Bannière Salon Beige

Partager cet article

Sciences

«En vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine»

«En vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine»

Extraits d’un article de Lifesitenews, à propos d’une protéine du vaccin contre le Covid-19, qui pénètre de manière inattendue dans la circulation sanguine, ce qui est une explique les milliers d’effets secondaires signalés de caillots sanguins et maladies cardiaques aux lésions cérébrales et aux problèmes de reproduction. Byram Bridle, immunologiste viral et professeur agrégé à l’université de Guelph, en Ontario, déclare :

« Nous avons fait une grosse erreur. Nous ne l’avons pas réalisé jusqu’à présent ». « Nous pensions que la protéine de pointe [Spike] était un excellent antigène cible, nous n’avons jamais su que la protéine de pointe elle-même était une toxine et était une protéine pathogène. Donc, en vaccinant les gens, nous leur inoculons par inadvertance une toxine ».

Bridle, chercheur en vaccins qui a reçu une subvention gouvernementale de 230000 dollars l’année dernière pour la recherche sur le développement de vaccins Covid, a déclaré que lui et un groupe de scientifiques internationaux avaient déposé une demande d’informations auprès de l’agence de réglementation japonaise pour avoir accès à ce qu’on appelle “l’étude sur la biodistribution.”

« C’est la toute première fois que des scientifiques découvrent où vont ces vaccins à ARN messager [ARNm] après la vaccination ». « Est-ce une hypothèse sûre qu’il reste dans le muscle de l’épaule ? La réponse courte est : absolument pas. C’est très déconcertant.

Les chercheurs en vaccins avaient supposé que les nouveaux vaccins à ARNm Covid se comporteraient comme des vaccins “traditionnels” et que la protéine de pointe du vaccin – responsable de l’infection et de ses symptômes les plus graves – resterait principalement dans le site de vaccination au niveau du muscle de l’épaule. Au lieu de cela, les données japonaises ont montré que la tristement célèbre protéine de pointe du coronavirus pénètre dans le sang où elle circule pendant plusieurs jours après la vaccination, puis s’accumule dans les organes et les tissus, y compris la rate, la moelle osseuse, le foie, les glandes surrénales et dans des « concentrations assez élevées » dans les ovaires.

« Nous savons depuis longtemps que la protéine de pointe est une protéine pathogène. C’est une toxine. Elle peut causer des dommages à notre corps si elle entre en circulation ».

Il a également été démontré que la protéine de pointe traversait la barrière hémato-encéphalique et causait des dommages au cerveau.

Bridle a déclaré que la protéine de pointe en circulation expliquerait les problèmes cardiaques récemment signalés chez les jeunes qui avaient reçu les injections.

Depuis l’interview radio, Bridle a reçu des centaines de courriels positifs. Il a également ajouté qu’

« une vicieuse campagne de dénigrement a été lancée contre moi. Cela comprenait la création d’un site Web diffamatoire en utilisant mon nom de domaine. »

Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson n’ont pas répondu aux questions sur les préoccupations de Bridle.

Partager cet article

44 commentaires

  1. Inadvertance ? Un truc qui s’appelle Luciférase (SM102). Ils nous prennent pour qui ? En plus depuis le temps que Mike Yeadon, et pas que lui d’ailleurs, le disent… C’est un génocide, tout doux, tout doux….Enfin, c’est bientôt fini tout ce cirque…jusqu’à la tentative démoniaque suivante.

  2. C’est encore un peu plus que cela: voici le lien vers un article qui parle de contrôle mental, par l’ADN et ses nouvelles techniques (Crispr et Dreadds): https://www.medias-presse.info/lutilisation-du-vaccin-arn-pour-controler-le-cerveau-humain-expliquee-par-un-expert-en-neurobiologie-de-la-cia-en-conference-a-lacademie-militaire-de-west-point/142129/
    Je n’ai pas les moyens de discerner la validité de l’analyse mais cela semble convaincant.

    • ç’est à mettre en lien avec le brevet de Bill Gates W02020060606 et l’injection de nanoparticules voire de ferrofluide ainsi que les conférences du Dr L.Alexandre, chantre du transhumanisme.

