Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Entente à droite ou victoire de Macron ?

Entente à droite ou victoire de Macron ?

De Guillaume de Thieulloy dans Les 4 Vérités :

L’étrange campagne présidentielle actuelle se poursuit sans qu’il soit possible, à huit semaines du premier tour, de deviner comment elle va se conclure.

J’avoue tout d’abord que je doute fort qu’Emmanuel Macron soit aussi haut dans les urnes que ce qu’en disent les instituts de sondage. Même s’il est tout à fait possible (et même, hélas, probable) qu’il l’emporte, non pas en convainquant les électeurs de la qualité de son bilan, mais en laissant les candidats de droite se neutraliser mutuellement.

De fait, le véritable enjeu se situe au sein de chacun des deux camps.

À gauche, selon toute vraisemblance, Jean-Luc Mélenchon finira en tête – ce qui est passablement inquiétant pour l’avenir.

Le PS n’avait jamais réellement effectué sa mue social-démocrate, mais avec la domination de LFI, la gauche modérée va se retrouver tout entière à LREM – ce qui est évidemment logique, tant M. Macron est un homme de la social-démocratie, même si les journalistes et les opposants de tout bord s’acharnent à prétendre qu’il mène une politique de droite !

Mais le plus intéressant (pour nous, mais aussi pour le résultat final) se passe à droite.

Trois candidats se tiennent au coude à coude – qui, ensemble, disposeraient d’une offre politique remarquablement efficace (le RN parle à la France périphérique quand Reconquête et LR parlent à la bourgeoisie ; LR dispose de solides compétences budgétaires, même si, ici aussi, la technocratie est de plus en plus puissante, tandis que Reconquête et le RN proposent un discours cohérent sur le régalien et l’identité).

Pour le moment, il me semble que Valérie Pécresse est la plus menacée.

Son espace politique est réduit entre Emmanuel Macron et Éric Zemmour et les départs récents d’Éric Woerth ou de Nathacha Bouchart lui causent un tort symbolique considérable : il est beaucoup plus difficile de dire qu’Emmanuel Macron a « cramé la caisse » quand le ministre du Budget de Nicolas Sarkozy soutient ce dernier ou de critiquer son bilan migratoire quand la maire de Calais le rejoint.

Mais Marine Le Pen est, elle aussi, dans une posture fragile : bon nombre de ses cadres l’abandonnent. Elle paie là le fait d’avoir toujours refusé l’enracinement local de son parti, ainsi que le débat interne.

La logique voudrait qu’Éric Zemmour profite de ces faiblesses de ses deux principales rivales. Et il est vrai que sa campagne bénéficie d’une dynamique impressionnante.

Mais, hélas, faute de culture de l’entente à droite, il est à craindre que ces différents mouvements s’anéantissent mutuellement et laissent M. Macron l’emporter !

Partager cet article

17 commentaires

  1. Je ne comprends pas que vous classiez Pécresse à droite. Communiste dans sa jeunesse au point de faire des stages de jeunes en URSS, amie de Macron et très proche de LREM, membre des young leaders comme Trudeau et Macron, c’est une socialiste bon teint, Hollande et son ex Ségolène l’ont bien compris ! C’est elle qui représente le PS dans cette élection.

  2. Ok Macron l’emporte, mais avec quelle majorité ? Isolé dans son bunker ? Le travail du Z est formidable, il tourne la page Le Pen. Croyez-vous que Bellamy ou Wauquiez vont aller à la soupe chez Macron le dissolvant ? Non. Macron n’est pas à l’abri de souci et de scandale ou de bavures. LR évaporé, il restera le Z pour coaguler contre le matérialisme nihiliste apatride.

    • Oui Vivant, c’est un doux rêve de croire qu’en quelques années, la France aurait viré à droite. Revoyez le matraquage dans l’éducation nationale depuis 40 ans, l’idéologie gauchiste dans 80% des médias français.

      Les français commencent juste à mesurer le déclin de la France et se disent peut-être qu’un truc n’a pas dû bien fonctionner dans cette aventure étatiste et progressiste. L’individualisme prédomine, ce n’est pas le retour de la droite qu’ils plébiscitent en premier mais leurs fins de mois dans le vert ou la satisfaction de leurs petits plaisirs égoïstes.

      Après les élections, il y aurait donc la gauche des islamo-écolo-gauchistes de Mélenchon-Roussel-Jadot, les centristes progressistes de Macron-Woerth-Bertrand et les droitistes souverainistes de Zemmour-Maréchal-Ravier.

      Ce serait déjà plus clair. Le gros travail de la droite sera d’élargir sa base pour attirer de plus en plus d’électeurs jusqu’à une majorité potentielle. Si elle a trouvé un chef en Zemmour, c’est déjà ça.

      Un miracle peut encore avoir lieu dès avril 2022 : Zemmour en tête devant Macron au 1er tour, le ralliement de cadres LR populaires et sincères. MLP, Asselineau, Jean Lassalle, NDA, Philippot qui appellent au vote Zemmour et auparavant quelques soucis pour Macron avec son terrorisme covidien et des sondages en baisse.

      • MLP appelant à voter Zemmour au second tour, j’ai de plus en plus de doutes : elle semble vouloir tout faire pour rendre l’alliance impossible afin d’avoir encore ses chances en 2027.
        En 2012, elle a préféré une victoire Hollande alors qu’elle savait qu’il amènerait le mariage gay, qu’il était plus immigrationniste que Sarkozy, plus islamocompatible. Une victoire de Sarkozy n’aurait pas forcément fait les affaires de MLP. Une victoire de Zemmour, nettement plus à droite que NS, encore moins. Que ferait-elle si Zemmour gagnait ? Elle veut être le chef, rien d’autre !

