"En aucun cas, la France n'interviendra au Mali"

Déclaration du Président de la République en novembre 2012. Que l'on approuve ou non l'intervention au Mali, changer de casaque à 2 mois d'intervalle, cela fait un peu léger. Cela signifie que tout ce qui a été dit lors de cette conférence de presse est susceptible de ne pas être appliqué.

 

17 réflexions au sujet de « "En aucun cas, la France n'interviendra au Mali" »

  1. Clovis

    Ces gens-là sont dangereux; ils déclarent les guerres; on dirait qu’ils ne savent rien faire d’autre. Voyez l’histoire du dernier siècle: c’est la gauche qui déclare les guerres: en 1914, en 1939 et même la guerre d’Algérie sous Guy Mollet socialiste. Rappelons-nous aussi de Jules Ferry lanceur de guerres coloniales.

  2. xenophon

    Il fallait entendre Hollande venu à Brive aujourd’hui saluer les militaires du 121éme régiment d’infanterie partant au Mali :”vous allez connaître le danger…” tout en saluant son ami Bouteflika dont la décision de ne pas négocier était considérée par son collègue comme la seule attitude à observer: on a un président vatenguerre qui pourra aller donner des cours à l’Ecole de Guerre!

  3. Jean

    Et il assure que la prise d’otages en Algérie n’a rien à voir avec le Mali. Or, ce n’est pas parce que les islamistes avaient une opération sous le coude qu’elle n’a pas eu lieu à cause de Hollande. S’il avait averti nos alliés, des mesures auraient peut-être été prises en amont.
    Par ailleurs, il chiale, critique parce qu’il est seul… mais forcément, quand on va à la guerre en prenant ses partenaires par surprise, il ne faut pas s’étonner d’être seul pendant un moment. C’est de l’amateurisme, c’est tout ! Tout ça probablement pour masquer la manif contre son mariage homosexualiste…
    Le Mali avait déjà appelé à l’aide, Hollande n’avait pas jugé utile d’agir… sauf là, à la veille d’une grande manif.
    Et les médias continuent à la présenter comme un vrai chef de guerre…

  4. JL

    Hollande voulait distraire l’opinion publique par des réformes “siociétales” ? C’est raté : le 13 janvier, un million de personnes déboulent à Paris contre son projet de loi.
    Quoi de mieux qu’une bonne petite guerre au Mali pour se refaire une popularité ? Et Hollande gagne un point, en fait il interrompt sa chute compte tenu des marges d’erreurs des sondages. Mais encore un imprévu : la France se retrouve seule dans cette bataille malienne.

  5. JL

    Enfin, l’intervention au Mali a été éclipsée par le coup de main des djihadistes sur le complexe gazier algérien.
    L’armée algérienne n’hésite pas à tirer dans le tas mettant djihadistes et otages au tapis.
    Bouteflika devrait faire repentance pour les morts occidentaux ?

  6. Jean Theis

    Il était impossible de ne pas décoloniser vu la pression mondiale. Mais on aurait pu le faire plus intelligemment.
    Quant aux Maliens, certes ils applaudissent actuellement, mais dans quelque temps ?
    Ceux qui vivent à nos frais en France, ne seraient-ils pas mieux chez eux à défendre leur patrie ?

  7. meunier

    Et pendant ce temps, trois morts en somalie dans une opération dont la date avait été fixée pour raisons politiques.
    Ils ont abandonné le corps de soldats sur le terrain, vous avez souvent entendu ça ?
    Des français avec des renseignements incomplets, voire quasiment faux, vous avez déjà entendu ça ?
    Moi pas.
    Heureusement que François n’a pas de conscience.

Laisser un commentaire