Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France

Enseignement de l’arabe à l’école : souvenez-vous quand c’était une “fake news”

Enseignement de l’arabe à l’école : souvenez-vous quand c’était une “fake news”

Avez-vous remarqué ? Les “fake news” d’un jour devienne réalité par la suite.

Najat Vallaud-Belkacem avait porté plainte contre ceux qui affirmaient que l’arabe serait enseigné à l’école.

C’est désormais une réalité, voulue par l’Elysée pour renforcer lutter contre le séparatisme.

En plaidant pour la relance de cet enseignement à l’école, le chef de l’État s’aventure sur un terrain délicat.

Partager cet article

14 commentaires

  1. Les fake news sont à la droite ce que les lanceurs d’alerte sont à la gauche.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lanceur_d%27alerte
    Facebook ne censure que les premiers.

  2. C’est ce qui fait dire que les français ont la mémoire courte. C’est peut-être vrai d’ailleurs. Quand on est contre François avec des motifs sérieux mais critiques, on est hors la ligne du Salon Beige puis, un jour, ça commence à bien faire les avancées sociétales à la noix et la papolâtrie s’émousse… En union de prière quand même !

  3. Dans le lycée public Janson de Sailly on peut apprendre l’arabe. C’est cool le 16ème!

  4. C’est une vielle “lune” pensée dans les Loges il y a une dizaine d’année, dans le but de renforcer la présence musulman sur le territoire, et ce pour continuer l’effacement des chrétiens… Manquait plus que le gouvernement capable de faire passer cela pour une loi juste, en vue de luter contre le séparatisme…. ! Enfin bon, de la part de gouvernements capables de prétendre que 2 hommes puissent se marier et avoir des enfants, plus rien ne doit nous étonner ….

    • Je confirme, l’enseignement de l’arabe dans le primaire faisait bien partie du projet de la ministre franco-marocaine, dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle cultivait les conflits d’intérêt… Un ministre avec une double nationalité, c’est déjà difficile à accepter quand c’est un européen, mais quand ce n’en est pas un, ça devient une question prioritaire de constitutionnalité.

  5. J’étais à Valence cet après-midi. Dans un quartier musulman. Toutes les femmes voilées. Des barbus en djellaba. Évidemment une grande mosquée.
    Il faut vite des ministres musulmans pour implanter la Charia chez nous.
    POUR QU’ENFIN LES FRANÇAIS COMPRENNENT.
    L’expérience du Liban, du Kosovo, de l’État islamique, des nombreux attentats Allah Akbar chez nous ne sont pas encore suffisants.
    Oui, la charia pour toutes les françaises pendant trois mois, histoire de comprendre.

  6. ce qui est grave, c’est que c’est un objectif prioritaire de l’ISESCO, l’organisation des pays musulmans
    voir la strategie de l’ISESCO dans cette page https://amourtolerancepaix.com/islam/le-jihad/phases-du-djihad/

    • On n’en serait peut-être pas là si certains pays européens, dont la France, n’avaient pas signé les accords de Strasbourg (1975) : https://www.sudouest.fr/2019/10/04/immigration-et-accords-6655119-6135.php. Cet accord fait suite à la crainte des industriels et financiers européens d’une rupture des approvisionnements pétroliers consécutive au choc de 1974, où les producteurs du monde arabe ont décidé de limiter leurs livraisons aux pays faisant allégeance à la diaspora musulmane, et notamment aux Palestiniens et non aux Israéliens. La France avait donc servilement changé son fusil d’épaule en embrassant la cause palestinienne et en acceptant un accord que l’on peut résumer en : “pétrole contre islamisation”. Giscard d’Estain était alors au pouvoir et Chirac était son premier ministre, ce sont les fossoyeurs de la France chrétienne.

  7. Quand Nadia Ballot-vêle-qu’à-sème avait été nommée ministre en même temps que Myriam Hèle-connerie, le Maroc avait souligné la nomination de 2 ressortissantes marocaines au sein du gouvernement français, la double nationalité n’étant pas reconnue par Rabat.
    Il était donc tout à fait normal de vouloir imposer, tout en niant le fait au nom de la taqiya, l’enseignement de l’arabe aux petits Français, futurs dhimmis, pour faciliter leur intégration dans les populations envahissantes.

  8. les enseignants ne pourront être français , moins de vingt reçus au capes et à l’agrégation
    ils seront donc recrutés à l’étranger et feront venir leur famille, une bonne immigration voulue!

  9. Dans ma région, il y a autant de migrants d’origine turque que de langue arabe. Erdogan ne va pas se laisser distancer: je sens arriver l’enseignement de la langue turque à l’école

Publier une réponse