Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Elections partielles : 3 députés UMP élus

Le dissident UMP Sylvain Berrios a annoncé ce soir sa victoire au second tour de l'élection législative partielle dans la 1ère circonscription du Val-de-Marne, le député sortant Henri Plagnol (UDI investi par l'UMP) reconnaissant pour sa part sa défaite.

Patrick Devedjian a jugé que sa réélection dans la 13ème circonscription des Hauts-de-Seine était "acquise", à l'issue du second tour d'une législative partielle qui l'a opposé à un candidat MRC soutenu par le PS.

Le candidat de l'UMP Elie Aboud a été élu dans la 6e circonscription de l'Hérault, avec 61,91% des suffrages, contre 38,09% à la socialiste Dolorès Roqué, dont l'élection avait été annulée par le Conseil constitutionnel. 

Par ailleurs, en proposant un nouveau vote en septembre, Jean-François Copé a fait un geste pour résoudre la crise à l'UMP. 

Partager cet article

7 commentaires

  1. Et oui, la “méthode Coué” ça ne marche pas en politique. Tous les gens du FN comme les micro-partis de la droite nationale (SIEL et autres) qui rêvaient de voir l’UMP exploser, imploser, sinon disparue, à l’issue de la défaite de Sarkozy, en sont, une fois encore, pour leurs frais.
    Que le FN, toujours dans des mauvais calculs, cesse de vouloir récupérer les scories du “bing-bang” de l’UMP.
    Qu’il rentre dans une opposition constructive, non à l’UMP, mais au PS. C’est ce qu’on lui demande.

  2. Gilles,
    Que l’UMP fasse de même : oui au FN et non au PS. N’est-ce pas NKM, Fillon, Juppé et tutti quanti?

  3. Gilles ça vous fait plaisir de voir ce parti qui passe son temps à louvoyer, à taper sur les rares personnes qui défendent encore notre identité et notre souveraineté en fonction du bon vouloir de ses électeurs ?
    Moi non.
    Oui Marine pourrait être encore plus sévère avec le PS. Mais l’UMP représente un danger également…

  4. @ ducegabbana
    Moi non plus, je ne suis pas un “fana” de N.K.M. ou de Juppé (surtout sur sa politique étrangère), loin s’en faut.
    Mais, pour tenir dans la durée comme se maintenir dans l’adversité, un parti doit rassembler d’horizons différents qui contribuent chacun de façon décisive au parti.
    Or, le F.N. n’a pas la même optique. C’est “Qui m’aime me suive!” selon la célèbre formule de Philippe VI de Valois et “tant pis si je retrouve tout seul”… Bref, c’est une autre optique qui permet de d’atteindre 18 / 20 % et de s’en arrêter là.

  5. Nicolas Domenach (journaleux de gauche) l’a révélé dans l’émission “ça se dispute” avec Eric Zemmour samedi dernier. Quand il a appelé les députés pour savoir quelles étaient les raisons de leur victoire, tous les trois ont répondu : 1) déception causée par Hollande 2) mobilisation de la droite 3) vote contre la dénaturation du mariage.
    Il est donc clair que la prise de position en faveur du mariage est électoralement porteuse en plus d’être politiquement morale.
    C’est là toute l’erreur du néo-FN, très flou sur la question de la dénaturation de la famille, et qui ne profite absolument pas du combat des chefs de l’UMP ni du mécontentement populaire. On comprend mieux aussi le succès de la Droite forte.

  6. Nous sommes actuellement lundi 17 décembre à 21 h passées et j’ai beau chercher sur le site
    http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Partielles
    aucune trace des résultats des trois élections législatives partielles.
    Me serais-je trompée de date? Je croyais que le deuxième tour avait eu lieu hier.
    Sont-ils en train de recompter les bulletins?

  7. Oui enfin je rapelle juste que les élections partielles profitent toujours aux partis du Systême qui par définition comptent une clientèle: avec des records d’abstention déjà en soi les résultats ne veulent rien dire mais en plus ces clientèles prennent davantage de poids.
    L’UMP a perdu beaucoup de voix entre juin dernier et ses élections, le PS beaucoup aussi. Mais que l’UMP aient gagné ses élections ne signifie évidemment pas que le parti de fausse droite est en grande forme. C’est d’abord un échec du PS avant d’être une victoire de l’UMP… dans des bastions UMP je le rappelle quand même !!
    Quant au FN -qui a passé le cap des 60000 a adhérents en plumant l’UMP quoiqu’en disent certains en multipliant par 3 ses adhérents en moins de 2 ans (ce qui prouve que la stratégie FN fonctionne, même si elle pourrait faire mieux) on retiendra qu’il a énormément progressé entre deux élections partielles car en politique -comme ailleurs- il faut comparer ce qui est comparable.
    Ceux qui critiquent encore le FN bêtement par haine ou ignorance restent comme ils sont: peu objectifs. Ils ont le droit de critiquer bien sûr mais leurs arguments sont dérisoires car désinformateurs.

Publier une réponse