  3. Je ne comprends pas pourquoi cette fameuse protéine de pointe (Spike) serait plus toxique via le vaccin (qui ne l’inocule pas, comme le dit l’auteur, mais la fait synthétiser par la cellule) que par le virus qui la porte. Par ailleurs où sont les chiffres des vraies complications (pas une simple poussée de fièvre ou des douleurs au point d’injection mais les morts ou les séquelles) ?
    Qu’on puisse les comparer (morts et séquelles) à ceux de la maladie notamment chez les personnes à risque !
    Dans mon entourage et connaissances je connais des dizaines de vaccinés sans problème et un cas de décès par Covid et beaucoup de séquelles notamment olfactives. Ca n’est pas significatif je le concède mais ça donne envie de vérifier….

    • D’après mes lectures et écoutes, la protéine Spike se reproduit et attaque la paroi des vaisseaux jusque….une fois le processus lancé, la durée avant la réaction ‘finale’ dépend du terrain de chacun. Ceci dit, il y a des remèdes, les “(à la liberté de chacun…)s” qui ont lancé cela ont prévu leur propre protection.

      • “attaque la paroi des vaisseaux”: je ne sais pas si c’est vraiment exact mais il y a un lien ou une réaction entre le sang et la paroi de vaisseau. Dans tous les cas, Alexandra Henrion-Caude est quelqu’un de confiance qui pourrait nous éclairer.

    • C’est marrant. Moi c’est l’inverse. Aucun mort par Covid, des dizaine de positifs sans symptômes, quelques cas malades sans hospitalisation. Par contre avec le vaccin, effets secondaires avec 1 personne sur deux.

      J’ai eu, mes trois enfants et ma femme aussi, les 11 vaccins. JAMAIS eu un seul effet secondaire…

      Je suis d’accord aussi, mon expérience n’est pas significative. Mais on peut se poser des questions.

    • Si on vous inocule cette protéine en quantité fixe, même si elle est toxique, il y a de grande chances, que le corps s’en débarrasse. On avale des toxines en quantité tous les jours. Et le corps est habitué à les gérer.

      Là où le bât blesse, c’est que dans ces vaccins, les protéines sont fabriquées par les cellules du corps humain. Comment fait-on pour être sûre, que la production s’arrête quand il faut ?

      • Excellent! Je n’aurais pas pu mieux exprimer la question que je me pose.

      • Ecoutez le Docteur Tempenny…il n’y a pas de bouton d’arrêt! (puisqu’on vous dit que c’est un génocide, M.Yeadon). Mais il semble que l’Ivermectine ou la Suramine neutralisent la protéine Spike. Il y a forcément un remède prévu pour les élites alors, gardons notre calme, restons dans la Joie et faisons nos recherches, étudions (perso, j’ai bcp appris avec QActus et d’autres sources et lanceurs d’alerte et comme dit le Dr Louis Fouché qui dit à peu près ceci : merci à nos élites de nous avoir fait tant étudier, “nous avons été touchés par la grâce….”)

        • Parce que vous en êtes à croire que les zélites se font vacciner , non mais vous rigolez j’espère! ce n’est pas parce qu’on voit véreux se prendre un piqouze que c’est un vaccin, ce serait plutôt de l’eau distillée. Le vaccin(enfin ça n’est pas un) c’est pour la populace pas pour les pseudo-intelligents au pouvoir

    • Merci Monsieur Philippe de Geofroy, votre contribution est la seule pour le moment qui conserve une approche scientifique du sujet, laquelle n’est aucunement contradictoire à une approche chrétienne, bien au contraire.

      Il n’est qu’à regarder tout le progrès qu’ont amené les vaccins et le nombre de maladies très graves qui ont été éradiquées.

      Ce fut d’abord grâce à l’anglais Edward Jenner, (1749 – 1823), le père de l’immunologie. fut-il franc-maçon, puis grâce à Louis Pasteur (1822 – 1895) inventeur du vaccin.

      Pendant la première guerre mondiale, des personnes décédaient encore de phtisie (tuberculose) dans leur jeunesse. Sans parler de la poliomyélite et de bien d’autres maladies graves. Heureusement, cela ne se produit plus en France grâce à une meilleure hygiène de vie et à la vaccination !

      Le problème aujourd’hui est que, pour l’ARN messager, il ne s’agit plus de vaccins mais de thérapie génique dont on ne connaît aucune des conséquences à moyen ou long terme sur les personnes vaccinées et leur progéniture.

      C’est pour cette raison que, nonobstant les effets toxiques éventuels de la protéine spike qui restent à étudier, j’attends un vaccin classique (protéine recombinante ou virus désactivé …) mais ayant passé sérieusement toutes les phases de validation, ce qui devrait être proposé en fin d’année…

      Mais bien sûr, PERSONNE ne parle du problème de vaccination contre la Covid-19 sous cet angle ! Surtout pas nos politiques incompétents. Il y a peut-être trop de $ en jeu !

