Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : International

Du scandale Madoff à la dette française

De Jean Rouxel dans Les 4 Vérités :

M "En fin de semaine dernière, nous avons en effet appris l’arrestation à New York d’un dénommé Bernard Madoff, soupçonné d’escroquerie. […] L’homme en question est l’ancien PDG de la bourse Nasdaq et on parle d’une fraude à plusieurs de milliards de dollars (entre 20 et 50 milliards selon les sources) ! […] M. Madoff, profitant de sa notoriété, a créé une société de conseil en investissements (BMIS). Ladite société promettait des rendements exceptionnellement élevés. Et a commencé par les offrir à ses clients, en levant de nouveaux fonds. En d’autres termes, BMIS honorait ses engagements en en contractant de nouveaux.

Un lecteur des « 4 Vérités » m’écrivait récemment pour me faire remarquer que cela lui faisait penser au système de retraite français. C’est exact : les retraites ne sont en effet servies qu’en prélevant les cotisations des actifs d’aujourd’hui. Mais c’est beaucoup plus général que cela : en réalité, c’est toute l’économie qui reposait jusqu’à cette crise sur ce mécanisme de la croissance par la dette. Entendons-nous bien. La dette n’est pas nécessairement mauvaise en soi. Mais elle ne peut être bonne que si elle correspond à un investissement. Et c’est bien cet investissement lui-même qui fournit de la croissance. En revanche, évidemment, l’endettement de l’État français pour payer les intérêts de la dette publique est profondément néfaste.

Pourtant, alors que tous les commentateurs sont scandalisés par le comportement de Bernard Madoff, on entend rarement des journaux dénoncer la fabuleuse escroquerie de la dette publique ! Disons donc, et redisons, à temps et à contretemps, que l’économie n’est pas un jeu d’écritures. L’économie socialiste a volé en éclats parce qu’elle reposait sur du pur virtuel. […] Mais l’économie de marché peut elle aussi cacher sa misère derrière des villages Potemkine. En « créant » de la croissance virtuelle par la dette."

MJ

Message URGENT de Guillaume de Thieulloy

Cher ami lecteur
allons-nous manquer d’espérance ?
Vous et moi souhaitons de toutes nos forces que le mur de la culture de mort s’effondre.
Le Salon Beige participe à cette tâche selon ses capacités. Mais nous ne pouvons rien faire sans votre générosité.

S'il vous plait, faites un don aujourd'hui. Merci

On ne lâche rien, jamais !

Guillaume de Thieulloy
Directeur du Salon Beige

Partager cet article

10 commentaires

  1. Bernard Madoff était un philantrope
    Il faisait des dons aux associations caritatives juives
    On veut aujourd’hui lui faire porter le chapeau alors qu’il est peut-être un peu responsable, maisn certainement pas coupable (il est désintéressé)

  2. o Rei Sebastiao,
    Je ne suis pas certain de vous comprendre!
    Ce que vous dites, est-ce de l’humour au deuxième degré ou le pensez-vous vraiment?
    C’est un escroc, responsable, doublement responsable et donc doublement coupable!
    Et ne me dites pas qu’il n’y a pas eu enrichissement personnel!

  3. C’est foncièrement absurde de comparer un système de spéculation boursière avec le fonctionnement des retraites : dans le premier cas, nul ne peut empêcher les investisseurs de sortir du fonds s’ils le veulent; dans le second, chaque Français est tenu par la loi de cotiser. Donc, aucune chance que cela s’effondre, sauf si les générations ne sont pas remplacées.

  4. Robert,
    Plus de chômeurs.
    Retraites de plus en plus tôt.
    Salaires de moins en moins importants.
    Les vieux, de plus en plus vieux.
    Natalité en baisse du fait du travail des femmes et de l’avortement.
    Mathématiquement parlant, le système est déjà mort.
    Quel que soit votre âge, ne comptez pas dessus.

  5. HB,
    je n’en ai rien à foutre de ma retraite. Mais vous vous trompez car la natalité n’est pas en baisse en France.
    Et ce que vous dites n’enlève rien à ma critique de cette comparaison. Le système libéral, lui, est vraiment mort, et il cherche à en entraîner le plus possible avec lui dans la tombe. Ces gens-là ressemblent aux idéologues communistes après le rapport Krouchtchev.

  6. La natalité en France est en baisse importante en Français de souche!
    Rajoutez-y toutes les “chances pour la France” et nous devenons bizarrement champion toute catégorie!
    Donc, malgré les apparences trompeuses données par notre gouvernement vendu aux apatrides, la natalité est bien en baisse très importantes.
    Sauf chez les familles cathos tradis, pas assez nombreuse pour renouveler les générations!
    Que vous ne soyez pas plus que ça intéressé par votre retraite me donne à penser que vous êtes soit très jeune ou très riche.
    C’est fort bien, mais méfiez-vous, à notre époque, ça ne dure pas très longtemps !

  7. Je ne me considère pas comme jeune, j’ai plusieurs enfants, et je ne suis donc pas du tout riche. Votre commentaire sur la natalité des “français de souche” – outre qu’il est faux – n’a strictement rien à voir avoir le problème des retraites par répartition. Croyez-vous qu’un travailleur de France (i.e. quelqu’un qui travaille sur le territoire national), parce qu’il a une mère chilienne, un père algérien ou une grand-mère chinoise, est exonéré de cotisations-retraite ?

  8. Robert,
    Vous n’allez pas au fond des choses.
    Prouvez-moi que les FDS ont un taux de natalité plus fort que les autres pays européens.
    Et si vous maintenez qu’il n’y a aucune chance que le système des retraites en France s’écroule, ou vous êtes un politique sortant l’Ena, et là personne ne peut rien pour vous, ou vous ne savez pas compter, et là vous ne serez pas peu surpris du résultat!
    Pour finir, oui beaucoup de travailleurs que vous citez( pas tous bien sur) ne paient pas de cotisations du tout parceque en tant que travailleurs au noir pas déclarés, payés avec un bol de riz, oui iraient ces cotisation?
    Sans rancune Robert?

  9. HB,
    allons donc au fond des choses. La natalité puissante des “français de souche”, comme vous dites, quoique personnellement, je le sois aussi de tronc, de branches, de feuilles, de fleurs et de fruits (pas vous ?), se démontre extrêmement facilement (en sus de mes observations empiriques qui ne concernent pas que les cathos tradis, mais les couples de base qui s’aventurent à avoir aujourd’hui très fréquemment trois enfants) par ceci : d’autres pays européens, comme l’Allemagne, le RU et l’Espagne ont subi le même taux d’immigrés, venant de pays aussi naturellement fertiles que ceux qui viennent en France, et leur taux de natalité national est bien plus bas que celui de la France. CQFD.
    Apprenez ceci : les Français n’ont jamais réagi démographiquement suivant les modèles communs, fondés sur l’industrialisation, la transition démographique, etc. Soit nous sommes irrationnels, soit nous obéissons à une autre rationalité que celle décrite dans ces courbes. Ainsi, les Français qui, comme chacun sait, constituaient à l’époque la Chine de l’Europe, ont commencé dès le premier tiers du XVIIIème siècle à avoir moins d’enfants, quand l’Allemagne et l’Angleterre, dont les économies étaient comparables, se sont multipliées.
    Sans rancune.

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Cookies nécessaire au bon fonctionnement du site.
  • wordpress_logged_in
  • wordpress_sec
  • wordpress_test

Refuser tous les services
Accepter tous les services