Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Allemagne

En Allemagne, il est possible de se désaffilier de la Sécu

En France, la Sécu accuse un déficit de 17,4 milliards d'euros en
2011. En Allemagne, elle est en excédent de 13,8 milliards.

L'Allemagne s'est fortement réformée dans les années 1990 et 2000: réduction du champ
des remboursements (en excluant les cures thermales ou les taxis vers
l'hôpital), ticket modérateur de 10 euros par trimestre pour les
consultations, plafonnement du reste à charge pour ne pas mettre les
plus modestes sur la paille, limitation des prescriptions de
médicaments, développement des génériques… Le secteur hospitalier a
aussi subi de lourdes restructurations: fermetures d'établissements ici,
fusions là, privatisations ailleurs.

Par ailleurs, au-delà de 4050 euros brut par mois, un Allemand peut se
désaffilier de la Sécu pour choisir une assurance privée –
près de 9 millions de personnes ont fait ce choix
.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Et pourquoi notre président précédent qui voulait prendre le modèle allemand n’a-t-il pas commencé par ça ? Parce qu’aujourdu’hui, avec Normal 1er ça ne risque plus d’arriver. Au contraire, il va sûrement nous augmenter les cotisations et les impôts, pour payer les soins aux 6 milliards d’êtres humains qui peuvent venir se faire soigner en France gratuitement

  2. Traduction : les allemands les plus aisés ont le droit de s’émanciper de leurs devoirs d’assistance envers les moins favorisés. Belle morale en effet !
    [Ce qui est faux puisque l’article précise que l’Allemagne finance 35% de sa Sécu par la TVA sociale, donc par la consommation. Ces riches financent donc bien la Sécu. MJ]

  3. Claude Reichman dit que c’est également possible en France …

  4. Reste à savoir si on est aussi bien soigné en Allemagne qu’en France.
    C’est loi d’être parfait en France, mais c’est tout de même pas mal….

  5. Encore faut-il les gagner les 4050€ brut par mois.

  6. le type même du faux problème. Comme les privilèges des fonctionnaires, c’est la tarte à la crème des libéraux.
    Chacun pour soi quand on gagne un salaire de cadre supérieur (4050 euros….) et la galère pour les autres !
    [La Sécu, un faux problème ?
    L’article précise que l’Allemagne finance 35% de sa Sécu par la TVA sociale, donc par la consommation de ces cadres. C’est mieux que la galère pour tous…
    MJ]

  7. @MJ : l’Allemagne finance 35% de sa Sécu par la TVA sociale
    Les gens modestes dépensent tous ce qu’ils gagnent. La TVA sociale ou non pèse donc proportionnellement beaucoup plus sur eux que sur les autres !
    [Ce que vous écrivez n’est pas valable : en France, tout le monde paie la Sécu et donc, selon votre raisonnement, elle pèse proportionnellement beaucoup plus sur les gens modestes… Et en plus elle est dans le rouge et il faut trouver chaque année des taxes supplémentaires, qui pèsent aussi surtout sur les modestes…
    MJ]

  8. A Sopotec, je crois que non seulement on est aussi bien soigné en Allemagne qu’en France mais on est mieux remboursé (soins dentaires, lunettes). Claude Reichman s’attaque depuis des décennies à une vache sacré française (“nous avons le meilleur système social au monde” disait un président) et il a raison de le questionner, d’en mesurer les abus, les effets pervers tout en cherchant à amener de la liberté dans l’intérêt même de la protection sociale.

  9. Claude Reichman dit que c’est tout à fait possible et il explique comment il faut faire. Le seul souci c’est que les français gobent tout ce que leur instille les médias et ne sont pas prêt à quitter le bateau ivre de la sécu qui dit-on est le meilleur système au monde. Alors que dans l’autre système les salariés gagneraient bcp plus et seraient bcp mieux remboursés , des études ont été faites. Mais chut il ne faut pas le dire car les syndicats ne pourraient plus plumer les caisses!

  10. Pour pouvoir faire de même en France, il “suffirait” d’appliquer les lois n° 94-5 du 4 janvier 1994, n° 94-678 du 8 août 1994 et n° 2001-350 du 19 avril 2001 transposant les directives européennes 92/49/CEE et 92/96/CEE applicables en France depuis le 1er juillet 1994, abrogeant le monopole de la sécurité sociale.
    Les textes de loi concernés:
    n° 94-5 du 4 janvier 1994:
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000544780&dateTexte=&categorieLien=id
    n° 94-678 du 8 août 1994:
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000530328&dateTexte=&categorieLien=id
    n° 2001-350 du 19 avril 2001:
    http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000580325&dateTexte=&categorieLien=id
    directives européennes 92/49/CEE:
    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:31992L0049:FR:HTML
    92/96/CEE:
    http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:31992L0096:FR:HTML
    Sur le sujet: http://quitter_la_secu.blogspot.fr/

  11. Les Français s’imaginent qu’ils ont inventé la médecine, qu’il n’y a d’hôpitaux qu’en France, et que les étrangers meurent dans la rue dans d’atroces souffrances.
    Ils n’ont pas remarqué que la Sécurité sociale est tellement “performante”, qu’il y a de plus en plus de Français qui prennent l’avion pour se faire soigner à l’étranger.
    Et je ne parle pas de millionnaires, hein. Je parle de gens auxquels le Parisien consacre des articles de première page. Donc, le Français de base.

Publier une réponse