Bannière Salon Beige

Partager cet article

Pays : Allemagne

Du haut des minarets, cette chahâda qui ressemble tant à un cri de guerre

Du haut des minarets, cette chahâda qui ressemble tant à un cri de guerre

Bernard Antony, président de l’Agrif communique :

La décision de madame le maire de Cologne en Allemagne d’autoriser désormais le vendredi les appels à la « prière » à haute intensité sonore, depuis le minaret de la grande mosquée a été très médiatisée.

Ce n’est pas d’ailleurs une « première » en Europe.

Mais cela a été commenté en considération de l’importance de l’islamisme dans cette grande ville où de nombreuses agressions sexuelles de femmes du fait de musulmans avaient été perpétrées lors d’une fête.

Bien des commentateurs dans nos médias, ont développé l’opinion qu’il serait normal qu’en France, les appels des muezzins puissent être diffusés tout comme les sonneries des cloches de nos églises.

Ils ont ainsi une fois encore témoigné de leur ignorance de la réalité de l’islam.

En effet, c’est le plus souvent, avant d’autres prières extraites du Coran, la chahâda que déversent les minarets.

Or la chahâda n’est pas une prière. Elle est la profession de foi en arabe de l’unicité divine : « Lâ ilâha illa Allâh wa- Muhammad rasûl Allâh ». En français : « Il n’y a pas d’autre Dieu que Dieu et Muhammad est son envoyé » on peut traduire encore par « prophète » ou par « messager ».  Très souvent, le muezzim (ou l’imam) continue par cette injonction qui revient maintes fois dans le Coran, donc parole d’Allah lui-même : « Obéissez à Dieu, obéissez à son envoyé ».

Le père libanais Antoine Moussali, (prêtre de Saint Vincent de Paul) un des plus grands islamologues du siècle écoulé, et pour cela professeur d’arabe à l’université d’Alger et autres instituts de 1978 à 1994, animateur de bien des rencontres de dialogue islamo-chrétien (peu suspect d’islamophobie !) observait que la chahâda était «  comme un cri de guerre ».

Il n’en est pas de même des cloches qui sonnent les heures, les joies et les peines.

Partager cet article

4 commentaires

  1. Très bon texte équilibré de M. Antony auquel on peut donner : « -JS Ferjou : Et pendant ce temps-là en Arabie saoudite, un dessin animé transpose une histoire tirée du Coran dans laquelle Allah transforme les Juifs en singes. Pourquoi donc se préoccuper que les Saoudiens continuent à contrôler un certain nombre de mosquées ou écoles coraniques en France ? » MEMRI Saudi Children’s Cartoon Depicts Quranic Story in Which Allah Transforms Jews into Apes #Antisemitism https://twitter.com/i/status/1448578650450927619
    Apes = grands singes.
    Je dis à la suite : Après on va s’étonner que les tours jumelles de New York, proches de Wall Street et du quartier juif s’effondrent ! Les pensées islamistes ou l’islam de ‘papa et maman bien bourgeois et insérés’ devant la télévision, n’est-ce pas lié à ce dessin animé-là par exemple ? A notre tour, nous disons donc : « ‘PasDamalgam’ : les terroristes actuels sont musulmans. Et le reste du monde ne peut être amalgamé aux membres de l’oumma. » Il nous faut sortir de la mièvrerie tiède du politiquement correct. Les faits sont là, le révisionnisme (attitude intérieure aussi) vis à vis de ces réalités concrètes est en nous comme un cancer qui nous ronge afin de ne pas voir. Les tours jumelles doivent nous donner une vision claire et simple de la réalité. Oussama, cinq ans, dit à Denisa, six ans : ‘Si tu manges du porc tu auras les pieds fourchus’. C’est clair. C’est aussi clair que de dire ‘mon corps m’appartient’ en sachant qu’un enfant se développe pour lui-même, avec son propre ADN, dans le ventre de la porteuse du slogan fou.

  2. Et cela permet de rappeler aux victimes de la Saint-Sylvestre 2015 que, si elles ont survécu à cette nuit d’horreur, elles ne doivent jamais oublier que “islam” signifie “soumission”.
    Et madame le maire devrait partager cette “expérience” avant de prendre de telles décisions.

  3. Est-ce que madame le maire de Cologne a demandé en contrepartie que les cloches d’une église sonnent en Arabie saoudite ?

  4. petit à petit l’oiseau fait son nid
    le grand remplacement n’existe pas, le petit remplacement tranquille est en marche

Publier une réponse