  3. Il faut cesser de tomber dans le piège sémantique de la gauche totalitaire et génocidaire : VP n’est pas de droite ! C’est un sous-marin centriste ! Mal nommer les choses … vous connaissez la suite.

    C’est tellement vrai, qu’elle a quitté le LR lorsque Laurent Wauquiez en était devenu l’éphémère président. Elle était d’avis que, sous Wauquiez, le LR prenait une position trop droitière. Comme elle a besoin d’argent pour financer sa campagne électorale, telle une prostituée, Valérie pro-LGBT, est revenue au bercail LR et les adhérents de ce dernier ont voté majoritairement pour elle ! Allez comprendre ! Suis d’avis que les adhérents LR qui ont voté pour désigner le candidat du centre et de la pseudo-droite, venaient, pour une part très significative, de la gauche tricheuse qui, incorrigible manipulatrice mensongère, a tout fait pour que VP sorte vainqueur de cette primaire.

    VP et MLP sont deux candidates qui se trouvent toutes les deux, très clairement, dans le camp des assassins d’enfants à naître, de la vile soumission servile aux diktats insupportables de la gaystapo dégénérée et de la destruction de l’identité chrétienne de la France. VP est d’une médiocrité absolue, renversante, effrayante, catastrophique. Même Ségolène Royal n’était pas aussi mauvaise et médiocre en 2007. VP se situe au même niveau d’insignifiance, d’incompétence et de médiocrité politiques qu’une Anne Hidalgo. Je conseille à VP de rejoindre le PS de manière à complètement sombrer et disparaître avec ce parti de la loi Taubira scélérate. C’est absolument incompréhensible que le LR ait pu désigner, pour les représenter, une personne aussi médiocre, aussi lamentable, aussi misérable, que VP la prostituée pro-LGBT au charisme de limace. Le choix de VP représente un véritable suicide électoral et politique pour le LR. Tant mieux pour les candidats de la vraie droite.

    Qu’une VP puisse occuper le siège élyséen serait aussi cauchemardesque pour la France qu’un second mandat pour l’hôte actuel.

  4. Désolé mais le ton pessimiste de votre article n’est guère mobilisateur! Vous ne tenez pas compte de la dynamique clairement pavorable à EZ!

  5. Ce que je trouve sidérant c’est l’enthousiasme pour cette godiche de Pécresse. Elle a dit avoir été surprise et inhibée par l’électrisation du public lors de son dernier meeting du Zénith. Et ils étaient nombreux. Avaient-ils payé leur place comme du temps de JMLP ? Ce n’étaient pas tous des figurants à la Stirn ou des chinois recrutés dans le XIIIe arrondissement de Paris. Qu’étaient-ils donc venus voir ? L’héritière du Général de Gaulle, l’homme du 18 juin, le sauveur de la Patrie ? Ou celle qui prend la suite de géants de la politique comme Debré, Pompidou, Chirac, Sarközy ? Et ils ont vu une pauvre fille balbutiante, bourrée de tics, étalant son inculture, adepte de la politique marketing et de l’opportunisme le plus grossier. Réveillez-vous Français !

  6. Quant à M Lepen “à droite” …… Le problème aujourd’hui est que les mots perdent leur sens et que les discours n’ont souvent ni queue ni tête d’où l’inflation verbale

  7. “Entente” à “droite” ie arrangements / compromis ( sions ) politiciens dans le dos des électeurs ET victoire de macron ?
    L’alternative proposée est réductrice …..et de toute façon hors de toute réalité

  8. Je me permets de dire : voir ou revoir l’émission sur C8 consacré aux apparitions mariales.
    Il est bon de se souvenir que Marie protège la France : ” Mais priez mes enfants, mon Fils se laisse toucher “, son message de Pontmain.
    Chapelets, prières ferventes intérieures, à intensifier pour que la vie gagne.
    C’est vrai que les lieux des apparitions mariales forment un grand M sur la France, comme le grand manteau maternel.
    Je pense toutefois que Chateaubriand a raison d ‘écrire : ” Car je souffrais et les souffrances prient “.
    Mon pays est percé de blessures, mon pays saigne : voyez les procès en cours, l’enfance assassinée de la petite fille Maelys, les malheureux victimes des attentats multiples, qui subissent jour après jour le procès insupportable, notre prêtre martyr assassiné sur les marches de l’autel qui en garde les traces. Le Père Hamel a su dire ” Va t’en Satan ” . Il est toujours là, le Satan.
    Mais le vieux monsieur malgré les coups de couteau, son sang qui s’écoulait, a su être plus fort que les assassins, comme sa femme – qui n’est plus là – les religieuses.
    Combien d’autres.
    Jamais plus de Macron et ses perversités, jamais plus de Pécresse opportuniste mais provocatrice minable qui se rend, vêtue de rouge, au cimetière de Colombey les deux Eglises.
    “Va t’en Satan !” !
    Nous sommes entre les mains de Dieu.
    Je précise que je suis de plus en plus convaincue par Eric Zemmour.
    Dans la vie, il y a des chances qu’on ne laisse pas passer.

  9. Je n’oublierai jamais les voeux de Noël d’Eric Zemmour ! pas un seul évêque français n’est capable d’en faire autant ! j’espère que c’est de bon augure … on y croit !

  10. En complément de mon commentaire précédent : j’avoue que je ne comprends pas du tout la logique “mot d’ordre” “rassemblement”, sérieusement ! vous pensez que les français mettent tel bulletin de vote dans l’urne parce que monsieur ou madame Pichdru du monde politique, en a donné l’ordre ? on s’en fiche pas mal de ce qu’ils nous disent (ou pas) de voter ! on vote comme on en a envie !

  11. LR n’est pas de droite

Publier une réponse