Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Emeutes : épisode de la dernière nuit

Les nuits se suivent et se ressemblent toutes en Ile-de-France, mais le mouvement s’étend en province…

Dans la nuit de jeudi à vendredi, plus de 420 véhicules ont brûlé. Alors que 1.300 policiers ont été déployés en Seine-Saint-Denis, le département n’a pas été épargné avec environ 150 véhicules incendiés. Trois feux d’entrepôts ont été recensés sur le département, dont un entrepôt de moquette de 15.000 mètres carrés à Aulnay-sous-Bois, ainsi que deux autres bâtiments au Blanc-Mesnil et au Bourget. Cinq policiers ont été légèrement blessés par des jets de projectile (bouteilles et pierres) et quelque 40 personnes ont été interpellées.

Une cinquantaine de véhicules ont brûlé dans les Yvelines et 33 en province, principalement en Côte-d’Or et dans les Bouches-du-Rhône. A Trappes (Yvelines), un entrepôt abritant 27 bus a également été ravagé par les flammes.

En début de soirée, une vingtaine de feux de véhicules et de poubelles, essentiellement dans le nord du département, ont été signalés, mais à compter de 21 heures, le phénomène s’est propagé à l’est et au sud de la Seine-Saint-Denis. Vers 19h30, à Bobigny, une vingtaine de jeunes armés de cocktails Molotov ont mis feu à un camion dans la cité de l’Abreuvoir. Vers 20h30, un bus RATP était incendié à la Cité du Clos Saint-Lazare à Stains, où les pompiers sont intervenus sur un départ de feu dans une salle de classe de l’école Romain-Rolland et où vers 22h20 des policiers ont été pris à partie par 30 à 40 individus. Des individus ont tiré au pistolet à grenaille sur les véhicules CRS à Neuilly-sur-Marne, sans faire de blessés ; un bus a été incendié à Rosny-sous-Bois.

Michel Janva

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

1 commentaire

  1. La violence de ces émeutes s’explique par l’écho de la propagande des médias et des enseignants, ainsi que de nos faiblesses (par exemple sur les désastres de l’orientation des enfants d’immigrés par l’Education Nationale)

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services
Copied!