Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

En 2022, Nicolas Sarkozy pourrait soutenir…Emmanuel Macron [Add.]

En 2022, Nicolas Sarkozy pourrait soutenir…Emmanuel Macron [Add.]

Le mythe d’un Nicolas Sarkozy de droite continue de s’écrouler. Tous ceux qui rêvent de son retour en politique pour “sauver” la droite devraient analyser son quinquennat catastrophique pour les idées de droite. Il s’est fait élire sur un projet de droite mais il a mis en œuvre un “en-même temps” avant l’heure et sans être capable de se faire réélire…

Comme le rapporte en effet le Journal du dimanche dans son édition du 7 mars, Nicolas Sarkozy n’exclut pas de soutenir Emmanuel Macron pour le scrutin de 2022. L’ancien chef ‘Etat y n’a jamais caché qu’il s’entretenait avec l’actuel président pour échanger sur des sujets d’actualité. « Le soutien à Macron fait partie de ses hypothèses, très clairement, il n’écarte rien », explique au JDD un cadre des Républicains.

Pour l’heure, Nicolas Sarkozy soutiendrait Emmanuel Macron à défaut de trouver dans les rangs des Républicains un candidat susceptible d’endosser l’habit de président. Dans le listing actuel des candidats potentiels, aucun ne trouverait grâce aux yeux de Nicolas Sarkozy. « Il n’y en a aucun qu’il respecte vraiment, qui soit proche de lui. Au fond, il n’a peut-être pas envie que quelqu’un à droite lui succède », confie au JDD un proche de l’ex-président.

Mais cela n’a bien évidemment rien à voir avec ses difficultés judiciaires…

Et pour ceux qui doutent encore, il faut lire “La cause du Peuple” de Patrick Buisson.

Addendum : Réaction d’un cadre LR qui ne supporte plus les “Sarko-addicts” du parti

Partager cet article

12 commentaires

  1. De toute maniere depuis qu’il est au conseil d administration de KARCHER,il fait plus rien de bon! Esperons que Bygmalion sera le bon mailllon qui l’eliminera definitivement.

  2. Comme sa femme (?) se félicitait de “n’avoir aucune goutte de sang français dans les veines”, je me félicite de n’avoir jamais voté pour cet incapable de toute ma vie de citoyen.

    Dès ses premiers coups de menton à l’Intérieur comme ministre de Chirac, on pouvait déceler la veulerie de ce misérable, ce qui a fait que lors de son duel au 2nd tour avec la dinde du Poitou, je suis parti à la pêche. Et rebelote face à Flamby.

  3. les LR de droite ou de gauche? La question ne se pose même plus en tout cas ce sont des mondialistes et nous n’avons que faire de ces saloperies.

  4. Un miroir déformant sépare ces deux images, mais c’est la même pensée…

  5. Cela dit, si c’est Bertrand qui représente la “droite”, étant donné que ce qu’il reproche à Macron est qu’il le trouve trop à droite…

  6. Si c’est vrai, alors l’hypocrisie n’a pas de limite !

  7. Ce serait peu étonnant!
    Sarkosy est un libéral tout comme Macron!
    Opportunistes , sans civisme et encore moins visionnaires, les libéraux n’ont jamais su faire autre chose que de la dette, des impôts et de la casse démocratique.. Et cela depuis Giscard…1974 premier budget déficitaire de la Vème république,pour ne plus en avoir d’autre excédentaire depuis.
    Il suffit d’écouter Alain Minc parler de Macron pour s’en convaincre:
    https://www.youtube.com/watch?v=4R7umaZ_wrc
    Lui-même grand libéral devant l’Eternel.

    • Je n’ai pas la même définition que vous du libéralisme… Pour moi le libéralisme est un courant politique qui place au-dessus de tout la défense des droits individuels (liberté, sécurité, propriété,…).
      Or Macron depuis qu’il est au pouvoir n’a fait que restreindre nos libertés et accroître les contraintes normalisatrices. C’est un étatiste dans toute son horreur. Il ne supporte pas de déléguer, la crise du Covid en a été un bel exemple. Pour lui, tout en France doit être décidé à l’Elysée !
      Les seules mesures un tant soit peu libérale qu’il ait prises ont été la suppression de l’ISF, et la privatisation de la française des jeux.
      Le seul exemple au monde de régime libéral est la confédération helvétique.

      Mais Sarkozy non plus n’est pas un libéral !

      Cependant vous avez raison de les mettre dans le même sac. En fait tous les deux sont des globalistes, inféodés au Nouvel ordre mondial, comme la plupart des hommes politiques au pouvoir en Occident. Leur objectif est de dissoudre les nations en vue de créer un gouvernement mondial. Et comme vous le dites, la dette, les impôts, la casse démocratique, qui affaiblissent et décrédibilisent nos gouvernements, sont d’excellents moyens pour parvenir à leurs fins.

      • Votre définition du libéralisme procède d’une vision postmarxiste, et vous faites de ce courant politique une idéologie dithyrambique.
        Vous oubliez que le libéralisme est antérieur au marxisme, et qu’alors il privilégiait des libertés privées au détriment de libertés sociales et sociétales, comme par exemple la promotion du travail des enfants au XIXème siècle ou celle des PMA et GPA au XXIème siècle.
        Vous dites que la suppression de l’ISF est une mesure libérale!
        Oui, telle que Macron y a procédé, sauf que l’ISF n’a été supprimé que pour les valeurs mobilières et reste en vigueur pour les valeurs immobilières, et cette nuance n’est pas anodine.
        Dans la forme cette suppression est foncièrement mondialiste et de fait, intrinsèquement libérale.
        Supprimer l’ISF tout court n’aurait pas été forcément libéral selon le contexte économique.
        Le libéralisme n’a jamais été que le bras armé d’intérêts privés ou communautaristes ,pas forcément capitalistes, visant à détruire des valeurs physiques et morales issues du patrimoine religieux, philosophique et historique de notre pays.

  8. Un petit soutien à Macron en échange il ne va pas en prison ?

  9. Frères la truelle tous unis contre le peuple.

  10. Au fond, il est assez moral que Sarko, qui a su si bien trompé son électorat, se soit ramassé 3 ans dont 1 an ferme, même si juridiquement les formes n’y sont pas … Finalement, il y a une Justice !

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services