Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France / France : Société

Éclipse : l’Éducation nationale, les yeux grand fermés

Ecrivain et essayiste, Christian Combaz s'étonne dans le Figarovox de l'inertie de l'Education nationale, qui n'a rien prévu pour que les élèves avec leurs enseignants puissent s'extasier devant la merveille de l'éclipse, n'a débloqué aucun crédit pour l'achat de lunettes "aux normes", bref, a l'air de considérer qu'une éclipse ne vaut pas le détour. Une comparaison très bien vue entre l'immensité de l'univers et la petitesse d'esprit de l'Education nationale.

"Si l'éducation d'un enfant a pour objet de lui permettre de trouver une définition de lui-même non seulement dans l'établissement ou dans le quartier, mais dans le vaste monde et même dans le Cosmos, notre enseignement public vient d'avouer sa sottise institutionnelle en n'ayant rien prévu de particulier le jour de l'éclipse, à l'exception d'une recommandation inutile sur le port de lunettes introuvables et pas budgétées.[…]

Comme l'accent a été mis plutôt, de manière obsessionnelle, sur le danger pour la rétine et le risque d'aveuglement, la plupart des professeurs se contenteront d'en parler en recommandant aux enfants de ne pas lever les yeux. Quand on y réfléchit, l'Éducation nationale est déjà aveugle . Elle aiguise si médiocrement le regard des enfants qu'il y a là comme une métaphore de son infirmité. On ne voit plus le merveilleux du Cosmos, on n'est pas là pour en parler, les professeurs ne savent pas quelles sont les consignes de l'inspection académique, ils craignent que les parents ne débarquent pour protéger leurs enfants en plein cours, tout le monde finalement a l'air de se défendre contre une immensité importune et vaguement redoutable, mais pas comme les Mayas, pas comme les indiens Pachacamac dans Tintin, pas parce qu'on craint la colère d'un dieu vengeur: non, parce que Marisol Touraine l'a dit.

La valse des planètes, des étoiles, des galaxies, le tournoiement éternel, enfin tout ce qui dépasse l'homme et l'oblige à réfléchir, rapporté à la petitesse de ce comportement pédagogique, jette le doute sur la capacité de notre société à s'occuper des grandes choses parce qu'elle ne sait plus les reconnaître."

Vous souhaitez que votre patrimoine serve à défendre vos convictions, plutôt qu'être dilapidé par un Etat prédateur et dispendieux ?

Savez-vous que le Salon beige est habilité à recevoir des legs ?

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

14 commentaires

  1. Depuis que Najat s’occuppe de ce ministère , ils n’ont qu’une obsession : le sexe !
    alors, une éclipse qu’est ce qu’ils s’en f….t !

  2. merci d’avoir partagé votre “étonnement”! Cela fait du bien à ceux qui le lisent… Lorsqu’une société en est réduite à devoir manifester en masse pour…démontrer ce qui va de soi (le coq n’est pas la poule,et la poule n’est pas le coq), on ne s’étonne que l’éclipse soit éclipsée au profit de leçons sur le zizi des tout petits.

  3. Éclipse de 1961 à Saint-Étienne : dans mon école primaire, plusieurs instituteurs ont carrément fermé les rideaux dans les classes pour que les élèves ne puissent pas voir l’éclipse.
    Je me suis rattrapée avec l’éclipse du 11 août 1999…

  4. Pour une fois, je prendrai la défense de l’Éducation Nationale, qui mérite tant de reproches par ailleurs.
    Premièrement, il n’y a rien de particulièrement merveilleux dans une éclipse. Deuxièmement, le spectacle de l’éclipse n’a en lui-même rien d’instructif : ce n’est pas en le regardant qu’on apprendra quoi que ce soit. On peut expliquer aux élèves ce qu’est une éclipse sans la leur faire observer directement : une photographie fait aussi bien l’affaire, sans risque, sans dépense inutile, et sans le ridicule de ces milliers de personnes arrêtées le nez en l’air. [Permettez-moi de regretter très fort que vous ne voyiez rien de merveilleux dans une éclipse comme celle-là, phénomène assez rare pour que l’on s’y arrête, quitte à être ridicule le nez en l’air ! La capacité de s’émerveiller est propre aux chrétiens, qui voient la manifestation de Dieu dans toute œuvre de la nature, c’est essentiel. Sans compter, plus prosaïquement, que les profs avaient là une “leçon de choses” grandeur nature. Allez, cher ami, un petit effort… dites-moi que vous vous émerveillerez devant le prochain coucher de soleil… MB]

  5. “La valse des planètes, des étoiles, des galaxies, le tournoiement éternel, enfin tout ce qui dépasse l’homme et l’oblige à réfléchir…” entièrement d’accord, mais de là à s’en occuper outrageusement une fois de temps en temps à grand renfort d’injonctions est ridicule. Ce monde cosmique participe à nos vies chaque instant de chaque jour, et il est désolant de constater que seule une éclipse nous le remet en mémoire.

