Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

“En 40 ans de salon, je n’avais jamais vu un tel mépris” d’un chef d’Etat

“En 40 ans de salon, je n’avais jamais vu un tel mépris” d’un chef d’Etat

Emmanuel Macron, a visité mercredi le Mondial de l’Automobile à Paris, durant trois heures. Et cela n’a pas plu à tout le monde :

Mais ce qui devait être une inauguration, à l’occasion des journées presse et des professionnels de l’auto, s’est finalement transformée en une privatisation d’une partie du salon. Des centaines de personnes se sont retrouvées bloquées derrière des cordons de sécurité par un impressionnant service d’ordre qui a tenu les visiteurs, exposants et journalistes, à plusieurs dizaines, voire centaines, de mètres de distance.

Seul un groupe restreint de journalistes accrédités par l’Elysée a pu suivre le président, lequel était encore serré de près par ses officiers de sécurité.

[…] Si la visite a probablement plu aux dirigeants des groupes constructeurs et équipementiers français, elle n’a vraiment pas été du goût des professionnels, qui ont été contraints d’annuler tous les rendez-vous prévus depuis plusieurs semaines pendant trois bonnes heures.

Jamais un président de la République n’avait été entouré d’autant de précautions, qui plus est lors de journées professionnelles.

Si le chef de l’Etat veut montrer sa proximité et sa simplicité, il va devoir s’y prendre autrement, tant les réactions d’agacement étaient perceptibles hier soir au Mondial de l’Auto. “En 40 ans de salon, je n’avais jamais vu un tel mépris”, confiait le responsable d’un groupe français.

Partager cet article

13 commentaires

  1. Je ne comprends pas très bien la différence faite dans l’article entre “les professionnels” et “les dirigeants des groupes constructeurs et équipementiers”. Cela me semble totalement fallacieux.

  2. Hé oui, du temps de nos rois on pouvait s’approcher d’eux, à quelques mètres bien sûr, mais on pouvait s’approcher… Seuls les véritables “grands” de l’Histoire savent et osent aller au contact de la foule, souvenez-vous des bains de foule du Général de Gaulle, à la plus grande terreur de ses célèbres gorilles (MM. Sasia, Djouder et Comiti, j’oublie toujours le quatrième…)

    C’est sûr qu’avec ses “péones” du genre Benalla, manu Jupiter ne risque pas d’être approché ! En tout cas, un chef qui prend de telles précautions pour tenir la foule à distance est tout ce que l’on veut, sauf un chef légitime…

    • S’approcher de Lui ? A quelques mètres ? Il suffit d’être beau, musclé, avoir fait quelques années de prison ferme être relâché avant la fin de sa peine, et savoir faire une gymnastique particulière avec les doigts. Vous pouvez alors l’approcher même à quelques millimètres :
      https://cdn-s-www.lejsl.com/images/ace82fd0-aa6b-4444-8ffa-50fd7f04ee94/JSL_v1_02/afp-1538328575.jpg

    • De Gaulle un grand de l’histoire ? je dirais plutôt que l’Histoire le remettra vite à sa place en soulignant tout le mal qu’a pu faire le “plus grand diviseur français”

      • Pardonnez-moi, cher ami Prout, mais avec moi vous aurez toujours affaire à un gaulliste pur jus (je suis tombé dedans étant petit !)…
        Je suis parfaitement conscient et compréhensif des reproches qui peuvent lui être faits, je pense entre autres aux drames de 1962… J’ai beaucoup réfléchi également aux événements de mai/juin 1940, et je me suis demandé ce que j’aurais fait si, soldat évacué de Dunkerque et arrivé en Angleterre, j’avais entendu la proposition de rallier les premiers Français libres :

        1) célibataire, ou sans personne à charge, j’aurais rallié la France Libre immédiatement,
        2) marié, sans nouvelles d’une épouse avec ou sans enfants, je serais retourné en France pour m’y faire démobiliser… et retrouver mon travail, ma famille et ma patrie, mais vivre cela sous la botte allemande…

        • Quelle hypocrisie ! des mots en particulier … de gaulle qui n’a jamais été général… est un couard qui a fui la France par deux fois !!! et a trahi pour l’algérie ! Par ailleurs, quelle honte que de parler de la France libre, sachant qu’à la libération, de gaulle s’est allié aux communistes….

      • Ce n’est pas “un vent”qui renversera le Grand Charles,de Gaulle avec petit d c’est mieux.
        cdlt

  3. JUPITER, du haut de l’Olympe, condescend à rencontrer ceux qui peuvent lui rapporte encore plus d’argent, mais à condition d’éloigner la plèbe, sauf si celle-ci est d’une couleur bien particulière, comme pour la fête de la musique ou les photos antillaises.

  4. De mon temps, le Président de la République visitait le Salon de l’automobile le matin entre 8 h et 10 h , avec les patrons des constructeurs et des fournisseurs, avant l’arrivée des professionnels et des journalistes, pendant les journées presse.

    Mais nous avons changé de monde !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services