Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Politique en France

Nicolas Dupont-Aignan : “Entre Chevènement et moi, il y a l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette”

Jean-Pierre Chevènement était présent à l'université d'été du parti de Nicolas Dupont-Aignan, Debout La France (DLF) samedi dernier :

XVM2b77e2d2-4e59-11e5-8207-0778ed2f6a5a"Sous le crépitement des appareils photos, ils ont entonné la Marseillaise ensemble. Nicolas Dupont-Aignan et Jean-Pierre Chevènement étaient réunis ce samedi à Yerres (Essonne), à l'université d'été de Debout la France (DLF). L'ancien président du MRC, qui vient de quitter le mouvement qu'il avait fondé, a répondu favorablement à l'invitation du président de DLF. «Entre ce cher Jean-Pierre et moi, il y a l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette», confie le député de l'Essone. Contre Bruxelles, l'euro et pour le retour de la souveraineté nationale, les «Républicains des deux rives» décident de jouer la carte de l'unité.

Vêtu d'une veste rose (comme pour rappeler d'où il vient), l'ancien ministre socialiste met en évidence les convergences qui l'unissent au souverainiste de droite: la nécessité de tendre la main à la Russie, la critique de l'Union européenne, la volonté de mettre en place une monnaie commune pour remplacer l'euro, l'école républicaine (…) «Pour sortir la France de l'ornière où elle se trouve, nous devons pousser tous ensemble», conclut-t-il. Son discours est acclamé. Plutôt frileux au départ, le «Che» s'est senti à l'aise au milieu de l'accueil enthousiaste des militants, et est resté jusqu'à la fin du discours de Dupont-Aignan."

De son côté, Jean-Pierre Chevènement a annoncé que : 

"«République moderne», le club qu'il a fondé en 1983, organisera une rencontre le 26 septembre prochain, ayant pour thème «Europe et souveraineté». Il rassemblera des responsables politiques de droite comme Dupont-Aignan et de gauche comme Arnaud Montebourg, et Jean-Luc Mélenchon, entre autres."

Dans une interview au JDD, il explique pourquoi son "ouverture" n'ira pas jusqu'au FN, pourtant sur la même ligne souverainiste :

"Il nous faudra ramener l'électorat du FN à la République. Encore faudra-t-il pour cela que les forces républicaines offrent autre chose que la perspective d'une récession à perpétuité. Oui, la France a de la ressource. Oui, cet électorat FN doit être regagné. Pour autant, je veux être clair, je ne pense pas qu'on puisse supprimer le cordon sanitaire qui écarte les responsables du FN de l'espace politique républicain. En revanche, nous devons œuvrer à un changement de logiciel, à droite comme à gauche, à l'horizon 2017. Je ne pense pas qu'on puisse sortir la France de l'ornière si on ne rassemble pas les républicains des deux rives."

Il n'est pas sûr que l'électorat de Nicolas Dupont-Aignan préfère un rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon plutôt qu'avec Marine Le Pen…

Partager cet article

16 commentaires

  1. “Il nous faudra ramener l’électorat du FN à la République.”
    Non, l’urgence, c’est de ramener l’électorat réaliste à la France, à la Patrie (pour mémoire, le mot “république” ou “républicain” ne figure pas dans les paroles de notre actuel hymne national; pour les sceptiques, faites une recherche d’occurrence ici http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/histoire/dossier-historique-la-marseillaise/les-paroles-de-la-marseillaise ).
    Je ne pense pas qu’on puisse sortir la France de l’ornière si on ne rassemble pas les patriotes de TOUTES les rives (y compris les patriotes réfugiés sur des ilots).

  2. “”Il nous faudra ramener l’électorat du FN à la République..”
    Voilà, tout est dit !
    Que de beaux discours qui ressemblent à une “pêche aux moules” !! Pendant ce temps, ceux de Bruxelles votent les traités transatlantiques !
    Quelle hypocrisie !

  3. Rien de nouveau sous le soleil… “le Rassemblement des deux rives” date de …2002 c’était le “Pôle Républicain”…on a vu ce qu’il en a été… 13 ans après JPC est seul… et son projet “républicain” totalement irréalisable. En excluant le FN du “Front Patriotique”, l’opération NDA-JPC se résume à enlever des voix à MLP, à Droite et à Gauche, pour mieux faire gagner la Droite ou le PS…c’est d’ailleurs pourquoi la Droite laisse NDA tranquille…Quant à Melenchon et Montebourg, ces deux clowns restent des socialistes européïstes, immigrationnistes et islamophiles…
    “Hors du FN de MLP, pas de salut patriotique!”…je crois que les électeurs l’ont compris.

  4. Rien de neuf . Ils voteront Nicolas….

  5. Voilà, IL VOUS LE DIT, c’est clair non ?
    Nicolas Dupont-Aignan fait partie de l’UMPS !
    Il est là uniquement pour rameuter les électeurs FN.
    Il va donc, comme ses petits camarades, baser son discours sur le mensonge et la tromperie à cet effet.
    Quelqu’un a encore besoin d’une explication ??

