Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société / Immigration

Emigration : “Il faut faire aimer la France”

Quelques extraits d' une tribune de Marc Dubief, conseiller municipal de Bron :

"Près de dix mille «migrants » entrent en Europe chaque jour. Ainsi entre l’annonce d’une réunion européenne sur le sujet le 30 août et sa tenue le 14 septembre, quelques 150 000 migrants seront entrés en Europe. L’équivalent de la population de la ville de Dijon ou de Nîmes. Et même si c’était la moitié cela équivaut à la population de la ville de… Calais ![…]

On parle de s’organiser à Calais, en créant un camp de 1500 places, soit à la fin de l’itinéraire, alors que les digues cèdent en Macédoine, Hongrie, Grèce et peut-être même en Italie.[…]

Autre spécificité de cette vague migratoire, les zones de départ recouvrent, ou presque, les zones ou l’islam règne en maître : Libye, Syrie, Somalie, Afghanistan…  Les pays en guerre, aujourd’hui, sont des pays musulmans (et tous les pays musulmans ne sont pas en guerre…). Il faut préciser que l’occident n’a cessé de souhaiter distribuer la démocratie comme on distribue des boîtes de conserve, bouleversant le fragile équilibre des dictatures et des tribus. Les bonnes intentions et la morale républicaine ne font pas une bonne politique étrangère. Au contraire. Nous avons notre part de responsabilité dans cette situation.

L’occident n’est pas parfait, loin de là. Il a su toutefois, christianisme aidant, malgré les soubresauts qu’on connaît, poser les bases de sociétés efficaces, prospères, durables, créatives, élevant sans cesse la qualité de vie. Qu’ont proposé, depuis le XIIème siècle, depuis la grande médecine arabe médiévale et les mathématiques, les civilisations musulmanes ? La recherche de la pureté des origines, qui est la voie de l’islam, à l’exception de la tradition soufiste, serait-elle la principale explication à cette pauvreté ? Comment aller de l’avant quand on ne fait que regarder derrière ? Certes l’accueil, les solidarités familiales, la résistance au matérialisme sont des piliers de tradition populaire -et non Wahhabite. Il y là un pont car ce sont des valeurs que l’occident est en passe de détruire.

Finalement c’est plus les conséquences d’un modèle civilisationnel que les migrants fuient, la pauvreté, la guerre n’en sont que des symptômes. L’islamisation, comme voie politique, et la communautarisation, dont l’accélération vont être exponentiels avec la crise migratoire, ne risquent-ils pas de mettre à mal les fondamentaux de la paix dans notre démocratie ? D’un côté donc la civilisation musulmane prend pied en occident et de l’autre la civilisation occidentale se délite. Le cocktail est explosif. Claude Sicard dans une interview à Atlantico avance : « On a donc avec Levi-Strauss la réponse à notre problème : ou bien les nouveaux arrivants qui relèvent d’une autre civilisation que la notre abandonnent leur civilisation et s’intègrent dans la notre, ou bien ils la conservent, et alors émergera une autre civilisation sur notre continent, une civilisation que Levi-Strauss qualifie de "troisième pattern", un nouveau modèle donc, "irréductible par rapport aux deux autres". Cela signifiant que nous allons voir s’éteindre notre civilisation occidentale européenne, et que va inéluctablement émerger une nouvelle civilisation ».

D’un côté le premier Ministre Valls fait état d’une guerre de civilisation en janvier dernier et nous dit aujourd’hui que nous devons accueillir tout le monde. Il faut dire qu’avec nos « droits opposables à » on a créé l’envie : droit au logement, droit aux soins, droit à l’enfant, droit… S’il y avait un peu plus de devoirs et moins de droits, on pourrait envisager de faire Nation ensemble, eux et nous. Les droits sont au « vivre ensemble » ce que les devoirs sont à la Nation !

Et si nous donnions ce que nous avons de meilleur ?

[…]Il faut imposer avec fermeté et bienveillance, à ces hommes et ces femmes qui choisissent de venir chez nous -ils ne vont pas en Arabie Saoudite… – nos règles, nos traditions notre culture, notre langue. N’est-ce pas là une manière de donner ce que nous avons de mieux ? Pourquoi ne feraient-ils pas les mêmes efforts que les immigrés italiens ou polonais des années 20 ? Ceux-là ont renoncé à tout, y compris à leur langue pour devenir français. Il faut arrêter de limiter le dénominateur commun de notre Nation aux « valeurs républicaines ». La République est un régime politique comme un autre, elle passera comme la monarchie ou l’empire. La Nation, elle, restera. Elle est consubstantielle à la France. La situation est grave est l’on ne peut se contenter de valeurs relatives, il faut de l’absolu, du solide, de l’éprouvé. Il faut faire aimer la France.[…]

Le nécessaire devoir moral d’accueil a une contrepartie politique, le devoir d’acculturation. Les vraies frontières à défendre sont avant tout celles qui fondent notre culture commune et non pas seulement celles des cartes d’état-major."

