Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

En français, on appelle cela la répudiation

Lu dans Le Figaro à propos du Pacs :

"possibilité de dissoudre le contrat par une simple lettre au greffe du tribunal d'instance".

Partager cet article

4 commentaires

  1. La comparaison des deux populations, ceux qui se marient et ceux qui se “pacsent”, est éloquente, et bien mise en mots par les divers interviewés de l’article en lien: “Les mariés sont animés par le désir de fonder du solide” alors que “le pacs (…) serait en priorité choisi pour des raisons juridiques et fiscales”
    Le profil du pacsé: bobo friqué désireux de “vivre comme un oiseau sur la branche”.

  2. “possibilité de dissoudre le contrat par une simple lettre”…
    Je te prends, je te jette,comme un Kleenex “à tirer”; on peut faire un parallèle avec l’avortement: la mentalité est la même : quand l’autre me gêne, je le supprime d’une façon ou d’une autre et toujours avec la même désinvolture…

  3. comment dit on déjà? Ah oui, Charia compatible

  4. Oui mais il faut envoyer 3 lettres séparément ou peut-on inscrire la formule 3 fois sur la même feuille ? Ce serait plus économique.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]