Embryons hybrides : coup de théâtre au Royaume-Uni

Lu sur le blog d'Albert Barrois :

H "Le Royaume-Uni est un des seuls endroits sur la planète où il est légal de créer des embryons hybrides, ou chimères, en introduisant de l'ADN humain dans des oocytes d'animaux. […] Trois équipes ont reçu l'autorisation de réaliser de tels hybrides de la part de la Human Fertilisation and Embryology Authority et les embryons doivent être détruits après 14 jours. Hier il a été révélé par l'Independent que deux de ces trois équipes se sont vues refuser leurs demandes de financement, l'une par le Medical Research Council (MRC), et l'autre par le Biotechnology and Biological Sciences Research Council (BBSRC). La troisième équipe n'a pas encore formulé sa demande. Après une bataille interminable jusqu'au Parlement, voilà que cette technique qui était présentée comme absolument nécessaire se retrouve autorisée mais non financée. […]

[Les organismes] insistent sur le fait que seuls des critères scientifiques ont été utilisés pour rejeter ces demandes […] la reprogrammation en cellules iPS a rendu cette solution des embryons hybrides obsolète. Inutile en effet de faire cela si on peut obtenir le même résultat avec n'importe quelle cellule humaine en la reprogrammant. […] La décision est donc purement scientifique, basée sur le fait qu'il existe une technique plus efficace. C'est important, car l'année dernière le même le MRC se faisait l'avocat des embryons hybrides. Un an plus tard, sur les seuls critères scientifiques, le MRC préfère la reprogrammation… On aimerait bien sûr que des organismes comme le MRC comprennent les objections éthiques à certaines recherches, mais dans ce cas précis, on doit se féliciter du résultat."

MJ

Laisser un commentaire