Les principes non-négociables n’ont jamais été si attaqués. Aidez le Salon beige à contre-attaquer et à promouvoir la culture de vie !

Partager cet article

17 commentaires

  1. Notre religion ?

  2. “la grande médecine arabe médiévale et les mathématiques” (§4) est, semble-t-il, un joli bobard.
    Les médecins dont il est question étaient souvent des chrétiens convertis (probablement de force), quant aux mathématiques l’apport des musulmans est très mince par rapport aux emprunts à des mathématiciens antérieurs (les connaissances grecques transmises -souvent de manière très approximatives- via Byzance ou les monastères occidentaux, les connaissances originales des mathématiciens de l’Inde).
    “La République est un régime politique comme un autre, elle passera comme la monarchie ou l’empire. La Nation, elle, restera.” (§7)
    juste une modification à apporter: “la république” (et non “la République”).

  3. Il ne suffit pas de faire aimer la France aux émigrés extra européens pour en faire des Européens.
    Au risque de me faire taxer de raciste, je suis convaincue que le facteur ethnique est important. Il existe certains cas d adoption réussie. Mais il ne faut pas oublier que ce sont des exceptions. Lorsque il y a adoption, il y a abandon, difficulté, déchirement.
    Ce n est pas une situation normale mais d exception qui doit permettre à quelques extra européens d être réellement adoptés.
    Chaque peuple, chaque civilisation doit garder son héritage et le chérir, non le renier pour en adopter un autre.

  4. Entièrement d’accord avec Arwen ! C’est ce que disait déjà le général de Gaulle en son temps, avec ses mots à lui, mais l’idée, le fonds était le même…

  5. la république à laquelle se réfère les socialistes est l’internationale et non celle des grecs, de Platon!
    les communistes espagnols en 1935
    les révolutionnaires français
    sans Foi ni loi, seulement leur intérêt personnel

  6. Ce qui a fait la France ce sont nos rois très chrétiens dont la république s’évertue à effacer la trace historique. Il n’y a que la religion taditionnelle des Français qui puisse s’opposer efficacement à son islamisation, pas le blabla républicain.

  7. Nous n`avons aucune responsabilité dans cette situation. C`est Bush et ses amis sionistes qui ont déclenché ces guerres et non pas nos nations. Si les laquais de journalistes faisaient leur travail ils demanderaient la comparution pour crimes de guerre, sédition et trahison des sionistes occidentaux et des politiciens laquais qui les servent.
    Quand a aimer la France. Ces élites ne font qu`enseigner aux enfants le mépris du pays de la foi chrétienne et des valeurs de la nation. Qu`ils commencent donc par donner l`exemple ces politiciens, ces journalistes, ces professeurs!

  8. “Il faut arrêter de limiter le dénominateur commun de notre Nation aux « valeurs républicaines ». La république est un régime politique comme un autre, elle passera comme la monarchie ou l’empire.”
    D’où l’impossibilité de mettre au fronton d’une école “Ecole de la république” puisque terme bien politique. Et l’école ne doit pas faire de politique !

  9. Pour la médecine et les mathématiques, la conquête de l’Afrique du Nord par les armées arabes leur avait ouvert les portes de la bibliothèque d’Alexandrie qui regorgeait de livres antiques des Grecs et des Romains. Les adeptes du Coran n’ont rien inventé mais seulement puisé dans les acquis anciens qui n’avaient pas été brulés, eux, par les invasions barbares dues à la fin de l’empire Romain en Occident qui ont-elles tout détruit sur leur passage en matière de savoir.

