Bannière Salon Beige

Partager cet article

Cathophobie / Religions : L'Islam

Egypte : les salafistes contre l’Eglise copte

Lu dans Daoudal Hebdo :

S "Il y avait le 29 avril, comme chaque vendredi depuis la « révolution », des manifestations de salafistes devant trois mosquées du Caire, qui cette fois ont convergé vers la cathédrale Saint-Marc, siège de l’Eglise copte. Ils étaient plus de 2000 militants, qui exigeaient des réponses à ce qu’ils appellent désormais leurs « dix demandes », au premier rang desquelles le procès du patriarche Chénouda III, la libération de Camelia Shehata (photo) et Wafaa Constantine, et l’inspection des monastères pour rechercher les femmes séquestrées par l’Eglise… Ces « dix demandes », qui sont autant d’insultes contre l’Eglise copte et son patriarche, ont été rendues publiques le 25 avril : le jour de Pâques, à Alexandrie. On se souvient que c’est à Alexandrie que, le 1er janvier, une vingtaine de coptes ont été tués à la sortie de la messe, et qu’un tract rappelait l’affaire de Camelia Shehata et Wafaa Constantine. Le groupe qui avait mené l’attaque de l’église syriaque, à Bagdad, en octobre, qui avait fait près de 60 morts, avançait comme principale revendication la libération de Camelia Shehata et Wafaa Constantine et promettait qu’il y aurait des attentats anti-chrétiens tant que ces deux femmes ne seraient pas libérées. La campagne porte aujourd’hui essentiellement sur Camelia Shehata, car les extrémistes disent aujourd’hui que Wafaa Constantine a été tuée par les chrétiens : c’est pourquoi ils traitent Chenouda III de « terroriste ». Sic… Ces deux femmes sont des coptes, femmes de prêtres, qui se seraient converties à l’islam et qui auraient été kidnappées par le clergé copte et emprisonnées dans un monastère. Les journaux ont brodé des histoires hallucinantes sur ces deux femmes. Camelia Shehata a enregistré une vidéo (où elle parle pendant 11 minutes) pour dénoncer les articles de presse et démentir tout ce que l’on raconte sur elle. Le grand imam d’Al Azhar a lui-même souligné que Camelia Shehata n’a jamais mis les pieds dans son institution. Or tout chrétien qui se convertit à l’islam doit se faire enregistrer par Al Azhar. A cela, les salafistes répondent que Camelia Shehata a été kidnappée par les forces de sécurité alors qu’elle se rendait à Al Azhar. Ce qui n’a évidemment aucun sens. On ne voit pas pourquoi les forces de sécurité d’un pouvoir musulman arrêteraient une femme qui veut devenir musulmane pour la remettre au clergé copte…

[…] Mais le parquet a déjà demandé à l’Eglise copte de produire Camelia afin de déterminer si elle est retenue contre son gré ou non. Le problème est que jusqu’ici Camelia refuse de paraître en public, parce qu’elle a trop souffert de cette campagne et ne veut pas se retrouver face aux journalistes ou aux islamistes qui ont menti à son sujet et au sujet de sa famille… L’Eglise copte devait tenir un synode le 8 mai, pour étudier la situation, et notamment l’attitude à adopter face aux salafistes, qui ont le vent en poupe depuis la « révolution »."

Partager cet article

3 commentaires

  1. Chhhhhhuuuuut il ne faut pas émettre de réserves sur le “PRINTEMPS” arabe…par définition merveilleux et “démocratique” et accueillir à bras ouverts les merveilleux “démocrates-réfugiés” arabo-musulmans qui, en même temps, arrivent en masse….
    Tous les “intellectuels” ad hoc, les journalistes et un certain épiscopat…(cf la réunion récente entre évêques européens et “méditerranéens”), nous le disent

  2. Une réponse à alexthia :
    Je ne crois pas qu’il s’agisse de ne pas émettre de réserves. Tout le monde est bien conscient des enjeux que l’Egypte, et autres pays, va avoir à affronter. Dont celui de l’islam politique.
    Je crois cependant qu’il y a tout lieu de se réjouir et d’être enthousiaste pour cette révolution qui place enfin les responsables politiques Egyptiens devant leur iniquité. Une dictature de 30 ans qui commence à vaciller, oui, il y a bien de quoi être content.
    Aussi, cette révolution n’a pas été menée par les islamistes contrairement à ce que nous répétaient à longueur de temps tous les experts et autres analystes pour lesquels les frères musulmans étaient la seule alternative à Moubarak. C’est un signe très positif et engageant.
    Et puis doit on signaler que le régime de Moubarak est largement responsable de l’état dans lequel se trouve les chrétiens aujourd’hui. L’islam fondamentaliste s’est développé en Egypte à cause de lui!

  3. Les islamistes profiteront toujours de l’opportunité de prendre le pouvoir. Il faudra une autre révolution pour les chasser!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]