Edouard de Castelnau le quatrième maréchal

Capture d’écran 2017-11-11 à 11.35.26Le 14 juillet 1919, une foule immense lui rend hommage. Quand apparait le général de Castelnau, l’ovation se transforme en clameur et c’est au cri de maréchal, maréchal qu’il va défiler. Aux places d’honneur, les officiels sont très mal à l’aise. Ce bâton de maréchal que réclame l’opinion publique, ils l’ont refusé au général de Castelnau. Cent après, on s’interroge encore à propos de cette injustice, car tout au long de cette guerre, il a fait parti du haut commandement français. Au même titre que les maréchaux Joffre, Foch et Pétain, ses faits d’armes et sa contribution justifient pleinement cette dignité. Comme l’écrivent les historiens et comme le rappelait encore récemment un grand quotidien national français, il aurait dû être le quatrième maréchal.

Ce livre revisite les épisodes marquants de la Grande Guerre en s’appuyant sur le regard de cet homme qui y fut intimement associé. Cet angle de vue est novateur, car Castelnau est un personnage peu mentionné dans l’histoire militaire française. Or, il existe des milliers de documents le concernant, pour la plupart inédits. Que cela soit sur le plan des opérations militaires ou dans le domaine de la stratégie, Castelnau a joué un rôle peu connu en dehors du cercle des spécialistes. 

Laisser un commentaire