  6. Il est Faux de dire que l’Education Nationale n’a rien fait pour préparer cette éclipse.
    Pour une fois, il suffisait l’aller chercher de nombreuses infos données sur internet par l’éducation nationale :
    http://eduscol.education.fr/cid86792/eclipse-solaire-du-20-mars-2015.html
    et un dossier pédagogique de 33 pages très bien documenté :
    http://pedagogie.ac-toulouse.fr/sciences65/JOOMLA/images/stories/astronomie/dossier_peda_eclipse_20_mars_2015_version3integrale.pdf
    j’ai fait plusieurs de leurs expériences très intéressantes.
    attention aux critiques injustifiées !

  7. Ne sous-estimez pas la liberté d’esprit de nombreux enseignants , qui n’ont pas attendu les non-directives de l’éducation nationale pour faire fonctionner le système D . Soyez rassuré; dans nos campagnes pas encore lobotomisées , les petits écoliers ont pu lever les yeux après les recommandations d’usage , derrière leurs protections pas forcément “made in china”,mais néanmoins efficaces , pour admirer l’éclipse . [Ah mais c’est évident : les enseignants ne sont pas l’Education nationale ! Bravo et merci à tous ceux qui auront anticipé et su profiter de cette éclipse pour la faire admirer à nos enfants ! MB]

  8. Ici à Versailles, message reçu des directions d’école:
    Madame, Monsieur,
    Une éclipse solaire est prévue le vendredi 20 mars 2015, entre 9h30 et 11h30. L’observation de ce phénomène sans protection peut provoquer des lésions oculaires graves, même si celles-ci sont sur le moment imperceptibles.
    En conséquence et suivant les directives imposées aux écoles par l’Inspection Académique:
    – les élèves de l’école ne sortiront pas au moment de l’éclipse solaire qu’ils seraient probablement tentés de regarder. La séance « École et Cinéma » prévue ce matin-là pour les élèves de la classe de Mme *** est reportée. Deux services de récréation seront organisés sous le préau (portes fermées).
    – les stores et rideaux des classes, dans le même objectif, seront baissés.
    – seuls les élèves de CM1 et de CM2, équipés de lunettes protectrices homologuées dont l’école a fait l’acquisition, pourront observer, sous la conduite de leur enseignant, l’éclipse solaire.
    – les classes équipées de TNI pourront observer le phénomène sur le site :
    http://www.dailymotion.com/eclipse-20-mars-2015-CNRS

  9. Bien, quant à moi, je suis la seule à avoir fait descendre mes élèves pour aller aux toilettes (confinement non seulement dans l’école mais aussi dans les classes pour mes collègues !), puisque les nuages parisiens cachaient tout.
    Nous avons longuement parlé de l’éclipse, nous avons constaté la baisse de luminosité, nous avons tenté de leur montrer les images du CNRS, impossible, et nous avons fini par dénicher une image de piètre qualité que mes élèves sont allés voir par petits groupes sur le seul ordinateur de l’étage branché sur Internet (ah oui, c’est vrai, Paris se met à l’heure du numérique, mais on ne précise pas quand). Ils ont dessiné, de mémoire, ce qu’ils avaient vu sur l’écran de l’autre classe (difficile de le faire sur place), ce qui me permettra d’y revenir parce qu’il y a des erreurs d’interprétation intéressantes.
    Voilà pour le bricolage de l’éducationale.

  10. Franchement, l’éclipse…
    On nous avait déjà fait le coup en 99, et c’était déjà grotesque, le décalage entre la “merveille” qu’on nous avait annoncé et la réalité…
    Qu’il y ait des gens fascinés par l’astronomie, pourquoi pas… Personnellement, et comme beaucoup de gens autour de moi, je n’ai vu aucun intérêt à cette histoire d’éclipse…
    Qu’on laisse donc les éleves tranquilles…

  11. Comme pour Versailles (René Clémenti | 21 mar 2015 18:17:13) dans le Val d’Oise, il était interdit de sortir les élèves dans la cour de l’école pour la récréation du matin.
    Fort peu d’enseignants semblent savoir qu’il est très simple et peu coûteux de projeter le phénomène sur un drap (ou toute autre surface claire unie) placé au sol.
    On peut s’étonner qu’un tel dispositif n’ait pas été suggéré sur le site eduscol.

  12. Les “lunettes homologuées” ne sont valables qu’une fois ? ou bien on aurait pu garder celles qu’on avait en 1999 ? Ou bien avec le temps elles perdent de leur efficacité ? Je connais des gens qui gardent un tas de vieilles lunettes ocazou ils seraient privés des leurs pour une raison ou une autre. On pourrait bien garder les lunettes éclipses !

  13. Je suis enseignant et bien entendu j’ai fait sortir mes élèves. Ceci dit, une éclipse partielle n’a rien “à voir” avec une éclipse totale comme en 1961.
    Seules les éclipse totales sont vraiment très spectaculaire.

  14. Le collège de Malestroit (56) avait investi dans des lunettes spéciales éclipse, qui n’ont servi à rien, le soleil étant déjà éclipsé par les nuages.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services