les informations.
    Bravo à vous tous pour votre esprit de résistance .
    Je ne lâche rien et vous tiens au courant

  8. On a aussi envie de porter plainte contre l’augmentation incroyable de la taxe foncière. Mais est-ce que cela va servir dans un pays dictatorial ?
    Au fait qui sait que le 27 juin, Matignon avait validé une nouvelle mesure confiscatoire pour les propriétaires ?
    Manuel Valls et Philippe Richet, président de l’Association des Régions de France ont entériné la création d’une nouvelle taxe sur le foncier bâti, baptisée Taxe spéciale d’équipement régional (TSER), dont les contours seront définis dans le projet de loi de Finances 2017 (PLF 2017). Prélevée sur les entreprises, mais aussi les ménages, elle devrait rapporter 600 millions d’euros aux régions.
    http://investir.lesechos.fr/placements/impots/actualites/bientot-une-nouvelle-taxe-sur-le-foncier-bati-1563912.php

  9. Depuis les années 50, j’entends dire que les policiers arrivent toujours en retard et que moins ils en font, mieux ils se portent. Dans mon enfance, on disait même qu’ils passaient leur temps à jouer aux cartes et à boire.
    Maintenant, ils sont débordés de travail et ils se font agresser et tuer. Mais beaucoup jouent aux cow-boys et commettent des abus de pouvoir sur les personnes qui les appellent ou qui veulent déposer une main courante ou porter plainte. On finit par être découragé et ne plus faire appel à eux tellement ils sont désagréables. Je pense que les polices municipales sont plus sympathiques.
    Ceci dit, il y a toujours de bons flics.

  10. Venez en banlieue d’une grande ville. Appelez le commissariat pour tapage nocturne par des racailles. Vous serai bien reçus! Alors, pour une plainte, vous n’y pensez pas mon bon Monsieur.

  11. Petite précision, ce genre de mésaventure arrive beaucoup plus souvent au sein des commissariats comme le cas dont vous venez de nous parler. Et peu ou pas en Gendarmerie.
    Ayant servi dans le Nord de la région parisienne, un de mes hommes avait refusé de prendre une plainte malgré l’insistance d’une victime. Il a eu droit à un dossier disciplinaire dans lequel j’ai demandé 20 jours d’arrêts !
    Bonne soirée !

  12. Ce n’est pas nouveau cela a commencé avec Sarkozy.
    Il faut souvent faire plusieurs commissariats avant qu’on accepte de prendre votre plainte.
    Chez nous de toute façon cela ne sert à rien puisque le Procureur est là pour toutes les classer… Ou pire les faire disparaitre sans même les classer…

  13. Ca fait un bout de temps que je ne m’occupe plus de cette corporation inutile voire nuisible en bleu (flicaillons civils et militaires) plus active pour tabasser des femmes et des enfants que pour défendre la population et simplement faire son travail.
    Je suis indifférent à leurs problèmes même si je n’irai pas encore à me réjouir quand ils prennent des baffes et des raclées mais je n’en suis plus très loin.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services