Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Euthanasie

Empoisonnement de Chantal Sébire

Chantal Sébire se serait procuré des barbituriques qui ne faisaient pas partie de son traitement habituel. Ces barbituriques, que Chantal Sébire aurait avalés, sont de puissants somnifères utilisés pour traiter certaines formes d’épilepsie et que l’on se procure sur ordonnance. Le procureur de Dijon pourrait envisager de poursuivre l’enquête afin de savoir qui a fourni ce produit et tenter de savoir s’il s’agit d’un suicide ou d’un suicide assisté. Chantal Sébire s’était toujours déclarée «violemment hostile» à un suicide.

Michel Janva

Partager cet article

1 commentaire

  1. Il semble s’agir de produits à usages surtout “vétérinaires”,hors pharmacies.(Bravo pour la dignité).
    La “filière pro-mort” a frappé encore une fois.L’enquête doit se poursuivre car “l’assistance au suicide”est flagrante et totalement illégale en France à ce jour.Merci de votre combat..

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services

Aidez le Salon beige à financer son développement informatique pour agir le plus efficacement possible contre les dérives de la loi prétendument bioéthique.

Aidez le Salon beige à préparer les prochains combats pour la loi de bioéthique