Bannière Salon Beige

Partager cet article

Culture de mort : Avortement / Pays : Espagne / Pays : Pologne

D’un génocide à un autre

H

Une énorme affiche représentant un portrait sombre d'Adolf Hitler jouxtant des foetus rouge-sang déchiquetés a été apposée sur le mur d'un bâtiment à Poznan (ouest) par une association pro-vie polonaise, avec la mention :

"L'avortement pour femmes polonaises a été introduit par Adolf Hitler, le 9 mars 1943".

En Espagne aussi, une vidéo pro-vie fait le lien entre les génocides.

Evidemment, cela va choquer, et c'est le but. Mais il faut se souvenir que la fondatrice du Planning familial, Margaret Sanger, a soutenu les nazis.

Partager cet article

11 commentaires

  1. Ce compagnonnage de l’eugénisme avec le nazisme témoigne de la complicité de ce dernier avec la modernité, tout comme dans son refus de la transcendance et son paradoxal complexe démocratique, tous deux mêlés dans son culte du “peuple”. A cet égard, le nazisme est bien un enfant des préjugés contemporains. L’eugénisme et le racisme, son frère, se sont d’abord affirmés dans les milieux avancés. La loi allemande de 1933 instaurant l’eugénisme a été préparée dès le temps de Weimar par le gouvernement social-démocrate de Prusse. Chez nous, Charles Richet, fondateur au début du XXe siècle de la Société française d’eugénisme était pacifiste et dreyfusard. (voir J. Chaunu, Esquisse d’un jugement chrétien du nazisme, T1, F.-X. de Guibert, 2007).

  2. L’actualité reprend cette information, par exemple ici :http://lci.tf1.fr/filnews/monde/hitler-utilise-pour-une-pub-anti-avortement-5758253.html
    Cela va être intéressant à suivre !

  3. 1 – L’avortement était interdit en Allemagne sous Hitler
    2 – Les livres de Margareth Sanger ont été brulés en Allemagne nazie…
    [C’est faux.
    Si l’Allemagne a durci la législation contre l’avortement pour les femmes considérées comme supérieures, elle a dans le même temps diffusé une circulaire en 1934 aux Offices de la santé du peuple qui autorisait l’avortement pour les femmes si une « descendance héréditairement malade » était considérée comme prévisible. Le décret du 19 novembre 1940 a été plus loin en rendant obligatoire l’avortement pour les femmes « inférieures ».
    L’Allemagne a également mis en oeuvre des programmes de stérilisation.
    Quant à M. Sanger, elle recevait les nazis chez elle et publiait leurs études sur l’eugénisme dans sa revue.
    MJ]

  4. Voilà un parallèle qui ne trahit pas le grand Pape polonais du siècle dernier.
    Faut-il être polonais pour croire que la vérité rend libre ?
    Alors qu’à l’inverse, chez nous le mensonge et la propagande réduisent à la collaboration et à l’esclavage.

  5. Hitler était pour l’avortement vis-à-vis des handicapés, des juifs, des chrétiens et de tous ceux qui ne partageaient pas ses convictions. Même nos gauchistes actuels ne réprouveraient pas les lois anticonceptionnelles de la période 1933-1945, édictées dans le IIIeme Reich pour éliminer les “races inférieures”.

  6. La Pologne a de l’avenir, elle.

  7. L’adresse
    http://www.agoravox.fr/actualites/actu-en-bref/article/en-pologne-hitler-allie-des-anti-71020
    donne un autre visuel sur le même sujet (apparemment plus ancien d’un an, cf. http://fr.globalvoicesonline.org/2009/05/08/8689/).
    Nombreux sont les media à reprendre la dépèche de l’AFP, en gardant la coquille “L’avortement pour femmes polonaises a été introduit par Adolf Hitler (…)”: le copié-collé est utile, même quand les sources ne sont pas précisées. L’Humanité ne reproduit pas l’image…

  8. En France, on pourrait faire une affiche de la même veine…
    A gauche, une photo d’Adolf Hitler sous-titrée “1933”. A droite une photo de Simone Veil sous-titrée “1976”. En dessous des deux bustes, une légende : “Match nul – 6.000.000 chacun.”

  9. Hitler était pour la “culture de mort” (inutile de le prouver il me semble)
    S’il était contre l’avortement pour son peuple (sauf cas particulier), c’est parce que son peuple représentait la “race supérieure” qui était sacrée et donc que l’on devait protéger. Dans les régimes communistes (Roumanie par exemple), l’avortement était interdit (et encore probablement pas toujours) parce que la vie n’appartenait pas à Dieu mais à l’Etat et que supprimer une vie équivalait à priver l’Etat communiste d’un “travailleur”.
    Parce que les régimes communistes et nazis faisaient une différence selon les cas, ces régimes étaient globalement pro-avortement… pro-mort.
    Les raisons sont donc totalement différentes des nôtres. Pour nous la vie est sacrée, quelle qu’elle soit. Peut importe les races. Malades ou non, handicapés ou non.

  10. @ Xtophe :
    Mais c’est une excellente idée, ça ! Je la garde dans un coin de ma mémoire, si vous me permettez le plagiat… en attendant de la placarder sur les murs. 🙂

  11. Il y a une affiche du même genre ici:
    http://a33.idata.over-blog.com/413×561/0/21/41/34/liturgie/Image-1.png
    Traduction: “Hitler a été le premier à introduire l’avortement légal en Pologne…. Le droit de choisir, ce n’est pas la liberté, mais l’extermination des innocents. Pour les féministes les enfants tués sont une statistique, pour nous ils sont une tragédie. L’avortement est un meurtre (lettre rouge)”

Publier une réponse