      • Pour ce qui est de la dénomination je pense qu’on pourrait dire « vaccination par thérapie génique ». Il y a quand même une stimulation de l’immunité. La différence c’est que l’on fait synthétiser le composé antigénique par la cellule au lieu de l’injecter directement de l’extérieur.
        Je suis d’accord avec que l’interrogation concerne d’éventuelles complications à long terme. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je pense qu’il est raisonnable de proposer la vaccination (qui divise le nombre de formes graves et la mortalité par 10) à des gens qui ont des facteurs de risque élevé et qui en général ont une espérance de vie relativement faible. Pour les jeunes il me paraît urgent d’attendre ! Il y a évidemment un enjeu financier colossal derrière l’idée de vacciner toute la population mondiale.
        Pour ce qui est des complications à court terme il ne me semble pas y avoir de complications graves fréquentes notamment avec Pfizer. La seule complication qui semble pouvoir être attribuée avec certitude au vaccin c’est celle des thromboses chez des gens jeunes et en bonne santé après vaccination par Astra Zeneca. La fréquence être de quelques cas (pas plus de 10) par million de vacciné. Je comprends que l’on n’ait pas très envie d’en faire partie. Compte tenu des millions de personnes vaccinées il ne paraît pas très honnête d’imputer tous les décès qui suivent la vaccination au vaccin. Il ne faut pas oublier, que statistiquement, de façon naturelle, sur une population d’un million de personnes il y en a 1000 qui vont mourir tous les mois, avec ou sans vaccin.

        • J’aime bien votre façon de raisonner calme et sereine mais il y a un truc qui me gène c’est qu’il y a tout un arrière plan que vous mettez de côté pour comprendre ce qu’est ce “vaccin”. En fait, nous sommes face à un puzzle dont vous essayez de comprendre ou va la pièce que vous avez en main sans regarder les autres qui sont autour….en fait, on ne peut pas comprendre cette pièce isolément puisque ce “vaccin” comme ils l’appellent, ne protège pas du Covid (vue le nombre de cas positifs après piqure (c’est d’ailleurs sans doute pour cela que les tests PCR ne sont plus demandés aux piqués, ça la ‘foutrait mal’) et les piqués sont encore contagieux. Est-ce encore un vaccin ? Ne parler que du vaccin et ne mettre en exergue en permanence que le vaccin ne cacherait-il pas autre chose ?

          • Ah, j’ai vu deux fautes d’orthographe ou de frappe, désolé.

          • Ce qui se cache autour de ce vaccin, ou derrière, je ne le connais pas. Les pièces cachées par définition ne sont pas visibles. Il y a beaucoup de suppositions intéressantes, je ne les oublie pas mais en l’absence de preuve je ne les retiens pas pour le moment.
            Ce n’est pas tout à fait vrai que ce vaccin ne protège pas. Il protège partiellement. Il divise par 10 le nombre de cas graves. Les cas bénins étant moins contagieux il diminue forcément un peu la contagion. Mais si on est vacciné et qu’on attrape simplement une forme asymptomatique (avec un test PCR positif) ça n’est pas un si mauvais résultat.
            D’un point de vue plus général je suis comme quelqu’un que l’on a averti que de traverser la rue c’était très dangereux. C’est vrai qu’il y a un certain danger. Mais à force de voir des gens traverser la rue et arriver entiers de l’autre côté je conclus que ce danger est relatif. Si, dans la vie, on s’interdit de faire toutes choses à cause d’un risque on ne peut plus faire grand-chose.
            C’est pour cela que la seule chose qui m’intéresse vraiment c’est la fréquence des complications graves et de la comparer à la fréquence des complications du COVID.

        • ‘Pour les jeunes il me paraît urgent d’attendre ! ‘

          Oui, je suis totalement d’accord avec vous.

          Ce qui me mine, c’est le chemin pris par l’oligarchie, vers l’obligation vaccinale (enfants compris).

          • ce qui me mine moi c’est qu’autant de gens se laissent enfumer par une oligarchie qui veut imposer le gouvernement mondial. quand on voit les résultats des décès dans le monde source ONU OMS du 1)° janvier au 1° mai 2020 corona 237000 suicides 357000 cancer 2 740 000 et on n’enferme pas les gens! et le pompom revient à…. aux avortements 14 184 000. Alors il faudrait peut-être regerder où sont les priorités et vacciner contre les avortements ce serait bcp plus intelligents. Mais il ne faut pas compter sur les suppôts de satan au pouvoir!

    • Je connais également dans mon entourage plusieurs dizaines de covidés sans aucune séquelle, dont deux placés en coma artificiel. Par contre, il est peut-être un peu prématuré d’affirmer que les vaccinés n’ont ou n’auront aucun problème. Toute la difficulté avec les effets à moyen ou long terme sera d’établir le lien de cause à effet avec le vaccin. C’était l’intérêt de faire des tests sur une durée longue avec des groupes de vaccinés et des groupes témoins.
      On classera comme d’habitude ces affections avec les centaines de maladies inexpliquées et on continuera à jouer aux apprentis sorciers dans l’obscurité de l’ignorance. À l’échelle planétaire, cela semble quand même assez grave.

      • S’il n’y a pas plus de maladies inexpliquées dans le groupe vacciné que dans le groupe témoin on pourra conclure que le vaccin n’a pas d’effets secondaires à moyen terme. Pour la mortalité il ne faut pas oublier que dans un groupe témoin d’un million de personnes, tous âges confondus, il y aura environ 1000 morts par mois. Si vous prenez un groupe témoin d’un million de personnes âgées (qui ont été les cibles des premières vaccinations) il y aura évidemment beaucoup plus de morts (naturelles). Il faut penser à cela avant d’attribuer tous les décès post vaccination au vaccin.

      • Vous décrétez d’emblée que les malades qui sont guéris du COVID n’auront pas de séquelles à long terme s’ils n’en ont pas à court terme. Par contre vous suspectez le vaccin de donner des complications à long terme même s’il n’y en a pas à court terme. Pourquoi cette différence de traitement ?
        Peut-être que les gens qui ont eu le COVID et qui sont guéris auront des complications très graves dans 10 ans. Cela me semble peu probable (pas impossible !) pour le COVID mais aussi pour le vaccin.

  4. et les voyous au pouvoir continuent à faire de la propagande pour ces saloperies!

  5. Les docteurs Knock sont aux manettes du N.O.M. …

  6. Cette cochonnerie,pardon ce vaccin,dont on ne connaît pas les conséquences à quelque échéance que ce soit,n’a de toute façon aucune incidence sur la dynamique de «l’épidémie ».Laissons donc faire la Création,et se calmer cette hystérie collective.La nature saura trouver son équilibre tranquillement,comme elle a toujours su faire,sans patouilles artificielles qui n’ont de but que celui d’engraisser les labos et de tenir les peuples en cage.

    • Sur terre, “laisser faire la création” a ses limite. Ne dit-on pas aussi “aide-toi, le Ciel t’aidera” ?

      Il y a des vaccins classiques qui ont bien fonctionné et fait disparaître des maladies, non ? Polyo, rougeole, fièvre jaune, tuberculose, …

      • Je suis évidemment à fond pour le vaccin anti-polio, mais il faut savoir que des cas de polio se sont produits après vaccination.

      • Vrai et faux.La rougeole,la tuberculose,la fièvre jaune…existent toujours.Ensuite,le recul de nombreuses maladies a également coïncidé avec l’amélioration des conditions d’hygiène,celles -ci réduisant de facto le terreau aux infections diverses.Personne ne s’est par ailleurs encore penché véritablement sur les conséquences des vaccins »traditionnels »,à savoir que ceux-ci aient pu apporter des maladies qui n’existaient pas ou qui en ont fait rejaillir(il y a déjà eu pourtant des scandales par le passé comme avec le vaccin contre le cancer du col de l’utérus,l’hépatite B…,on rapporte de nombreux cas d’autisme…) Enfin,il s’agit dans la situation qui nous concerne actuellement,de l’utilisation de la génétique comme thérapie et en l’occurrence ni vous ni moi et encore moins les labos je dirais,ne peuvent mesurer les conséquences de telles «technologies»sur nos organismes à quelque échéance que ce soit.C’est une dérive anthropocentrique et matérialiste,de croire que l’Homme est le centre du monde et qu’il est capable de corriger toutes les »imperfections »de la nature.La grande force de la société dans laquelle nous vivons je l’avoue,c’est de le faire croire.Je persiste ici,nous sommes des enfants de la Création,de la Nature,gardons la tête froide et soyons objectifs face à la réalité de cette maladie,de sa mise en scène par le système…c’est d’ailleurs la grande qualité de ce blog et de ses lecteurs.

