Elections de comiques

Lu dans Minute :

"Mardi 26 février, « Le grand journal »,
Canal +

Jean-Michel Apathie s’étonne du score élevé (près de 25 %) obtenu par l’ancien
humoriste Beppe Grillo aux élections
italiennes. Luc Châtel, vice-président
de l’UMP, se montre beaucoup
moins surpris: « En France, on a bien eu un
comique qui a fait 51 % des voix
». Oui, mais
celui-là ne fait déjà plus rire personne…"

5 réflexions au sujet de « Elections de comiques »

  1. Yannh

    Il est vrai que cela peut être une manière de montrer à ceux qui gouvernent qu’ils ne sont que d’incapables guignols. N’ont-ils pas conduit l’Italie à la ruine ?
    Il est vrai aussi qu’il peut être dangereux de voter pour n’importe quel rigolo qui se présente. Mais ce sont les électeurs qui choisissent et lorsqu’ils n’ont plus rien à perdre ….
    Et puis, rien ne dit que ce Beppe Grillo et sa “bande” sont des abrutis. Avec 25% des voix il sera plus qu’un arbitre et pourra empêcher que les zélites “traditionnelles” continuent à tondre leurs compatriotes en se remplisssant les poches.
    A voir ….
    Mais je crois que Bruxelles envisage de les faire revoter ? !

  2. ODE

    Le rire et la capacité de détachement ne sont pas forcément une mauvaise chose, surtout en politique!!! Savoir rire ne veut pas dire qu’on n’est pas sérieux, et à l’inverse des gens qui se prennent au sérieux sont à mon avis bien plus redoutables… D’ailleurs, il est significatif que notre pays n’ait plus aucun humoriste digne de ce nom, nous sommes devenus une nation qui se prend au sérieux. Autrefois: Le Luron, Reynaud, Devos, Desproges… Sans oublier un certain Coluche qui aurait bien pu être président! Cela n’a pas plu à certains…
    Nous aurions au contraire un besoin urgent de recommencer à rire, d’un vrai beau rire, joyeux et frondeur.

Laisser un commentaire