Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Election au comité central du FN

Les 10 premiers élus au Comité central du FN (100 membres), dont l'élection a lieu ce week-end au Congrès de Lyon sont :

  • Marion Maréchal-Le Pen, député FN (80%)
  • Louis Aliot, vice-président du FN et député européen (76%)
  • Steeve Briois, maire d'Hénin Beaumont et député européen (70%)
  • Florian Philippot, vice-président du parti et député européen (69%)
  • Bruno Gollnisch, député (FN) français au Parlement européen, président du Groupe FN au Conseil Régional Rhône-Alpes (65%)
  • David Rachline, sénateur-maire de Fréjus
  • Wallerand de Saint-Just, trésorier du FN
  • Stéphane Ravier, sénateur-maire du 7e secteur de Marseille
  • Marie-Christine Arnautu, députée européenne et vice-présidente du FN
  • Nicolas Bay, député européen

La participation à ce vote au comité central pour ce XVe congrès est d'environ 50%.

Partager cet article

8 commentaires

  1. C’est plutôt rassurant ! Marion est l’espoir du FN. Dommage que Bruno Gollnisch ne soit pas en tête. Peut-être trop cultivé et intelligent……..

  2. Dynasties ?
    Kim Il Sung
    Kim Jung Il
    Kim Jung Un
    Jean-Marie
    Marine
    Marion

  3. J’espère que les électeurs n’ont pas voté pour Marion Maréchal-Le Pen pour son apparence physique que Louis Aliot pour son intelligence…

  4. D’accord avec Yvon.
    La politiquer est une affaire de familles (Aliot faisant un peu partie de la famille Le Pen 😉 : Kennedy, Bush, Clinton, Neru-Gandhi, Sarkozy, El-Assad…
    Avec plus ou moins de succès (voir l’échec du « ticket présidentiel de Wade au Sénégal en 2011)
    Sans oublier le cocktail politico-médiatico-business…
    Un amusant article publié l’année dernière par « Vanilia Island Newsletter », l’incontournable lettre d’information des Iles de l’Océan Indien, faisait une recension des dynasties politiques françaises, et citzait notamment :
    Bernard Debré, député, fils de Michel Debré, ancien député et Premier ministre et, son frère Jean-Louis Debré, président du Conseil constitutionnel
    Martine Aubry, maire de Lille depuis 2001 ; et ancienne ministre, est la fille de Jacques Delors, ministre socialiste des Finances de 1981 à 1985, président de la Commission européenne de 1985 à 1995..
    Roselyne Bachelot, ex-ministre de la santé, fille du député du Maine-et-Loire, Jean Narquin.
    Louis Giscard d’Estaing, député du Puy-de-Dôme, fils de l’ancien président français Valéry Giscard d’Estaing
    Nathalie Kosciusko-Morizet, députée, maire de Longjumeau, fille du maire de Sèvres, François Kosciusko-Morizet, et l’arrière-petite-fille d’André Morizet, sénateur-maire.
    Marie-Luce Penchard, secrétaire d’Etat chargée de l’Outre-mer depuis juin 2009, fille de Lucette Michaux-Chevry, ancienne présidente du conseil régional de Guadeloupe.
    Joëlle Ceccaldi-Raynaud, députée des Hauts-de-Seine depuis 2002, désignée maire de Puteaux par le conseil municipal en avril 2004, après la démission pour raison de santé de son père Charles Ceccaldi-Raynau.
    Paul Giacobbi, député depuis 2002, fils de l’ancien député et sous-secrétaire d’État, François Giacobbi, le petit-fils de Paul Joseph Marie Giacobbi qui fut ministre après-guerre, lui-même fils de Marius Giacobbi qui fut également député et sénateur de Corse…
    Emile Zuccarelli, maire de Bastia et député de Haute-Corse, fils de Jean Zuccarelli premier magistrat de Bastia, député de Corse conseiller général de Corse et président du district de Bastia.
    Jean-Paul Alduy, maire de Perpignan;a succédé à son père, Paul Alduy, ancien sénateur-maire de Perpignan. Sa mère, Jacqueline Alduy, a été sénateur-maire d’Amélie-les-Bains-Palalda.
    Jean Grenet, maire de Bayonne; député des Pyrénées-Atlantiques,fils d’Henri Grenet, maire de Bayonne, député des Pyrénées atlantiques.
    Maryse Joissains, maire de Aix-en-Provence et député des Bouches-du Rhône. Son mari a été maire d’Aix entre 1978 et 1983. Sa fille, Sophie Joissains, est adjointe au maire d’Aix-en-Provence et sénatrice des Bouches-du-Rhône.
    Axel Poniatowski, maire,député, fils de l’ancien ministre de l’Intérieur Michel Poniatowski.
    Mais est-ce que les élections internes du FN intéressent vraiment plus les lecteurs d’un blog catholique que celles de l’UMP ?

  5. La première place de Marion est une bonne nouvelle. C’est un recentrage à droite qui est le bienvenu car les discours de Philippot sont nuls.L’ensemble du classement me paraît bon.
    Et vive Bruno!

  6. Parmi les jeunes, qui arrive en tête ? Marion.
    Parmi les anciens, qui arrive en tête ? Bruno Gollnish.
    Tirez-en les conséquences.

  7. @libre pensée
    vous avez oublié Marisol Touraine fille du sociologue Alain Touraine, pourvoyeur majeur d’idées pour le parti socialiste ! dont la thèse « la sociologie de l’action » avait été étrillée par le Président du jury, Raymond Aron, soucieux de l’aveuglement et la bienveillance des intellectuels à l’égard des régimes communistes…
    « La crise de Mai 68 amène [Alain Touraine] à diagnostiquer le passage d’une pure domination économique à une domination culturelle : à l’opposition entre prolétaires et bourgeois se substituerait une opposition entre ceux qui ont des « savoir-faire » et ceux dont la position dans le système médiatique assure une large influence » .http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Touraine.
    Aron écrit: »je reprochai à Touraine de se lancer dans des analyses plus philosophiques que sociologiques sans la maîtrise des concepts, sans la formation du philosophe. »
    Tiens tiens! Serait- ce la clef de la monumentale cacophonie à laquelle nous assistons aujourd’hui?
    L’éducation politique familiazle de nos élus devrait inciter les électeurs à la prudence et l’analyse..même si les appareils et papa les propulse à ces places dorées….
    Ce sont ces mêmes héritiés qui détruisent les familles alors qu’ils en ont le plus bénéficié!

  8. Bruno n’est pas en tête, ou du moins pas devant Briois et Philippot car il n’est pas autant médiatisé qu’eux. Tout simplement…

Publier une réponse