  6. Il faut rappeler que dans les années 60, JP Chevènement collaborait à la revue “l’ordre français” dont le rédacteur en chef était Pierre Debray, homme venu de la gauche qui avait rallié l’Action Française.
    Pour les “patriotes” que nous sommes, la notion de Droite et de Gauche, n’a plus beaucoup d’importance et relève de l’assemblée Nationale du début de la Révolution de 1789.

  7. Nous avons donc un FN à moitié néo-communiste laïcard jacobin et un DLF néo-gaulliste à moitié chevènementiste. Il n’y a aucun parti réellement de droite en France. Aucun. Effarant.

  8. Il est bien gentil Dupont Aignan, mais il est à l’image des Dupond et Dupont créés par Hergé.
    Plein d’allant, enthousiaste, mais à côté de la plaque.
    Epiphénomène totalement inutile dans le paysage politique actuel.

  9. Nicolas Dupont-Aignan : faux rebelle et vrai franc-maçon
    Dupont Aignan reprend la mission antérieurement confiée par l’UMP à Philippe De Villiers à chaque échéance électorale : diminuer le score relatif du FN.
    Certains, un peu naïfs, croient voir dans le candidat gaullo-souverainiste à la présidentielle Nicolas Dupont (Aignan étant le nom de sa mère, mais « Dupont » n’étant pas assez séduisant selon lui), un vrai dissident, engagé dans un bras de fer avec le Système.
    Pourtant, avec son mouvement renommé « Debout la France » et un discours antinationaliste, assimilationiste et ultra-républicain (qui plus est favorable au faux « mariage » homosexuel), on pouvait se douter que la rupture entre « NDA » et l’establishment n’était que de façade.
    Encore cadre de l’UMP il y a peu, Nicolas Dupont est membre de la French American Foundation, un groupe mondialiste discret qui se veut un lobby états-unien en France…
    Il est aussi franc-maçon, donc au cœur du Système :
    En effet, il fut l’invité, « dans le cadre des Grands échanges 2012, d’une « tenue blanche fermée » (donc réservée exclusivement aux francs-maçons) d’un parterre de loges du Grand Orient de France, le 16 janvier, dans le Grand Temple Albert Groussier, pour y exposer son programme. » (source F&D N°328).
    Les quelques pourcents que prend ce Dupont Aigan sont toujours au détriment du FN
    Et c’est bien la mission que le Système a donné à ce petit monsieur : diminuer le score du FN

  10. à Duhamel André
    “Droite” et “Gauche” sont des termes obsolètes !
    La ligne de fracture est entre les patriotes-souverainistes et les européistes-mondialistes.
    Droite et Gauche, ça ne veut plus rien dire !
    Quant au projet politique du FN , je vous invite à réfléchir à la question suivante :
    “qu’est-ce qui est vital et urgentissime pour la France”
    Il faut bien définir les priorités, hiérarchiser.
    Vous n’ignorez pas que notre pays est profondemment enfoncé dans le socialisme et ce depuis des décennies : on ne peut pas se faire élire en déclarant que l’on va diviser par deux la taille de l’état et imposer aux citoyens le principe de responsabilité.
    ça s’appelle le pragmatisme. Le FN est la seule alternative…….

  11. De toutes les façons, les chevènementistes ont rejoint ou rejoignent le FN. Il ne restera que Chevènement à Nicolas Dupont-Aignan.

  12. Dupont Aignan : Monsieur 4% !

  13. Cela ne mérite pas de s’y arréter…Rabatteurs pour l’UMPS…Point barre

  14. Dupont-Aignan, se prétendant de droite et souverainiste, fréquente les troskistes revendiqués Montebourg et Mélenchon, le faux souverainiste à la Tsipras Chevenement mais refuse de fréquenter le FN.
    Il a toujours été un troll, un leurre au service du système mondialo-marxiste.

  15. @ meltoisan
    “Dupont Aignan : Monsieur 4% !”
    C’est suffisant pour barrer la route au FN.
    Et maintenant, on peut y ajouter la dissidence de JMLP (1 à 3%) qui fait tout pour faire échouer sa fille.
    Ces pertes de voix permettront au LR, X. Bertrand, Estrosi et Cie de l’emporter aux Régionales de décembre, et à Hollande d’être réélu aux présidentielles de 2017.

  16. Un de ces fm , digne de la III république, qui n a de sens que de rameuter sous un vernis traditionaliste, ceux qui seraient tentés par une sortie de la sphère républicaine. Il n y a rien à gagner avec ces traîtres. Ça eut marché , il y a quelques dizaines d années, c est fini maintenant. On le voit dans cette assemblée , il n y avait que de vieux phrygiens. Je préfère la sagesse de nos Anciens anti républicains. Et de loin ! Sortons de ce marasme républicain, même aux couleurs traditionalistes.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services