Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Etats-Unis

Echec de l’amendement pro-vie au Mississippi

Les électeurs de l'Etat du Mississippi ont rejeté hier, lors d'un référendum, un amendement visant à interdire l'avortement en faisant de l'embryon un être humain à part entière. Les électeurs de l’Etat étaient ainsi invités à répondre à la question suivante :

« Le concept de personne doit-il être redéfini afin de désigner comme être humain tout embryon dès la fécondation ou dès son clonage ? »

L'amendement aurait interdit l'avortement, y compris en cas de viol ou d'inceste, et interdit les fécondations in vitro et la recherche sur les cellules souches embryonnaires. Les deux candidats au poste de gouverneur du Mississippi, dont l’élection avait lieu aussi ce mardi, s'étaient prononcés pour.

Partager cet article

4 commentaires

  1. L’embryon à une âme dès la conception… Dès lors, avorter est sujet à un crime dans les faits… Après moi ce que j’en dis…

  2. Une défaite, c’est quand le combat pro-vie recule. Ici, il a fait un bond en avant dans le bon sens même si cela n’a pas été jusqu’au bout…
    Imaginerait-on un tel amendement – ne serait-ce qu’en discuter – en France ?
    Les idées pro-vie progressent et c’est grâce à cela qu’ils y arriveront à terme…
    À comparer chez nous où seules les idées pro-mort progressent (d’un point de vue médiatique car c’est faux dans les faits bien entendu : succès de la marche pour le vie, départ en retraite des soixante-huitards avorteurs non remplacés, veillée de prières dans les diocèses, etc.)

  3. L’amendement n’aurait pas en lui-meme interdit l’avortement dans l’Etat (independemment meme de recours devant la Cour Supreme).
    http://www.lifenews.com/2011/11/08/personhood-amendment-in-mississippi-likely-wont-ban-abortion/
    La strategie adoptee par les initiateurs de ce referendum faisait l’objet d’un debat parmi les associations pro-vie.

  4. 1) En fait, il est absolument impossible pour quelque texte normatif que ce soit (loi fédérale, ordre exécutif fédéral, constitution d’un Etat, loi d’un Etat, etc) “d’interdire” l’avortement aux USA : l’infâme décision de la Cour Suprême Roe v. Wade de 1973 interdit d’interdire l’avortement tant que le bébé n’est pas viable en dehors du ventre de sa mère. En gros, il est absolument impossible de mettre la moindre restriction que ce soit à l’avortement jusqu’à environ 3 mois de grossesse et possible de permettre l’avortement de tous les bébés jusqu’au terme de la grossesse (la législation française est donc en fait infiniment plus “pro-vie” (relativement parlant) que la législation américaine, probablement la plus pro-mort (et anti-démocratique) du monde, à part peut être les Etats communistes (Chine, etc)).
    2) Les 2 seules possibilités d’interdire l’avortement aux Etats-Unis serait donc : 1) un arrêt de la Cour Suprême autorisant les Etats ou les Etats-Unis à interdire l’avortement, mais a priori c’est impossible puisqu’en droit anglo-saxon un juge ne peut jamais dire le contraire d’un autre juge d’un même niveau : une décision de la Cour Suprême fédérale a donc validité éternelle (!!!) ; 2) un amendement à la Constitution fédérale autorisant l’interdiction de l’avortement : très difficile, mais de moins en moins farfelu, l’opinion américaine devenant de plus en plus pro-vie.
    3) Cet amendement, même si il partait de bonnes intentions, était donc un simple coup d’éclat qui aurait été massacré immédiatement par la Cour Suprême. C’est la raison pour laquelle l’évêque de Jackson avait exprimé sa neutralité quant à cet amendement : http://www.jacksondiocese.org/diocese/files/Personhood%20Letter.pdf.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services