Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement

Elle filme son avortement ? Intox : elle refuse de montrer le bébé

On lit cette nouvelle plutôt glauque :

"Une jeune américaine a fait scandale en publiant sur Youtube la vidéo de son avortement. Emily Letts, 25 ans, a expliqué sa démarche dans une chronique parue sur le site du magazine « Cosmopolitan ». Son objectif est de dédramatiser cette intervention médicale courante."

A ceci près qu'en fait, elle ne filme pas du tout son avortement. Elle se filme elle. Seul le haut du corps de la jeune femme est visible, l’opération se déroulant totalement hors-champs. Bref : que de la gueule !

Qu'elle filme vraiment l'avortement, un vrai, que l'on voit le foetus sorti de force ! Pour "dédramatiser". Sans blague. L'avortement reste la seule opération chirurgicale qui ne soit jamais montrée à la télévision. Seule une chaîne espagnole avait osé le faire, ce qui a eu pour conséquence immédiate de faire reculer sensiblement le soutien à l'avortement. Rappelons aussi que, lors de l'affaire Isnard, l'administration a considéré que montrer une vidéo d'avortement, c'était montrer une "vidéo anti-avortement".

Partager cet article

9 commentaires

  1. Ils ne le montreront jamais car l’avortement est un infanticide accompagné d’une torture abominable (comme vient de l’indiquer très justement le Vatican)

  2. Comment une femme digne de ce nom peut-elle être dépourvue de tout sens humain, de tout ce qui devrait faire sa grandeur, pour accepter que soit mis à mort par des assssins, l’enfant qu’elle porte en elle ? Quelle déchéance ! Quelle ruine de l’âme ! Quelle responsabilité portent ceux qui auraient dû l’élever ! Une société qui accepte ces moeurs se condamne à subir elle-même le sort de l’embryon. Nous y allons tout droit et à toute vitesse.

  3. Rejeter la faute,oui, mais pas la personne qui la commet car elle en est forcément malheureuse (elle peut cacher son désarroi derrière une attitude arrogante) et a donc droit à la compassion. On peut désapprouver l’acte, mais qui sommes-nous pour juger la personne?

  4. Même les avorteurs ne supportent pas de regarder !
    Ils jettent un linge immédiatement dessus pour ne pas voir !
    Parce que la réalité est INSOUTENABLE.
    Même dans le film espagnol on les voit cacher et fuir du regard.
    A la fin l’infirmière refuse de regarder le fœtus…

  5. montrer un avortement n’est pas politiquement correct

  6. Silence, on tue ! C’est le slogan des avorteurs. De fait, comme le montre bien cette affaire, surtout ne pas montrer la réalité, surtout tromper.

  7. Puisque montrer une vidéo d’avortement revient à montrer une vidéo anti-avortement, pourquoi, s’il est possible de la retrouver, ne pas diffuser cette vidéo espagnole ? … Nos amis de Haztzoír ne pourraient-ils pas nous aider ?

  8. Elle est pas belle la “liberté” d’avorter ?
    Les avorteurs sont des Tartuffes hypocrites :
    Laissez-moi le tuer… mais “cachez ce fœtus que je ne saurais voir”!
    “Ô Liberté, que de crimes on commet en ton nom”! (Madame Roland, une des premières femmes politiquement “émancipées”, 1793)

Publier une réponse