  10. 21 sept 2015 à 12:07 par Pierre Camière
    Les islamistes dévoilent leur stratégie de conquête de l’Europe par le biais de l’immigration massive
    Vidéo d’un prêche dans la célèbre mosquée de Jérusalem Al-Aqsa. Le Sheikh Mohammed Ayed, imam très connu dans le monde musulman, a prononcé un prêche dans lequel il indique clairement la volonté des islamistes de conquérir l’Europe par le biais de l’immigration massive.
    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/21-09-2015/les-islamistes-devoilent-leur-strategie-de-conquete-de-leurope-par-le-biais-de-limmigration-massive#.VgKdt5eGibI

  11. Premièrement je suis d’accord avec Arwen. Il y a qch dans le sang, les entrailles, je pense notamment aux souvenirs communs, qui remontent le temps, les millénaires. On est né d’une terre, même si quelques uns peuvent, soit vers la France, soit depuis la France, se sentir plus proches d’autres terres, être “adoptés” ailleurs.
    Cependant, dans ces cas-là, il peut y avoir assimilation progressive de la personne à son nouveau pays, mais il y a deux conditions: 1) que ces gens ne soient pas trop nombreux 2) que ces gens aiment la France, l’aiment profondément, viscéralement, souhaitent de tout leur coeur intégrer et défendre la Nation.
    Du coup j’en viens à mon deuxième point, c’est que l’auteur de cet article doit avoir conscience que son texte est une vaste blague en l’état de l’enseignement du français, de l’histoire, de la géographie, des langues anciennes, aujourd’hui… Je suis moi-même enseignante de lettres en lycée, mais c’est le compte-rendu de la réunion de présentation du CE2 que je vais vous faire, pour ceux qui n’auraient pas d’enfant… Quelques points saillants:
    – en histoire on fait les hommes préhistoriques puis l’Antiquité (bon, OK)
    Précisons que mon aînée est en 6e et qu’en histoire la liste de ce qu’elle a étudié tient sur une feuille format carte postale. Notamment, à part Charlemagne et Louis XIV, aucun, aucun roi ni règne n’a été étudié.
    – en géographie, on fait de l’étude de paysages (???). Mon aînée n’a, à aucun moment de son primaire, étudié de si loin que ce soit la géographie de la France, ah si! peut-être une leçon sur les fleuves.
    – les maths tiennent à peu près la route
    – on fait de l’anglais 2h / semaine. Il faut savoir que ça commence dès la grande section. Aucune illusion à avoir: le niveau acquis en fin de CM2 est ridicule (jours de la semaine, quelques mots comme “Merry Christmas”, he/she,…: indigent). Un apprentissage de la langue qui ne part pas des règles de grammaire mais de la “pratique”, et ça continue comme ça au collège. Dans toutes les langues c’est comme ça, il n’y a aucune leçon à apprendre par coeur pour comprendre le système de la langue. Juste, des mots, des expressions, des chansons…
    – j’en viens au français, traité exactement comme ces langues étrangères que je viens de citer. Pas de leçon de grammaire, sauf quelques petits exercices ici et là (aucune leçon par coeur): 2-3 exercices sur les COD (mais pas les COI ni les COS), 2-3 exercices sur les adjectifs épithètes et attributs (mais pas les appositions), pléthore d’exercices par contre sur des sujets inutiles comme “la phrase affirmative, injonctive, interrogative et exclamative” ou autre.
    En CE2 les seuls temps abordés sont le présent, le futur, le passé composé, l’imparfait.
    Je n’exagère pas.
    Le passé simple est un peu vu en CM1-CM2, les autres temps, jamais.
    Voilà où on en est.
    Je récupère en seconde des élèves à qui je dois apprendre à faire des commentaires de textes sur Phèdre, par exemple. Il faut donc connaître tous les temps et tous les modes. Je dois donc apprendre à des élèves de 15 ans le Bescherelle.
    J’aimerais donc savoir comment ce monsieur compte faire aimer à ces nouveaux arrivants un pays et une langue si mal aimé dans les écoles et donc au sein d’une population française qui semble tout à fait satisfaite de l’état des choses? On a l’impression qu’il n’y a qu’une toute petite poignée de gens lucides qui comprennent le lien évident entre la langue et la nation, la langue et le “vivre ensemble”, la langue et la religion, la langue et la culture, la langue et l’amour du pays.
    Pour les parents de cette classe, quand la maîtresse a dit que “évidemment on ne va pas étudier l’impératif c’est trop dur”, l’acquiescement était total.
    Par contre la maîtresse a signalé que, si les enfants aiment les maths, ils ont peur du français. Et voilà. Peur de leur propre langue.
    Pourquoi? ils se posent la question mais n’y répondent pas.
    C’est grave, c’est très grave.
    J’ai eu des élèves de collège en milieu difficile à qui j’ai appris le français, le latin, en leur faisant apprendre par coeur des tableaux du Bescherelle ou des tableaux entiers de conjugaison latine. Ils les apprenaient avec plaisir, et pourtant c’était rébarbatif. Pourquoi? Eh bien simplement parce qu’un enfant a soif d’apprendre, et il voit bien que c’est en connaissant les structures qu’on comprend la langue!!! La grammaire française, c’est comme les maths, ça demande un apprentissage par coeur!!! C’est ça qui rend les enfants heureux! Parce que ça leur apprend à parler, à aimer leur langue, donc à s’aimer eux-mêmes, et à aimer leur pays, et puis bien parler c’est aussi pouvoir appréhender le monde où l’on vit!
    C’est criminel toutes ces maîtresses qui mettent en avant le fait que “les enfants s’amusent” alors que le but devrait être que leurs esprits soient bien ordonnés!
    Je suis révoltée! Et les directeurs de tout poil n’ont aucune conscience de cela. Peu de gens l’ont. Ils sont complètement démunis devant la question, “comment leur faire aimer la France”? Enfin, en même temps, on en est à un point où pour beaucoup il est évident qu’elle n’a rien pour être aimée, qu’elle est au mieux un hôtel de passe, et que “les temps changent, il faut s’y faire”. Par contre le musulman qui met le voile est à “tolérer” car il “exprime son identité”. C’est trop violent de lui demander de s’assimiler. Les Français doivent donc s’assimiler à lui, eh oui, puisque eux n’ont plus d’héritage propre.
    Et tout ça la conscience tranquille. Ces gens sont fiers d’être “tolérants”. Pour ce qui est d’aimer la France… que ce monsieur aille se brosser, c’est pas pour demain.

