Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Idéologie du genre / Sciences

Encore un stéréotype ! Mais que font nos idéologues du gender ?

CAsmy5pWEAAZ9hD

Partager cet article

10 commentaires

  1. Pipeau… On sait que le fameux « les femmes sont capables de faire plusieurs choses à la fois alors que les hommes non » est basé sur une étude bidonnée…
    Mais les rumeurs ont la vie dure. Le début de cet article laisse entendre qu’ils ont agit sur la base d’une rumeur, ce qui laisse perplexe pour une étude scientifique…
    Le hasard leur a peut-être fait obtenir une conclusion exacte mais pour le reste, on ne peut rien dire de plus…

  2. C’est bien vrai !
    Rentrer de la messe, changer l’enfant qui s’est rétamé sur le trottoir mouillé, changer le bébé, étaler une lessive, superviser le couvert, nourrir le bébé, gérer un caprice…heureusement que monsieur était aux fourneaux ! ??

  3. “les femmes sont capables de faire plusieurs choses à la fois”
    et les hommes sont capables d’en faire davantage et de manière parfaite

  4. Pour ne pas avoir d’histoire, moi j’ai dit que j’étais d’accord.
    Merci au SB de prevenir avant de lancer de telles bombes informationnelles !

  5. Dans les temps anciens, un guerrier dormait peu, leurs épouses dormaient plus.
    Depuis la nuit des temps, c’est ainsi.
    A quand la parité dans les métiers de mineurs de fond, techniciens en laminoirs, maçons traditionnels.
    Circulez, la nature rétablira de fait la place de chacun malgré la stupidité de la théorie du genre.

  6. Le cerveau ne SAIT PAS faire correctement plus d’une chose à la fois ….

  7. Nous assistons depuis au moins un an à la sur-utilisation massive de l’expression “du coup” (qui signifie peu ou prou “de ce fait”), ce que vous pouvez vérifier un peu partout, en écoutant parler les gens. De plus, la plupart des utilisateurs n’ont même pas conscience de ce conditionnement social bien qu’ils en soient les victimes. Et cette expression est parfois même utilisée de manière totalement aberrante et impropre .
    L’article n’échappe pas à cette tendance bizarre, puisque l’auteur utilise cette formule en tête de sa deuxième phrase.

  8. Cela me rappelle un livre que j’avais trouvé, adolescente, dans la bibliothèque de ma grand-mère. Il s’intitulait “Les devoirs de l’épouse chrétienne”… L’auteur – un prêtre – écrivait notamment (je cite de mémoire) : “la femme doit toujours être la première levée et la dernière couchée. Pour une femme, cinq à six heures de sommeil suffisent amplement”.
    Et il poursuivait en expliquant que les femmes étaient naturellement paresseuses ; il fallait donc qu’elles luttent contre ce vice spécifiquement féminin en se privant de sommeil…
    Cependant, que les femmes aient besoin de plus de sommeil que les hommes, c’est un fait connu. Je ne sais pas si cela a quelque chose à voir avec le fonctionnement du cerveau, mais il y a un aspect physiologique, car l’organisme féminin est soumis à des épreuves que ne connaissent pas les hommes : il est indiscutable que lors des menstruations ainsi qu’en début de grossesse, la femme a un besoin accru de sommeil (fait qui n’est généralement pas admis par le mari, prompt à rudoyer son épouse enceinte qui ose revendiquer une légère fatigue…).
    Il est également possible que le sommeil des femmes soit de moins bonne qualité : quand un homme dort, rien ne peut le réveiller, alors que la femme ne dort que d’un œil, toujours aux aguets (il faut bien entendre le bébé pleurer).
    Par ailleurs, le fait est que les femmes sont sollicitées sur tous les fronts en permanence, sans répit. Que l’on songe aux épuisantes doubles journées que vivent les mères de famille contraintes de travailler également à l’extérieur.
    Les hommes, eux, possèdent bien davantage la faculté de se ménager : après leur journée de travail, ils exigent de pouvoir se détendre. Quelle mère de famille pourrait se permette ce luxe ?

  9. La femme restée dans la grotte pouvait allaiter,
    remuer le brouet, surveiller ses enfants, le feu et invoquer les dieux pour que son homme fortement
    concentré tue son gibier.

  10. Indépendamment du sexe, je pense que les besoins de sommeil varient d une personne a l autre et en fonction de l age et autres facteurs.
    Je ne sais plus dans quelle étude j ai lu récemment que nous dormirions moins que nos grands parents au meme age. Étonnant a priori a l époque des 35h mais il est vrai qu intérnet et autres font occupent l espace ” loisirs” . Et je m en rends bien compte moi meme….

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services