Bannière Salon Beige

Partager cet article

Médias : Désinformation

Du droit à l’information au magistère de l’information

Lu dans L’Homme Nouveau, à propos des "états généraux" de la presse, sous la plume de Jean-Michel Beaussant :

"Au « droit à la liberté d’opinion », c’est-à-dire à la pluralité d’une presse de conviction, on a peu à peu substitué le « droit à l’information », qui, à l’aide des techniques modernes, est devenu à la fois surinformation et désinformation, pour mieux inculquer ce qu’on peut appeler « le magistère de l’information ». C’est notamment le processus d’« orwellisation » de la presse française par la pensée unique ou le politiquement correct. Le remède à cette maladie mentale ? C’est ce que Soljénitsyne lui-même appelait une « autolimitation » quantitative et qualitative de l’information. C’est la voie choisie par L’Homme Nouveau, afin d’assurer une « digestion » convenable et continuer d’agréer ce qui échappe à l’information (en dépit de ses prétentions hégémoniques), à savoir la formation proprement dite et plus encore la méditation et la vie intérieure qui réclament distance et silence. Car «il y a quelque chose de pire que d’avoir une mauvaise pensée, c’est d’avoir une pensée toute faite…» (Péguy)."

Michel Janva

Partager cet article

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services