Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / Liberté d'expression

En 2017, Danièle Obono défendait la liberté d’expression comme liberté fondamentale mais hésitait à dire “Vive la France”

En 2017, Danièle Obono défendait la liberté d’expression comme liberté fondamentale mais hésitait à dire “Vive la France”

Deux poids, deux mesures. Il faudrait tout de même que tous ceux qui soutiennent Danièle Obono sachent de qui il s’agit.

Partager cet article

5 commentaires

  1. Pour “nique la France”, Madame Obono défend la liberté de l’artiste et la liberté de penser, mais contre Valeurs Actuelles, la liberté de l’écrivain ne serait plus légitime et il n’y aurait plus de liberté de faire connaître des faits historiques pourtant attestés par des chercheurs africains (cf. Tidiane N’Diaye ou Salah Trabelsi, entre autres).

  2. Qui harcèle les “meufs” dans certains quartiers ?

  3. heureusement, il y a les archives !!!
    combien nieraient tous ces propos, plus racistes ou anti-Français les uns que les autres !!!
    mais qui va lui mettre le nez dans le caca ?
    il n’y a vraiment plus, dans les politiques, que des couilles molles
    que ne ferait-on pour une réélection

  4. la liberté d’opinion et d’expression est réservée au seuls “progressistes” en france

  5. elle est plus proche de la caricature que de son rôle de député. Melanchon devrait y regarder de plus près avant d’accorder son investiture. Quant à Obono , elle a été elue avec une participation très faible, pour un score d’un petit peu plus de 50% . Pas de quoi pavoiser

Publier une réponse