Bannière Salon Beige

Partager cet article

Europe : politique / Liberté d'expression

Emmanuelle Gave, la nouvelle personnalité à abattre

Emmanuelle Gave, la nouvelle personnalité à abattre

Emmanuelle Gave, la talentueuse et pugnace directrice de l’Institut des Libertés, pressentie pour figurer en position éligible sur la liste des Amoureux de la France aux prochaines européennes, est, depuis quelques jours, prise dans une tourmente médiatique.

A en croire la presse bien-pensante, elle serait antisémite. Bigre ! D’après ce que j’ai pu lire dans les gazettes, les deux seules « preuves » de son antisémitisme sont la présence de caricatures des années trente dans son bureau et un tweet sur la loi Gayssot.

S’agissant des caricatures, Emmanuelle Gave a expliqué dans un communiqué (puisque les journalistes qui l’ont « balancée », en parfaite application de la déontologie professionnelle, ont « oublié » de l’appeler pour avoir sa version des faits) qu’elles lui avaient été offertes par un ami et que cela représentait la vision communiste ancienne école de l’homme d’affaires – dérision à l’égard de son père, homme d’affaires réputé. Il est évident que, si l’on n’est pas capable d’apprécier l’humour ou le deuxième degré, on peut difficilement apprécier une caricature. Et il est évident aussi que bien des représentants de la caste jacassante ont le sens de l’humour d’un coquillage. Mais, enfin, si une caricature dans le bureau d’Emmanuelle Gave est la « preuve » de son antisémitisme, il sera aisé de « prouver » que les journalistes de « Charlie hebdo » sont racistes ou ceux de « Libération » « homophobes » !

Quant au tweet sur la loi Gayssot, Emmanuelle Gave, là aussi, s’en est expliqué. Elle n’est pas négationniste ; elle est contre la loi Gayssot. Je ne connais pas un seul historien qui soit favorable à cette loi stalinienne. Voici quelques années, son abrogation figurait dans le programme de l’opposition RPR-UDF (qui s’est, sur ce point comme sur d’autres, empressée d’oublier ses promesses une fois revenue aux affaires). Je n’arrive même pas à comprendre comment dans l’appareil législatif français, il a pu être promulguée une loi imposant une acceptation littérale des attendus du tribunal de Nuremberg, dont tout le monde sait bien que la moitié des « jurés » étaient des commissaires politiques staliniens. Au point que le tribunal avait essayé de faire endosser la responsabilité du massacre de Katyn (dont chacun sait qu’il fut perpétré par le NKVD) aux nazis. Devrait-on, au nom d’une loi idiote, poursuivre Boris Eltsine pour avoir reconnu la responsabilité de son pays dans son massacre ?

Il paraît même que le tweet en question reprenait une expression de Simone Veil. Je n’ai pas vérifié, mais cela serait savoureux. Nous avons pu constater à quel point Simone Veil était devenue une « icône » « républicaine », mais à la condition d’avoir le bon goût de se taire. Quand elle défendait, avec nous, militants de la Manif pour tous, le droit des enfants à avoir un père et une mère, les médias entourèrent l’événement d’un silence gêné. Et, parmi les harpies socialistes qui se réclament de son combat pour l’avortement, qui se souvient de ses phrases contre le meurtre de l’enfant à naître ? Dans le cas d’espèce, oui, on peut fort bien être juif et s’opposer à la loi Gayssot. Je dirais même que l’on ne peut pas sérieusement s’opposer au négationnisme en soutenant la loi Gayssot.

Mais, comme toujours, les bien-pensants sont des hypocrites qui se moquent totalement du génocide des Juifs, comme de la lutte contre le national-socialisme. S’ils voulaient réellement lutter contre le totalitarisme, ils auraient lutté contre le marxisme-léninisme partout sur la planète (on sait ce qu’il en fut !) ou contre la démocratie totalitaire qui assassine par centaines de milliers les innocents. En réalité, ils continuent à promouvoir les principes du national-socialisme – et l’eugénisme d’ores et déjà pratiqué dans notre belle « démocratie » en est l’un des symptômes les plus frappants.

Cette accusation d’antisémitisme n’a donc rigoureusement aucun sens. Mais elle pourrait fort bien avoir des conséquences politiques, tant cette accusation, fût-elle complètement fantaisiste, est devenue une sentence de mort publique sans appel possible.

