Elections aux Philippines : les consignes de l’évêque du diocèse de Bacolod

Lu sur le blog d'Yves Daoudal :

A"L’évêque du diocèse de Bacolod aux
Philippines, Mgr Vicente Navarra, a apposé sur sa cathédrale une grande
affiche intitulée « Vote de conscience »
. Elle est divisée en deux
parties, donnant les noms de parlementaires qui ont voté contre la loi
sur la « santé reproductive », qualifiés d’« équipe de la vie », et de
ceux qui ont voté pour, qualifiés d’ « équipe de la mort ».

La commission électorale a enjoint à
l’évêque de retirer cette affiche car il s’agit d’un élément de matériel
électoral (des élections auront lieu en mai) et elle excède les
dimensions autorisées.

L’évêque répond qu’il ne s’agit pas
de matériel électoral mais d’un élément de la campagne en cours contre
la loi de santé reproductive. Il ajoute que « le droit de l’Eglise à
placarder des affiches [sur ses murs] relève de la liberté d’expression
et de la liberté de conscience, libertés garanties par la Constitution » et que par conséquent il saisit la Cour suprême.

L’affaire fait grand bruit aux Philippines.

Interpellé par la presse, le
secrétaire général de la Conférence épiscopale a répondu que Mgr Navarra
était libre d’agir comme il le souhaitait et que sa stratégie de
communication n’était pas du ressort de la Conférence épiscopale.

D’autres diocèses ont annoncé qu’ils préparaient des affiches similaires…"

10 réflexions au sujet de « Elections aux Philippines : les consignes de l’évêque du diocèse de Bacolod »

  1. jejomau

    Bravo !!!! Qu’on fasse pareil en France dans toutes les paroisses en disant clairement qu’en 2014 on fera tomber toutes les mairies dont le Parti s’est prononcé en faveur des couples pédérastes et lesbiens !

  2. POMMIER Maurice

    Notre Eglise en France a commencé à réagir devant la destruction de la société humaine, je regrette que le media RCF ne croit pas encore à la nécessité de réagir plus vigoureusement contre la destruction en cours du mariage et du droit des enfants. Cette position exigerait le rejet du pouvoir socialiste qui s’est lancé dans cette entreprise après l’avoir clairement annoncé, sans trop de réaction du côté catholique.

  3. Gisèle

    RCF ??? vous rêvez mon bon monsieur !
    je ne sais pas quel RCF vous écoutez , mais sur RCF Anjou , une des journalistes ne cache pas son attachement au mariage pour tous . Elle est même agressive .
    Un prêtre m’a dit: RCF ? c’est zéropatate!
    Je n’irai pas jusque là parce que certaines émissions du matin sont très intéressantes . Mais on voit la différence avec une radio non subventionnée comme Radio Espérance , que j’écoute sur le net .

  4. Manu

    Et écoutez aussi radio courtoisie. Même bon sens.
    RCF = radio faussement chrétienne, un peu comme le journal “la vie”. Organes de propagande de culture de mort, cheval de troie de déracinement de la foi au coeur même des foyers chrétiens. À banir, bien sûr.

  5. ANKOU

    @ Gisèle : Tout à fait d’accord, n’oublions pas de mettre dans le même sac “La Croix” !
    Se sont des journaux qui serait au moment de la révolution, vu comme soutenant les prêtres assermentés.
    — —
    L’église de France est devenu : une Église constitutionnelle !
    Les tabliers doivent être bien content d’être arrivé si facilement à leurs fins.

Laisser un commentaire