Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International / Religions : L'Islam

Egypte : ces grands démocrates qui veulent la mort des apostats

Lu sur Chiesa :

E "Une bonne partie de la population égyptienne qui s’est rebellée ces jours-ci contre le régime trentenaire de Hosni Moubarak affirme qu’elle préfère la démocratie à toute autre forme de gouvernement. Mais dans le même temps elle veut, à une majorité écrasante, que ceux qui commettent l’adultère soient lapidés, que l’on coupe les mains aux voleurs et que ceux qui abandonnent la religion musulmane soient mis à mort.

C’est ce qui résulte d’une enquête menée en Égypte et dans six autres pays à majorité musulmane par le Pew Forum on Religion & Public Life de Washington, numéro un mondial des recherches en ce domaine. Les six autres pays qui font l’objet de l’enquête sont la Turquie, le Liban, la Jordanie, le Pakistan, l'Indonésie et le Nigéria."

Partager cet article

7 commentaires

  1. Les Américains de concert avec leurs conseiller sionistes envisageaient de reconfigurer le Moyen-Orient afin de l’intégrer dans le système politico-économique de la “globalisation heureuse”, sur la base des principes du libre échange et de la démocratie. Malheureusement la donne est restée par trop défavorable aux populations arabes dans la répartition des termes de l’échange, avec des taux de chômage mirobolants et une assimilation ratée des valeurs permissives de l’Occident. Toutes les conditions sont réunies pour un basculement des pays du Maghreb dans la sphère islamique radicale. L’Eglise paie au prix fort son ralliement au Nouvel Ordre Mondial par la voix du Souverain Pontife qui n’a pas su proposer d’alternative à la gouvernance mondiale revisitée par les valeurs évangéliques. Du coup les chrétiens font figure de suppôts des Américains et servent de cible à l’exaspération des musulmans. Si l’Eglise était resté fidèle à la doctrine sociale de l’Eglise telle qu’elle était professée par un Pie X, elle aurait sans doute suscité un formidable courant d’espérance au Moyen Orient qui aurait contrecarré l’hémorragie des chrétiens d’Orient. Pire encore, en trahissant ses valeurs l’Eglise a sans doute empêché des conversions en masse au christianisme dans des pays en recherche désespérée d’une alternative à la globalisation.

  2. Permettez moi de signaler qu’il n’y a là rien de contradictoire. On peut être démocrate sans être libéral. Si la lapidation des femmes adultères est réclamée “à une majorité écrasante” ce sera une mesure démocratique…

  3. Alors ce sont des ordures. Car la démocratie, c’est >, et non pas d’une partie de celui-ci contre l’autre partie (que l’oppression vienne de la majorité ou de la minorité, ça reste en effet de la dictature).
    Donc, certes, les décisions doivent être prises à la majorité, mais dans le respect de chacun des membres du peuple (minorité incluse), c’est-à-dire, par le respect des droits fondamentaux reconnus à la Personne humaine, et ce de façon UNIVERSELLE, au travers de la D.U.D.H. de 1948.
    C’est à prendre ou à laisser. Et s’ils veulent opprimer la minorité (qui leur est en effet une proie facile), alors, j’aime encore mieux voir ces monstres se faire opprimer par une minorité qui a au moins le mérite d’avoir une paire de c***lles.

  4. Ps: il manque un morceau dans ma phrase, dans le message posté, là où il y a un signe: > .
    Je voulais dire:
    la démocratie, c’est le pouvoir DU peuple, et non pas d’une partie de celui-ci, etc;

  5. C’est inscrit dans le Coran.

  6. JLA, vous plaisantez ! Allez dans la rue et interrogez des Français de souche, en vous disant de gauche ou musulman, et vous les entendrez presque tous contredire votre propos ci-présent… Car, malheureusement, si vous avez raison, trop souvent vous ne pouvez que tomber sur des gens qui font comme s’ils avaient lu le coran, et le louent même.
    L’idéal est de leur sortir un coran, en expliquant bien que la seconde partie (appels au meurtre ne saurait être annulée par la première qui valait le temps d’acquérir assez de force pour tuer ses amis). Après ça, ils n’auront plus l’excuse de ne pas savoir, tout en ayant soi-disant lu…

  7. Hélàs, la crainte de la récupération d’un Islam radical est bien fondée…..l’avenir nous le dira…..

Publier une réponse