Bannière Salon Beige

Partager cet article

Bioéthique

Emmanuelle Ménard : “la PMA ne passera pas comme une lettre à la poste”

C'est aussi l'avis de…  Jean Leonetti, vice-président des Républicains, qui estime que "la mobilisation est possible".

Images-7"Pour ma part, je suis opposé à l’extension de la PMA aux couples de femmes car elle conduira à terme à la GPA. D’ailleurs le Conseil d’Etat parle lui-même d’+équité et de discrimination+"."Sans porter de jugement moral, lorsqu’on a créé le PACS, on nous a expliqué que cela n'amènerait jamais au mariage pour tous. Quand celui-ci a été voté, il ne devait pas y avoir de conséquences sur la filiation. Nous voilà aujourd’hui à la PMA. Je ne vois donc pas pourquoi nous n’irions pas ensuite vers la GPA, malgré la position prise à ce sujet par le Conseil d’Etat et le gouvernement qui y sont opposés".

"Emmanuel Macron avait dit qu’il fallait une société apaisée pour passer cette réforme, il ne l’aura pas !"."On dit qu’un président de la République a besoin de +marqueurs+: la réforme sur la PMA peut en être un et lui permettre de montrer qu’il est un dirigeant +libéral, progressiste et moderne+. Mais les sujets de bioéthique ne se résument pas à un combat entre les jeunes et les anciens, les conservateurs et les progressistes !"

"Je crois comprendre néanmoins que sa majorité est divisée sur le sujet. Passer par-dessus celle-ci et une partie de la population me paraît bien risqué".

Emmanuelle Ménard estime que "les gens se mobiliseront".

"Les réseaux de la Manif pour tous sont encore très mobilisés".

Partager cet article

8 commentaires

  1. Je confirme. Prêts à remonter à Paris, pour contrer une loi sociétale plus grave que celle du mariage pour Tous, puisqu’elle en est la conséquence que nous craignions : la dénaturation de la filiation.

  2. il faut prier pour que cela ne passe pas.

  3. Oui, mobilisation générale sur ce sujet trop important pour les générations futures.
    Il s’agit d’un combat de civilisation.
    Non pas entre conservateurs et progressistes mais entre constructeurs d’avenir et destructeurs de lien social entre générations qui ne peut exister sans la famille père, mère, enfants.
    Car cela ne s’arrêtera pas à la GPA qui ouvre des perspectives catastrophiques pour ce qui nous reste d’humanité.
    Tout doit être fait pour empêcher cela et très massivement dès le début pour mettre un coup d’arrêt à cette folie et préserver la paix civile qui n’y résisterait pas.

  4. Lionel Bardinet, vous m’ôtez les mots de la bouche ! Je confirme aussi. Prête à partir manifester, où que ce soit !!!

  5. “La mobilisation” contre la PMA est “possible”, estime Jean Leonetti (LR)
    Jean Leonetti est maire d’Antibes et vice-président des Républicains
    Paris – Le vice-président des Républicains a Jean Leonetti dit jeudi son opposition à la procréation médicalement assistée (PMA) pour toutes, et estime que “la mobilisation est possible” sur ce sujet “risqué” pour le président de la République.
    Le Conseil d’État a proposé mercredi un cadre en cas d’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules, sans pour autant se prononcer pour ou contre la réforme.
    “Pour ma part, je suis opposé à l’extension de la PMA aux couples de femmes car elle conduira à terme à la GPA (grossesse pour autrui, NDLR). D’ailleurs le Conseil d’Etat parle lui-même d’+équité et de discrimination+”, remarque-t-il.
    “Sans porter de jugement moral, lorsqu’on a créé le PACS, on nous a expliqué que cela n’amènerait jamais au mariage pour tous. Quand celui-ci a été voté, il ne devait pas y avoir de conséquences sur la filiation. Nous voilà aujourd’hui à la PMA. Je ne vois donc pas pourquoi nous n’irions pas ensuite vers la GPA, malgré la position prise à ce sujet par le Conseil d’Etat et le gouvernement qui y sont opposés”, détaille le responsable LR.
    https://www.lexpress.fr/actualites/1/politique/la-mobilisation-contre-la-pma-est-possible-estime-jean-leonetti-lr_2024860.html

  6. en théorie je serais favorable à cette mesure, si les demandeurs payaient la facture de leurs propres deniers, comme ils font pour acheter une voiture ou du pain!
    après réflexion, je suis contre car la pma serait inconstitutionnelle puisqu’elle elle sera réservée aux couples d’homosexuelles discriminant les homo males, transgenres etc.

  7. A Jean-Leonetti, à Emmanuel Ménard et à tous les hommes politiques censés être plutôt du bon côté, celui d’être contre le projet d’ouvrir la PMA aux femmes seules et aux couples de femmes.
    Je suis stupéfait. N’avez-vous rien d’autre à dire, pour mettre en garde le pouvoir contre cette folie, , que de dire que, peut-être il y aura un mouvement de réaction dans le pays.
    Cela est sans doute vrai qu’il y aura un tel mouvement, du moins il faut l’espérer!Mais est-ce la seule chose que vous ayez à dire?
    La première chose à dire, d’une certaine manière la seule qui soi décente à dire, car tout le reste revient à éluder la folie qui se prépare, c’est que la loi dont il est question serait une loi indigne, dont l’adoption ferait tomber notre pays dans le désonnheur (et ceci sans attendre, M. Leonetti la GPA qui, en effet suivra dans l’avenir, mais la PMA elle-même suffit pour entrer dans l’indignité et dans le déshonneur).
    Il y a là une évidence flagrante, une certitude que l’on se doit de reconnaitre, car pour le nier, il n’y a pas d’autre moyen que de mentir ou de déraisonner. En effet, pour le nier il faudrait:
    – soit nier qu’il y a de l’indignité dans le fait de priver des enfants de quelque chose d’important pour satisfaire à des désirs d’adultes, autrement dit de faire passer les forts devant les faibles ce en quoi on peut voir justement l’essence même de l’indignité,
    – soit nier qu’en privant un enfant de père on ne lui enlève rien d’important, ce qu’on ne saurait soutenir sans folie, ne serait-ce que parce qu’ïl faudrait pour cela nier qu’il y ait une différence entre l’homme et à la femme autrement dit tomber dans l’aberration de l’idéologie du genre.
    L’évidence de l’indignité d’une telle loi, et du déshonneur dans lequel le pays tomberait si par malheur il l’adoptait, est telle qu’il est même d’une certaine manière indécent d’en débattre doctement et tranquillement.
    Quand l’horreur est là, de manière évidente, on ne peut en débattre doctement et tranquillement de l’opportunité d’y aller ou non. C’est un peu comme si, au moment de l’institution de l’étoile jaune dans cette période sombre de notre histoire, l’Etat avait organisé un grand débat national pour savoir s’il fallait ou non le faire!
    Il est stupéfiant de ne pas entendre, ou si rarement, ce cri d’indignation là face à l’horreur qui se prépare.
    Il faudrait lancer un manifeste proposé à la signature de tous qui ne dirait pas autre chose que cela. Un cri de dénonciation de l’indignité devrait monter du pays. ainsi, au moins une partie du pays sera sauvée du désonnheur, car elle au moins aura dit la vérité.

  8. O.N.L.R.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services