  12. Les migrants, eux, ne considèrent pas qu’ils ont des devoirs envers les pays d’accueil.
    C’est notre éternelle incompréhension: nous pensons qu’ils ont la même morale que nous. Mais pas du tout !
    Ouvrons les yeux !

  13. “les zones de départ recouvrent, ou presque, les zones ou l’islam règne en maître”.
    Bref, tu aimes l’islam mais tu quittes leurs pays. Allez comprendre…

  14. Bravo ODE,
    Je fais le même constat que vous… Parfois en pire…
    Ma fille a échappé au marasme de l’EN parce que je suis passé par derrière – et souvent par devant – en anticipant… Elle a donc appris à lire en grande section par la méthode syllabique (un truc de mon crû…) et tout le reste à l’avenant (comme de la grammaire solide en primaire).
    Aujourd’hui, elle se balade au collège et les autres parents pleurent quand leurs gamins – tous – n’y arrivent pas (résultat nul, “charge” de boulot incroyable, etc.) alors même que les exigences des professeur sont très faibles… Ma fille est vue comme une extra-terrestre alors qu’elle a – à mes yeux – un niveau que normal… Et si je la forçais pas à travailler, elle ne ferait rien (avec les mêmes résultats).
    Douce exception cette année : la prof de latin… qui a jeté un froid devant les parents d’élèves en disant qu’elle était pour l’excellence et que cette dernière venait avec le travail…
    Une voix perdue au milieu du marasme intellectuel…

  15. En accord avec C.B. “la grande médecine arabe médiévale et les mathématiques” est un mensonge au service de la propagande républicaine. Lire “L’islam, cet inconnu” de Jacques Heers,paru en 2010, à partir de la p. 110.

  16. SD-vintage il n’est pas le seul à le dire !
    Ayman al-Zawahiri, le chef d’Al Qaïda, appelle les musulmans à « porter la guerre dans les villes et contre les installations de l’Occident et notamment aux Etats-Unis ».
    http://www.skynet.be/actu-sports/monde/article/1583287/syrie-et-irak-le-chef-d-al-qaida-appelle-a-l-unite-des-djihadistes
    Ils se préparent pour la bataille finale, celle qu’évoquait déjà Ali Agça après qu’il ait essayé de tuer Jean Paul II. Elle devrait avoir lieu le 13 mai 2017, 100 ans après l’apparition de la Vierge à Fatima. Le Père polonais Andrew Klimuszko, avant sa mort, eut la vision de petits navires se dirigeant vers l’Europe mais portants des personnes au visage non-européen. En Italie, les maisons s’effondraient et les enfants pleuraient. Les infidèles attaquaient. Il voyait aussi qu’ une partie de la botte italienne allait être immergée soit par un tremblement de terre ou alors dû à un volcan.
    http://wpolityce.pl/polityka/265931-13-maja-2017-to-data-sprzyjajaca-rozpetaniu-piekla-i-ostatecznemu-pozegnaniu-zachodniego-swiata-czy-zalew-imigrantow-ma-zwiazek-z-ostrzezeniem-agcy

  17. La France, aimez la ou quittez la.
    C’est pourtant simple.
    Et si vous ne voulez pas la quitter de vous même, on va vous y aider.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services