Mais nous commençons à connaître assez bien la mécanique. Quand une personnalité politique devient « gênante », elle se fait « cartonner » (souvent d’ailleurs par ses propres « amis », jaloux de son succès) et l’accusation d’antisémitisme est régulièrement utilisée pour cela.

Voici quelques mois, nous avons assisté à la mise à mort de Jean-Frédéric Poisson, principale révélation de la primaire LR pour les présidentielles de 2017. Puisqu’il apportait un discours nouveau, avec une cohérence que les hommes politiques nous ont appris à ne plus escompter de leur part, il fallait l’abattre. Pour lui, ce fut l’emploi de l’expression « lobby sioniste » qui fut l’occasion de la mise à mort – dont notre ami s’est heureusement relevé.

Emmanuelle Gave est l’une des révélations politiques de ces derniers mois, elle aussi avec un discours original et cohérent, défendant à la fois les libertés économiques et le conservatisme moral. Je l’ai reçue récemment sur TV Libertés et c’est un bonheur de discuter avec elle, tant elle est imperméable au politiquement correct. En particulier, elle a – comme Jean-Frédéric Poisson et cette ressemblance n’a rien d’un hasard – publiquement fait part de son opposition aux délires « sociétaux » qui s’annoncent.

L’abattre (comme naguère Jean-Frédéric Poisson), ce n’est évidemment pas abattre une antisémite ; c’est abattre une catholique déterminée. Ce sera une bonne occasion de voir si, oui ou non, les catholiques ont encore le droit de s’exprimer dans la vie publique ou s’ils sont déjà des dhimmis avant même que la charia ne soit officiellement appliquée en France !

On comprend, en tout cas, que la technostructure préfère se débarrasser de ce genre d’empêcheurs de tourner en rond. On ne comprendrait pas que des dissidents se soumettent à cet intolérable diktat. Si Nicolas Dupont-Aignan veut dépasser les 5%, c’est bien simple : il lui suffit de dire qu’il assume la présence d’Emmanuelle Gave et de Jean-Frédéric Poisson en position éligible et que, sans partager toute leur analyse, il estime que ces analyses ont leur place dans le débat public – et représentent même des pans de l’opinion publique indispensables pour le redressement du pays.

Dans le cas contraire, c’est tout aussi simple : sa liste n’aura aucun intérêt et sera non seulement en dessous du seuil de 5% qui lui assurerait au moins un élu, mais probablement même en-dessous des 3% permettant le remboursement des frais de campagne.

Pour une fois, le courage et l’habileté politique sont du même côté. Nous verrons bien, dans les jours qui viennent, s’ils font, ensemble, le poids contre le politiquement correct…

Guillaume de Thieulloy

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ? Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

15 commentaires

  1. Si elle est catholique Madame Gave est fondée à demander une expertise psychiatrique de ceux qui l’accusent d’antisémitisme !

  2. Ce n’est pas 5 % qui sera le plafond de Dupont-Aignan, mais 2 %, si il a lâcheté de larguer Emmanuelle Gave et J.F Poisson.
    Ce Monsieur est fort sensible au “politiquement correct” du moment
    En janvier 2015, il était “Charlie” et avait mobilisé toutes ses troupes pour le défilé national.
    Une telle pusillanimité passe, encore, pour un poste de député européen, pas pour redresser notre pays, qui mérite bien mieux.

  3. Si NDA se couche devant les injonctions du pouvoir profond, c’est simple, il n’aura aucun avenir politique et ira rejoindre Marine dans l’ultra-sionisme médiatique de soumission totale, tout en restant à jamais dans l’opposition… Les injonctions médiatiques ne correspondent plus à ce que pensent réellement les Français de la base, le mouvement des GJ ayant joué le rôle d’un formidable accélérateur de l’histoire…
    Il est heureux que sur ce site on s’aperçoive enfin ce qui se cache réellement derrière ce vocable de “crime d’antisémitisme”; dans la France révolutionnaire ou la Russie bolchevique, c’était l’accusation de “crime contre-révolutionnaire”… Bien qu’étant foncièrement anti-libéral, je soutiens totalement Emmanuelle Gave, qui n’ a en rien à se justifier ni à s’excuser de quoi que soit face à des fanatiques totalitaires qui d’une époque à l’autre sont toujours les mêmes, mais dont seule la façade idéologique change…

    • marrant de se dire “anti-libéral” et de soutenir les Orléans…. qui est une logique révolutionnaire (refus des Lois Fondamentales du Royaume, des traditions, de l’histoire etc)

      au passage : la droite orléaniste c’est justement celle-là qui est “libérale”…. les mots on des sens hein ! orléaniste = libéral .

