Bannière Salon Beige

Partager cet article

Valeurs chrétiennes : Education

Enseignement : l’Eglise n’est pas une agence d’éducation religieuse

Mgr Lorenzo Leuzzi, Directeur du Bureau pour la pastorale universitaire du Vicariat de Rome et secrétaire de la commission ‘université’ du Conseil des conférences épiscopales d’Europe (CCEE), affirme :

"Pour un bon renouvellement de l’engagement éducatif, il nous faut partir, non de considérations sociologiques ou phénoménologiques mais de la compréhension des racines qui sont propres au christianisme […] Il vaut mieux regarder au réalisme de la foi, autrement dit à la conscience que l’Evangile n’appartient pas au monde des mythes ou des symboles religieux, mais au monde de la réalité historique, car le Dieu de Jésus Christ est entré dans l’histoire pour donner à l’homme un nouveau fondement, c’est-à-dire la possibilité d’être un homme nouveau, avec une existence historique et ecclésiale. […]

[U]ne réflexion sur la transmission de la foi, source et cœur de l’engagement éducatif de la communauté chrétienne, peut aider à déterminer les vraies causes qui sont à la base de cette crise de l’engagement en matière d’éducation. L’Eglise n’est pas une simple agence de communication ou d’éducation religieuse, mais elle est la communauté à l’intérieur de laquelle l’homme rencontre le Seigneur, marche avec lui, et construit l’histoire. Eduquer, signifie rendre l’homme capable de découvrir et d’assumer la vérité profonde qui est en lui, à savoir qu’il est l’unique réalité de la création capable de s’enrichir ontologiquement, et de participer à la construction de la communauté. Seul l’homme est une personne parce qu’il est un ‘constructeur’, et pas seulement au plan éthique et moral. c’est la vie de la communauté chrétienne qui doit montrer à chaque baptisé qu’il peut se réapproprier de sa vérité anthropologique, en évitant les tentations spiritualistes ou les formes de solidarité purement sociologiques.

Les jeunes ne sont pas disposés à accueillir des propositions chrétiennes de formation ambigües. Les jeunes attendent quelque chose de plus de l’Eglise : la vérité sur le mystère de Dieu et sur la situation historique de l’homme. […] les jeunes doivent être éduqués à construire la famille, l’école, l’université, l’entreprise, c’est le Christ qui les pousse à construire, afin qu’ils apprennent et fassent l’expérience, en construisant, que le Christ est le centre du cosmos et de l’histoire".

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse