Bannière Salon Beige

Partager cet article

Communisme

En mémoire des victimes du Laos

Une lectrice nous informe qu’aujourd’hui, c’est l’anniversaire de la prise du pouvoir des communistes au Laos. Tandis qu’à l’ambassade on boit du champagne, le comité des veuves du Laos a organisé une commémoration avec chapelle ardente pour les victimes. Celle-ci a été refusé par le gouvernement français car il a signé un accord pour construire un barrage.

Trois cars de CRS devant l’ambassade avec un commissaire (politique ?) ont explusé les laotiens résistants du trottoir. Ils ont été recueillis par la mère prieure du monastère de Bethléem qui se situe à proximité. Là, une laotienne a lu une très belle prière. Elle pleurait, sa mère et ses compagnons aussi. Elle demandait grâce pour ses boureaux. Ensuite, ils sont allés porter une gerbe à la mémoire des victimes de la barbarie communiste. En repassant devant l’ambassade pour aller à l’autre église, le commissaire politique français a agressé ces pauvres gens en leur disant qu’il était hors de question qu’ils déposent une gerbe devant l’ambassade. Des communistes laotiens portaient des boissons et des petits gateaux aux policiers qui encadraient l’ambassade…

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique