Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : L'Islam en France / France : Politique en France

En France, des centaines de mosquées financées par l’Algérie

Abderrahamane Dahmane, ancien secrétaire national de l’UMP et conseiller de l’Elysée, a été interrogé par le site «Tout sur l’Algérie». Extraits trouvés dans Daoudal Hebdo :

A "Je m'adresse au président de la République algérienne et à nos compatriotes (sic) pour qu'ils refusent d'être ainsi stigmatisés et marginalisés dans la société française. (…) Aujourd'hui c'est l'Algérie qui budgétise la Mosquée de Paris. Les Algériens et l'ensemble des musulmans de toute nationalité qui ont une admiration pour l'Algérie et sa révolution sont étonnés que nous budgétisions des traîtres. Comment le président de la République algérienne, qui est quand même le garant des valeurs de la révolution, peut-il continuer à budgétiser une mosquée à la tête de laquelle il y a un traître? Je le dis sincèrement. Il faut que le président mette fin à cette situation. Il y a des centaines de mosquées attachées à l'Algérie que nous pouvons financer

Abderrahamane Dahmane est toujours inspecteur général de l’Education nationale. Française.

Partager cet article

13 commentaires

  1. ça pourrait faire un beau scandale une affaire pareille. Un ‘buzz’ en langage médiatico-internet.
    Mais personnellement ce que j’aurais mis en gras c’est la mention que la mosquée de Paris, en France, serait traitre à l’Algérie.
    C’est bon.
    Ce n’est pas nous qui les considérerions étrangers, et serions xénophobes, mais ce sont eux qui se revendiquent étrangers, au nom de leur religion.
    Et au passage l’islam à la française prend un bon coup dans l’aile.
    Lisez donc la lettre pastorale de Mgr Ravel dont le Salon Beige nous a donné des extraits. C’est très juste et formateur.

  2. Et pour prendre une mesure aussi exacte que possible de la situation proprement apocalyptique à laquelle la République nous confronte, volens nolens, permettez-moi de faire le lien avec un autre sujet, tout aussi grave et à la jonction lui aussi du religieux et du politique :
    Entretien de Mgr Luc RAVEL, Evêque aux Armées, avec Le Pèlerin
    http://cril17.info/

  3. « nos compatriotes »
    ou bien il ignore le sens du terme, ou bien il ne se reconnaît pas comme français. Pour un Inspecteur Général de l’Éducation nationale et un ex-conseiller de l’Elysée!
    Tirons des leçons de cette déclaration:
    1) l’Algérie n’a visiblement pas besoin d’une aide financière française (gisement d’efficience financière pour la France en ces temps de restriction budgétaire)
    2) les mosquées sont donc des lieux d’autre chose que de l’expression publique d’une conviction religieuse privée, puisqu’elles relaient des opinions politiques.

  4. Il n’est pas anormale que les mosquées soient financées par les croyants.
    Je préfère cette solution à celle de leur financement par tous les français.
    Lorsque la question est posée comme dans certains pays sur le bulletin de déclaration fiscale, le fiancement devient neutre puisque en gros au prorata des populations.
    Le financement par un autre pays est le signe extérieur de la pénétration d’une autre religion sur notre territoire.
    On se gardera toutefois de tirer des conclusions trop rapides en % car en ffet le moindre sou provoque ce gain puisqu’avant il n’y avait rien ou bien 100% par exemple pour les catholiques.
    La question est alors de savoir si nous pouvons transporter notre religion avec nous (oui) et par suite si le pays d’accueuil provisoire ou définitif a une obligation par rapport à cette religion ?
    Laquelle ? La construction d’une église ?
    Ce point peut-il être reconnu par l’ONU tout comme celui du respect de la religion ?
    Pourrait-on par exemple construire des églises catholiques en Suède ?
    Bien entendu il faudra auparavant dire ce qu’est une religion.
    Et puis combien sont redevables de ce droit.
    Le modus vivendi actuel nous est-il finalement profitable ?

  5. Je ne sais pas ce que je trouve le plus inquiétant :
    – que l’Algérie finance des mosquées en France tout en refusant l’expansion du Christianisme sur son sol.
    – que cet homme tienne ce genre de discours sans être mis dehors.
    – que je ne sois pas surpris…

  6. S’il a la double nationalité (ce qui montre bien que c’est une aberration) il peut dire effectivement nos compatriotes… Il y en a des millions en France qui sont dans son cas.
    Par contre « Les Algériens et l’ensemble des musulmans de toute nationalité qui ont une admiration pour l’Algérie et sa révolution sont étonnés que nous budgétisions des traîtres », peut être plus contestable pour nous de culture chrétienne mais sans doute pas dans l’ouma…

  7. Il serait grand temps que Sarkozy vire cet individu malfaisant de l’Education Nationale ! Comme l’a dit Mme Malika Sorel : « Non, à la double nationalité pour les élus et hauts serviteurs de l’État français. Je suis totalement opposée au fait que des personnes qui possèdent une double nationalité puissent accéder à quelque fonction d’élu que ce soit, même au niveau local, ainsi qu’à toute fonction gouvernementale ou dans la haute administration publique française… »
    http://puzzledelintegration.blogspirit.com/archive/2011/02/02/non-a-la-double-nationalite-pour-les-elus-et-hauts-serviteur.html

  8. « Comment le président de la République algérienne, qui est quand même le garant des valeurs de la révolution, peut-il continuer à budgétiser une mosquée à la tête de laquelle il y a un traître ? »
    Et ce Monsieur serait Inspecteur de l’Éducation Nationale ?
    Attendons que le Mammouth vienne éructer sur la laïcité.
    Et l’on vient nous bassiner avec les soi-disant valeurs de l’UMPS qui ne seraient pas compatibles avec le FN quand il s’agit de défendre la France ?
    Aux urnes, citoyens !

  9. Comme cela donne envie de voter Sarkozy en 2012 !!!

  10. Il y a l’Algérie, certes mais tout cela n’est bien souvent possible que parce que des mairies françaises accordent des baux emphytéotiques avantageux aux associations de musulmans pour construire leurs mosquées.

  11. Il est temps de virer Abderrahamane Dahm… euh, je veux dire Philippe Isnard !!
    Ah, le politiquement correct…

  12. « Jehanne aimez-vous les Anglois ? »…. »Oui je les aime…en Angleterre ».
    La réponse ne peut et ne doit pas changer, nous aimons les Africains en Afrique ( surtout avec l’indépendance réclamée à cor et à cris), nous aimons les Algériens en Algérie, pas chez nous, l’esprit prédateur bédouins n’a pas sa place chez nous, les mosquées relèvent de la prédation de notre territoire, alors retour au bled et tout ira mieux pour nous, eux c’est leur affaire, pas la nôtre.
    Maghrébins nous vous AIMONS…chez Vous…nous n’aimons pas vos mosquées chez nous.
    Pourquoi en discuter, mieux vaut les interdire à la construction et fermer et raser celles qui sont construites, elles souillent notre pays……avec des complicités à l’interieur, secret de Polichinelle.
    Nous avons, nous, des églises merveilleuses pour la gloire de Dieu, pas pour la gloire de l’Autre qui se fait passer pour Dieu, lui le Menteur et homicide dès l’origine le faux dieu de l’islam.

Publier une réponse