      • Vous avez sans doute oublié les progrès de l’hygiène qui d’après certains médecins qui n’ont que le droit de se taire est le facteur principal de la disparition des maladies

  7. La Manipulation et le Mensonge de nos médias pris sur le fait ! Arturo Vidal le célèbre footballeur s’est fait vacciner Vendredi contre le Covid. Il a fini aux urgences des effets secondaires du Vaccin…

    Les médias eux titrent tous comme des perroquets, qu’il a été hospitalisé après un test positif.

    • et combien de morts il y a dix jours un journal en Loire Atlantique annonçait 25 décès suite au vaccin alors s’il y en a qui aiment il ne faut surtout pas ce gêner pour moi c’est niet Tout nous prouve que c’est trafiqué, les labos ne sont pas responsables, on nous injecte des cellules de faetus avortés dont on a retiré les organes alors qu’ils sont encore vivants, allo docteur Mengele, ils sont plus forts que toi! etc etc etc j’espère un jour que tous les véreux et cie seront jugés et punis pour tous les morts occasionnés

  8. Ils sont malins, c’est juste avant les vacances … Bref, il va falloir mettre nos actes au bout de nos convictions : tant pis pour les voyages mais les risques sont grands à moyen terme pour la santé, celle-ci est trop précieuse pour se permettre de jouer à la roulette russe avec !

    • Attention, Véran a dit que le risque thrombose dû aux des “vaccins” étant 50 fois moindre que celui de prendre l’avion…Maintenant, des compagnies aériennes refusent d’embarquer des vaccinés à cause de ce risque aggravé…donc pour ceux qui prennent l’avion et qui se sont faits vaccinés pour aller en vacances, tant pis, z’avaient qu’à éteindre la télé et réfléchir; on trouve suffisamment de quoi s’informer malgré la censure. (J’avoue que ceux qui font passer leurs vacances avant leur santé m’étonneront toujours). A méditer : ‘toute sa vie le mouton a peur du loup mais c’est le berger qui le mange’.

  9. J’en ai franchement assez des commentaires continuellement mensongers et des contre vérités propagés de façon incessante en toute impunité par Philippe de Geofroy et Meltoisan.
    Même lorsqu’on rétablit la vérité, ils recommencent inlassablement leur désinformation au commentaire suivant.

    Les paroles s’envolent mais les écrits restent !

    • Tout à fait d’accord avec ce que vous dites.

      En effet, les commentaires des incriminés, Philippe de Geofroy et Meltoisan, sont lassants, répétitifs, et n’ont en aucun cas la prétendue rigueur scientifique, dont leurs auteurs semblent se réclamer, en donnant par ailleurs l’idée qu’ils s’autocongratulent…

      Ces deux personnes ont aussi le tort, me semble-t-il, de contribuer à induire en erreur les lecteurs du présent site, en leur donnant à penser que ces inoculations de code génétique, ces prétendus “vaccins”, n’auraient pas la dangerosité, pourtant démontrée par de plus en plus d’études, de résultats et de témoignages, qui ont, eux, une vraie valeur scientifique. Comme cet article sur la protéine spike nous en fait justement une démonstration éloquente.

  10. Les vaccins anti-covid sont très bons pour la santé.
    Au fait, quelqu’un a des nouvelles de Roselyne Bachelot ?

  11. Certes Jean Rostand disait que nous sommes tous des mutants. Néanmoins je souhaite bon courage aux vaccinés. La pensée positive aide à soigner… peut-être aussi à survivre ?!

  12. Bonne nouvelle : JUPITER a annoncé l’ouverture de la vaccination aux 11/18 ans.
    Dans les mois et les années à venir, la planète va être frappée d’un cataclysme sanitaire à côté duquel la peste noire du Moyen-âge ou le grippe “espagnole” de 1918 passeront pour des épiphénomènes de l’Histoire (même pas des détails).
    Et tous les oligarques qui se sont fait “vacciner” devant des caméras de télévision l’ont été avec du sérum physiologique. Cela leur garantira de faire partie des 2 milliards d’humains sélectionnés selon les critères de Bill Gates et de ses associés (Schwab, Soros, Rockefeller…).
    Mais je suis un affreux complotiste, mâle blanc hétéro de plus de 50 ans, etc…

Publier une réponse