Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Emmanuel Macron abandonné par sa propre majorité ?

Emmanuel Macron abandonné par sa propre majorité ?

Dans l’angoisse d’un 4e samedi de manifestations des gilets jaunes, c’est une ambiance de sauve-qui-peut qui commence à régner chez les élus LREM.

Plusieurs élus de la majorité confient leurs inquiétudes et attribuent le mouvement à l’attitude méprisante du chef de l’État :

« La peur prend le pas sur tout. Même si la force du vent est forte, il faut trouver des solutions qui ne doivent pas être celles de l’ancien monde »

« Si on maintient le cap, il va y avoir des manifestations partout. On ne pourra pas jouer le pourrissement. Il faut répondre précisément au problème du pouvoir d’achat, que les ‘gilets jaunes’ voient sur leur fiche de paie une véritable augmentation».

« Je nierai vous l’avoir dit mais voilà ce que je pense: 80 % du bordel des ‘gilets jaunes’ est le résultat des petites phrases du chef de l’État depuis six mois »

Le député pointe les séquences des « Gaulois réfractaires » et de « traverser la rue pour trouver un job »…

Mais attribuer la colère à un défaut de communication du président, c’est n’avoir rien compris au ras-le-bol de la France périphérique, considérée comme une vache à lait, corvéable à merci

Un député LREM très inquiet :

“j’ai réuni hier soir mon comité de quartier. Ils étaient 70 au lieu de 20 et tous m’ont demandé : mais que fait le gouvernement pour régler la crise ? Même notre noyau dur s’alarme”.

Partager cet article

7 commentaires

  1. La crise? C’est 70 ans de politique socialiste et athée.
    Un État pléthorique qui veut tout régir et qui pille les peuples.

    • Votre analyse est bonne, quoique je serai plus amène envers le Bien-Aimé.
      La Révolution a été une guerre civile et religieuse. Il y a eu la Restauration, mais, patiemment, on a détruit les valeurs, détruit l’Église, construit un mythe de la Révolution et de la République etc etc…
      Je vous invite à écouter cette longue mais passionnante conférence d’Henri Guillemin.
      J’ai alors compris pourquoi la vraie droite française a disparu.
      https://www.youtube.com/watch?v=XFerS2_2rD8

      • Sans la fm , qui s est re-organisée en 1717 , jamais il n y aurai eu de révolution car jusqu en 1880 , le peuple profond attendait le retour du roi car il a toujours aimé l image de celui-ci et lui rendait grâce . En republique , jamais le peuple a prié pour son président , ce n est que quolibets et ironie à son égard , quelques soient les républiques. A part de Gaulle , peut être !

    • Pardonnez-moi Irishman; on me dit souvent que j’agace avec mes remarques hors sujet. Mais pourriez-vous svp supprimer le dernier e de votre commentaire dont la dernière phrase s’écrirait alors: “Et Dieu sait si notre infortuné souverain en a commis…” Merci

      D’accord avec vous sur le fond, hélas!

  2. Ça commence à transpirer et à avoir peur pour l avenir ! Et ils ont raison ! ?

  3. La baudruche Macron se dégonfle, elle n’a fait illusion qu’un temps.

    Finalement, même s’il a plus de tenue et semble moins mal élevé, il semble que les français aient réussis l’impensable : “trouver pire que Hollande” et continuer la lente dégringolade qui veut que chaque président soit pire que le précédent !

  4. Ce régime compte bien sur les nervis gauchistes pour accélérer le chaos et Macron sait-il qu il est seulement de passage dans le déroulement vers une guerre civile car il sera vite lâché par ses maitres hors sols francs menteurs . Il risque de finir comme certains de ses ancêtres mais au fond , on s en moque car il faut se persuader d une chose , c est que les antifas et le pouvoir sont main dans la main , il n a qu à voir comment réagissent castagnettes le fourbe et le préfet delpuech quand ils parlent des casseurs , toujours de l extrême droite , que dis-je de l ultra droite et pourquoi pas de la mega droite bientot . D ailleurs on a arrêté que des GJ de province et la vraie chienlit est dehors , prête à remettre ça samedi prochain. Il y a bien deux sortes de racaille , celle des banlieues et celle en col blanc et ils marchent ensemble !

Publier une réponse