Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Etats-Unis

Emmanuel Macron est la risée de la presse américaine

Emmanuel Macron est la risée de la presse américaine

De Christian Daisug dans Présent :

[…] « Une farce. » C’est le titre de l’éditorial de la Sentinel of Bledsoe, dans le Tennessee, dont le rédacteur en chef, bien que démocrate, n’a pas apprécié qu’un chef d’Etat étranger s’offre quelques impertinences à l’égard du chef de l’exécutif américain. « La farce de Macron, écrit-il, est celle d’un faux magicien qui augmente le prix de l’essence en conseillant aux mécontents d’acheter une voiture électrique. »

Plus que du mépris, du cynisme. Le New York Times en fait la trame de ses articles et reportages sur « la France qui brûle ». Elle brûle parce qu’elle est coupée en deux, constate en substance le NYT. Il y a ceux d’en haut et ceux d’en bas – les élites et les autres. Macron s’est enfermé avec les élites qui l’ont coupé du peuple. Aucun dialogue, aucune communication, aucune complicité entre les deux France. Un brûlot. Pour qu’il explose, il a suffi que Macron joue avec de la dynamite : les impôts.

Le Los Angeles Times enfonce le clou : « Il a pris de l’argent dans la poche des travailleurs pour assainir l’atmosphère, note le principal quotidien de Californie, alors que tout le monde sait bien que pas un sou n’ira à la protection de l’environnement. »

Sur Fox News, Sebastian Gorka, ex-assistant de Trump, s’est fait plus incisif que jamais : « Macron aurait dû se rapprocher du monde du travail. Or, c’est l’inverse qu’il a fait. Il aurait dû bâtir une politique énergétique cohérente. Or, là encore, c’est l’inverse qu’il a choisi. Là-dessus, il augmente la pression fiscale alors que le pouvoir d’achat des Français est en chute libre. Tous les aliments d’une révolte étaient réunis. Ce ne sont plus les jeunes de mai 68 qui sont descendus dans la rue mais les classes moyennes. En un sens, c’est plus inquiétant pour Macron. »

Cette inquiétude latente a servi de thème au Wall Street Journal, qui analyse en substance : bien d’autres brûlots n’ont pas explosé, mais ils sont là ; les Gilets jaunes bénéficient d’un immense réservoir de sympathisants ; huit Français sur dix se sentent un tempérament de frondeur, c’est énorme. Le gouvernement peut bien reculer sur les taxes liées aux carburants. Mais après ? Le malaise semble général. La situation exige courage, audace et lucidité. Jusqu’ici, Macron nous a habitués à ses effets d’annonces et à ses gesticulations. Saura-t-il montrer, cette fois, un réel sens d’authentiques réformes ?

À tous les lecteurs du Salon Beige en France, j’irai droit au but : pour poursuivre son travail le Salon Beige a besoin de vos dons. Le combat culturel que nous menons est violent et nos opposants disposent de moyens infiniment plus importants que les nôtres. Nous sommes en permanence ciblés par des personnes et des groupes qui savent utiliser l’argent, les médias et … la justice pour nous combattre et nous détruire.

Oui, notre existence dépend de vos dons. Nos besoins ne sont pourtant pas immenses, loin de là !
Il suffirait que chaque année 3 000 personnes fassent un don ponctuel de 50 € ou bien que 1 250 fassent chaque mois un don de 10 € pour que l’existence du Salon Beige soit assurée !

Vous savez le rôle que le Salon Beige joue chaque jour dans la lutte contre la culture de mort et pour la dignité de l’homme; vous connaissez notre pugnacité à combattre chaque jour contre l’avortement, l’euthanasie, le mariage pour tous, la PMA, la GPA et toutes les dérives libertaires.

Le Salon Beige ne remplace pas votre rôle dans ces combats, il les facilite, les accompagne et les stimule.
S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

8 commentaires

  1. Pas de commentaires, qui sont censurés.

    • Ben non. Mais j’ai parfois l’impression de perdre mon temps à valider des commentaires. Si vous voulez que je ne les valide plus, pas de problème.

      • Bonjour Monsieur Janva,
        Ce n’est pas perdre de votre temps que de valider nos commentaires, même si ce temps passé vous paraît long… Il y va de la bonne tenue (je sais, je me lâche souvent, tellement la colère est grande !) de notre sité préféré, qui me permets (je sais que je ne suis pas le seul !) d’y lire aussi des bonnes nouvelles encourageantes pour l’avenir !

    • Par Mr Janva ? Cela m étonnerait ou alors il faut que le vocabulaire employé soit des plus détestables . Par contre , je le suis systématiquement par ses trois autres collaborateurs sans comprendre pourquoi . Pour une raison qui m échappe , je suis blacklisté par ces trois personnes mais peu m importe car c est Mr Janva qui écrit le plus d articles et je ne vois aucune atteinte à m exprimer avec ses sujets .
      La preuve , on peut voir votre ressenti .

  2. Il devrait y avoir des commentaires invisibles par les personnes non connectés au site.
    Autre piste mettre un avertissement sur un commentaire, avec celui-ci flouté, et il faut que l’on clique en connaissance de cause pour le voir. Comme ça ils sont quand même visibles pour ceux qui le veulent.

  3. Je ne dirai qu’une seule chose : merci, et vivement, au Salon beige, qui est devenu un authentique média de référence pour beaucoup.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services