Bannière Salon Beige

Partager cet article

L'Eglise : L'Eglise en France

En Ariège, l’évêque défend ses églises

Maffat A Massat, dans l'Ariège, il existe trois églises et le maire communiste souhaite en récupérer une pour la transformer en lieu d'exposition. Seulement, il doit recevoir l'avis conforme de l'évêque..qui lui a refusé. Gilles Rieu, porte parole de l'évêque, a déclaré à la presse :

Mgr-mousset "Tout édifice du culte est réservé à l'usage du culte. La commune ne dispose pas de son bien. Avec Mgr Mousset nous avons étudié ce dossier et conclu que nous ne souhaitions pas désaffection de la chapelle. Ceci étant, nous pensons qu'elle peut être utilisée pour toute activité culturelle compatible avec sa vocation. Ce n'est pas une chapelle désaffectée, nous ne pouvons donc pas ouvrir une brèche et nous avons tenu compte de tous les avis"

Mgr Mousset a été nommé évêque du diocèse de Pamiers, Couserans et Mirepoix le 8 janvier 2009.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Pas certain que cela puisse durer.
    Déjà, sans que personne ne s’en fût aperçu, on a réduit le délai de “non-culte” pour décréter la désaffectation des églises.
    Ensuite, les options de Sarkozy, clairement exprimées dans son livre “la république et les religions”, ne vont pas dans le sens de la sacralité des lieux de culte …

  2. Allons prier dans les églises ,les chapelles,chaque fois que c’est possible.

  3. J’ai habité là-bas pendant de nombreuses années .
    La déchristiannisation y est hélas énorme. Les rares jeunes qui restent encore dans ce département ne mettent jamais les pieds dans une église.
    Pour une commune comme Massat , l’entretien de ces 3 églises est une charge qui pèse lourd…

  4. La “seule activité culturelle” compatible avec la vocation d’une église, c’est le culte divin.

  5. Merci, Monseigneur !

  6. La déchristianisation des villes s’est accentuée depuis une cinquantaine d’années.J’ai fait à ce sujet et à usage familial un opuscule sur ma ville, rues débaptisées (par ex; rue St Antoine devenue Emile Zola…ST Antoine remplacé par son cochon comme disent les gens du quartier),couvents, églises, chapelles, affectés à des services municipaux ou transformés en résidence (Chapelle du Refuge actuellement baptisé “Chapelle du Théâtre Bacchus”)
    La perle du jour c’est le couvent des Clarisses qui,selon les souhaits de la soeur supérieure, va être transformé en hôtel de luxe (Ste Colette qui êtes arrivée dans notre ville montée sur un âne et sans un liard en poche pardonnez nous)

  7. Tout-à-fait d’accord avec Roland Quecez…
    Or, pour prier dans les églises, encore faille-t-il qu’elles soient ouvertes… Ce qui est – hélas – de moins en moins le cas.
    Nous avons quantité de charmantes chapelles et églises. Mais nous n’avons plus de prêtres, ni de fidèles. C’est triste, mais c’est ainsi… Et certains vont même jusqu’à refuser à des prélats d’y célébrer le culte. Alors comment faire ?
    Bref, l’Eglise doit faire face à bien des menaces :
    – les profanateurs => fermeture des lieux de culte.
    – la sécularisation => plus de fidèles, plus de prêtres, plus de messes, plus d’argent…
    – la laïcisme athée => destruction des lieux de culte.
    – les querelles de chapelles => rejet des tradis, refus de célébrer la forme extraordinaire du rite romain.

  8. Bravo Monseigneur,
    Il ne faut pas céder : l’église est le cœur d’un village : désaffecter une église, c’est retirer le Christ du cœur de la vie des hommes… Ce n’est pas pour rien que l’on construisait les églises au centre des villages : c’est pour y mettre la chose la plus précieuse des hommes : le Saint Sacrement.
    Par contre, je suis plus dubitatif quant aux « activités culturelles compatibles avec sa vocation ».
    La semaine dernière, je me suis rendu à un concert donné dans une église, attiré par la publicité (chants sacrés et chants traditionnels russes par une cantatrice).
    Rien à dire sur l’artiste : du talent et ce qui est beau est indubitablement inspiré par l’Esprit Saint.
    Oui, mais le public ? Assis sur les bancs, discutant comme dans un café concert, pour certains avachis… je ne parle même pas de génuflexion/respect du Saint Sacrement…
    Et puis les applaudissements ? Bien sûr, l’artiste les méritait… mais est-ce le lieu pour ce genre de manifestation ?
    Sans compter l’accès payant…
    Dorénavant, je n’y mettrai plus les pieds, au moins dans les mêmes conditions.
    Attention à ne pas non plus se laisser avoir par la bande : les églises sont des lieux de prières. Il est possible que certaines manifestations culturelles les favorisent… mais pas toutes ! Et l’attitude du public DOIT être sous contrôle…

  9. Parler de l’Ariège n’est pas fréquent, j’en profite pour signaler la Messe de saint Pie V d’un tout jeune prêtre du diocèse, tous les dimanches à 9h30, à CELLES (après Lavelanet, sur la route des Monts d’Olmes). La chapelle est très ancienne, au bord d’un torrent : Tout y est pour le recueillement, et ce jeune prêtre est à soutenir !

  10. Bravo à Monseigneur ! si les evêques faisaient des pataques en portant plainte auprès du ministère des cultes et de l’intérieur à chaque fois que l’on profane des eglises ou des cimetieres, cela finirait par s’arrêter.

  11. Autant que je me souvienne ce maire n’est pas à son coup d’essai . Il y a quelques années il a voulu prendre une de ces église pour organiser un bal…le 15 août . L’affaire s’est terminé au conseil d’Etat où il existe une jurisprudence Bruno Gauthier (c’était le curé) contre commune de Massat…

  12. Bravo, Monseigneur, ne lachez pas,il y a un siècle, l’état volait oui je dis bien volait tous les lieux de culte, qu’il en assume la charge. Et puis si ce maire veut faire des expos pourquoi ne va-t-il pas dans la mosquée la plus proche,ou la synagogue, ou le temple, c’est incroyable comment ces politiques ont une conception de la séparation de l’Eglise et de l’état. Monseigneur autorisez la messe selon le rite extraordinaire dans cette chapelle tous les dimanches et le problème sera réglé. Mais surtout résistez à ce monsieur.

  13. nous sommes tous derière le clergé pour sauver nos églises et chapelles. mais je me pose cette question ” Ces ventes ne sont elles pas le retour de bâton prévu depuis les années 60 ? hélas je le crains bien. mais il y a toujours l ‘espoir ! Nous sommes tous derrière nos prêtres pour sauver nos églises. mais toutes ces ventes bien tristes , ne sont elles pas le résultat d’un enseignement entendu depuis bien des années ? pourtant combien de prêtres demandent des lieux de culte qui leeur sont refusés. alors …..quoi penser ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]