      Louis-Philippe 1er était appelé le “roi bourgeois”, donc le roi libéral, avec tous ses gouvernements “libéraux” (Guizot etc)

      Contre Louis XVI, ce sont bien les libéraux, le duc d’Orléans en tête, qui se sont opposés à lui et ont initié la Révolution….

      Surtout que quand on est droit dans ses botte on soutient plutôt un Louis XX qui est clair dans ses idées, bon catholique et anti-libéral, plutôt qu’un Orléans toujours très ambigu dans bien des domaines, libéral… y compris dans l’éducation de ses propres enfants… eh oui, c’est une révélation hein !! Ceci dit Jean d’Orléans, faux comte de Paris mais vrai duc d’Orléans est plutôt mieux que ses prédécesseurs, j’en conviens…

  4. Il ne faut pas confondre Simone Veil , la philosophe et Simone Weil celle qui a promu l’avortement a grande échelle !,,

    • C’est Simone Weil la philosophe que pour ma part je vénère depuis longtemps. Celle dont le nom commence par un V c’est l’autre, mais de dites pas qu’elle a promu l’avortement à grande échelle car sa loi ( que pour ma part je souhaiterais que l’on abrogeât) contenait de nombreux garde-fous que les républicains successifs ont fait sauter les uns après les autres.
      Je dis cela car votre commentaire pourrait laisser croire que c’est SW qui a promu l’avortement.

      • Vous avez bien raison, sivolc, ce sont Giscard et Chirac qui sont les véritables responsables ! Pour ma part, je suis favorable dans un premier temps à une abrogation de tout ce qui a été rajouté, et un retour à l’application stricte de cette loi, et surtout qu’elle ne soit plus un droit, comme actuellement, mais devienne légalement une “autorisation exceptionnelle”, compte-tenu de la “gravité de l’acte”, ces derniers mots sont de Marguerite Yourcenar…

  5. Ce procès en diabolisation anti-sémitique est plutôt étonnant, car les Gave, père ou fille, sont plutôt pro-sionistes.

    • C’est lamentable, tant pis pour lui et son parti. Savez-vous ce qu’il advient de JF Poisson?

      Il y a manifestement une campagne médiatique pré-électorale absolument scandaleuse car payée avec nos impôts. Par exemple le dernier sondage donnant 24% à LREM et 20% à RN. Si ces chiffres sont vrais, c’est à désespérer du corps électoral. Dans l’état actuel des choses je pense qu’il faut aller grossir les rangs du RN. Les rangs électoraux s’entend car je suis anti parti, mais non anti-convictions suivant ainsi les idées de Simone Weil dans sa “note sur la suppression générale des partis politiques”.

  6. Monsieur de de Thieulloy, je lis toujours vos articles avec un grand intérêt car elles sont d’un élévation de pensée qui m’enchante. Cependant je trouve souvent l’expression national-socialisme sous votre plume. Il me semble que vous faites une erreur en ne lui préférant pas la traduction exacte de nationalsozialismus, à savoir socialisme-national.
    En effet, ce qui est intrinsèquement mauvais dans le nazisme c’est bien le socialisme et non le nationalisme. Inverser la traduction, c’est malheureusement également inverser l’accusation.

    • *ils sont d’une élévation de pensée

    • d’autant plus que le nazisme c’est de l’impérialisme, pas du nationalisme (idées opposées) (la preuve “Reich” veut dire Empire)… et il a suffisamment prouvé cet impérialisme par son désir de conquêtes sans fin….. si le nazisme était du nationalisme , il aurait foutu la paix aux peuples européens…..

  7. Va-t-on nous dire que Zemmour qui est contre la loi Gayssot est antisémite ?

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!