Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Encore une fausse nouvelle de Marlène Schiappa

Encore une fausse nouvelle de Marlène Schiappa

La secrétaire d’État s’est plainte lundi 27 mai d’avoir été menacée par un groupe de gilets jaunes devant son domicile : une « intrusion » et des « menaces » chez elle, en présence de sa famille.

Mais le rapport de la police locale, alertée par le voisinage et la sécurité de la ministre, semble consigner des faits quelque peu différents.

Selon le rapport de police, des insultes ont bel et bien été proférées à l’encontre de la secrétaire d’État, vers 00h30. Le délit d’injure en raison du sexe et en réunion peut faire l’objet d’une condamnation. Mais Marlène Schiappa a indiqué porter plainte pour des « menaces ». Le rapport de police ne semble pas relever d’actes menaçants à l’encontre de la secrétaire d’État.

L’incident devant le domicile de Marlène Schiappa a duré 9 minutes, de 00h25 à 00h34 selon le rapport de police. Et non pas une heure comme l’affirme la plaignante. Les dégradations constatées sont un tag « GJ » apposé face à la maison de la secrétaire d’État, ainsi qu’un « Gilet jaune 72 » inscrit à la peinture blanche sur la chaussée. De plus, le rapport note que les manifestants sont restés à distance du domicile et qu’aucun contact n’a eu lieu entre elle et les gilets jaunes. Marlène Schiappa parle de frappe sur les portes et fenêtres de sa maison.

En attendant, Charlotte d’Ornellas se fait insulter à la radio, sans que la secrétaire d’Etat ne réagisse :

 

Partager cet article

2 commentaires

  1. Qui sème la misère sociale et la haine…ne récolte que ce qu’elle mérite !

  2. schiappa (nulle en italien) tente de se victimiser
    mais la ministre des femmes ne dit rien quand une journaliste femme se fait insulter
    deux poids deux mesures encore et encore

Publier une réponse