Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Elections municipales : baisse de la participation

Le ministère de l'Intérieur indique qu'à 17h00 le taux de participation s'élève à 54,72 %. Au premier tour des élections municipales de 2008, ce taux s'élevait à 56,25 % à la même heure.

Les instituts évaluent à environ 35% le taux d'abstention, en augmentation par rapport à 2008.

Le milieu politico-médiatique peut se lamenter de la désaffection des Français pour la politique, mais il faut rappeler que le mode de scrutin a changé radicalement cette année pour les petites communes de 1.000 à 3.500 habitants. La loi du 17 mai 2013 leur fait rejoindre le sort réservé aux grandes communes: le scrutin proportionnel sur listes bloquées avec prime majoritaire. Contraintes d'abandonner le scrutin majoritaire plurinominal avec panachage (c’est-à-dire la possibilité pour l’électeur de composer une liste de candidats à sa guise), bon nombre de communes n'ont au au final qu'une seule liste. Pourquoi aller voter dans ces conditions ?

Un autre changement majeur pour ces petites communes concerne l’obligation de respecter la parité hommes-femmes dans la constitution des listes municipales. Dans les petites communes, toutes ces contraintes ont découragé bien des vocations. La nouvelle règle en a sensiblement réduit le nombre de listes. Et là encore, pourquoi se déplacer quand il n'y a le choix qu'entre une seule liste ?

Partager cet article

2 commentaires

  1. C’est par pitié que j’ai voté pour la nourrir, la gueuse, elle semble si mal en point… Mourante, à n’en pas douter.

  2. Dans de nombreuses communes il n’y a plus qu’une liste…
    Une “démocratie” comme ça pas mal de dictateurs en ont rêvé…

Publier une réponse