Bannière Salon Beige

Partager cet article

France : Société

Du danger d’être enseignant

V60 enseignants sont victimes de violences chaque jour, hors vacances scolaires, selon le dernier bilan de l’Observatoire national de la délinquance (OND). L’étude, qui porte sur l’année scolaire 2005-2006, révèle que "la situation s’est dégradée depuis 2002-2003" : les violences ont augmenté de 30% ! Rappelez-moi qui était ministre de l’intérieur déjà …

Près de 15284 agressions ont été signalées sur des enseignants, et au total 24284 faits ont été recensés sur toutes les catégories de personnel. Il s’agit à 69,1% d’insultes ou menaces graves, à 9,4% de violences physiques sans arme, et à 4,1% de vols ou tentatives. Ainsi, il y a eu 2275 actes de violence physique sans arme, 230 avec arme et une quarantaine de violences physiques à caractère sexuels. Un enseignant de collège est en moyenne 7 fois plus exposé à la violence qu’un professeur de lycée.

Michel Janva

Partager cet article

13 commentaires

  1. Le nom… ah! vous n’avez pas de chance j’ai justement un trou de Mémoire!!! peut-être
    JMLP. mais je n’en suis pas certain…
    cordialement

  2. Et dans une école privé catholique ?

  3. Un lien pour rire un peu, même si le plus drôle est souvent le plus plausible
    http://fr.youtube.com/watch?v=G0mGfoETSE4

  4. Au danger d’être enseignant, s’ajoute aussi le danger d’être enseigné par beaucoup de ces professeurs qui se plaignent d’être victimes de l’idéologie libertaire, niveleuse, anti raciste et égalitariste à la Bourdieu qu’ils ont installé.
    Ils en souffrent : c’est justice. Pour nos enfants et nos familles, le mal n’est toujours réparé. Ni pour nos impôts, ni pour les conséquences du totalitarisme intellectuel dont ces gens se sont fait le contre-clergé au détriment de toute la société française.
    Il est logique que les enseignant soient agressés par ceux dont ils ont souhaité la venue en masse à nos frais et pour notre détriment : cette étude statistique semble ignorer le facteur …….géographqique des agressions. C’est ainsi plus politiquement correct.

  5. En accord avec Pascal G. Ils ont favorisés la
    chienlit. Ils en paient les conséquences et
    cela est logique.La majorité des enseignants
    sont gauchistes ou droitiers bien-pensants, qu’ils se débrouillent!!! ils sont très
    éloignés des instituteurs des années 30/50
    (Pourtant souvent communistes),mais qui savaient faire respecter l’ordre et la morale.
    Oh…Excusez moi pour les deux derniers vilains mots !!! ils se sont échappés de mes pensées. En réalité je pensais au coup de pieds au C.. !
    cordialement

  6. Bien d’accord avec Pascal Gannat.
    Il existe des professeurs réalistes dont Bernard Antony évaluait le nombre à environ un sur cinq. Mais il “rasent les murs” dans notre pays de liberté et de justice garanties par la gauche.

  7. Pauvres petits profs sans défense!!!! Il ne fallait pas martyriser ces chers têtes blondes, de peur de les rendre violent plus tard.Et bien voilà, le petit d’homme est retourné à l’état de sauvage. Quant aux parents, ils n’osent plus corriger leur progéniture de peur d’être dénoncés! Je pense que les profs n’ont pas fini de s’en prendre plein la figure…….Et je ne les plaindrai pas!

  8. Il vous faudrait ne pas oublier que les premiers à pâtir et à subir le système sont les jeunes profs, tout juste diplômés du capes, plein d’enthousiasme et “y croyant” à leur mission d’enseignant ! Je vous trouve bien sévère pour eux : ils sont nombreux à vouloir se révolter dans les IUFM, car ils trouvent cette structure NULLE et A DETRUIRE, mais savez-vous le poids de la pression des inspecteurs, rectorat et cie ? On leur fait “courir” des bruits et le contraire le lendemain, il n’y a aucune cohérence dans ce qui leur ai demandé, les profs d’IUFM eux-mêmes sont des incapables et ont l’esprit bien “formaté” ! Faut-il alors décourager tous ces jeunes qui peuvent être de très bons profs si ont leur en laisse la LIBERTE ?
    C’est le” mammouth” qu’il faut mettre à mort, et je peux vous affirmer que c’est là le souhait de la très grande majorité de nos jeunes et futurs profs !

  9. Qui sème le vent récolte la tempête ! Les profs récoltent ce qu’ils ont semé c’est vrai mais il faut aussi être vigilant car l’endoctrinement des enfants commence dès la maternelle et les petites classes. Les tout petits ne se retournent (pas encore) contre leur instit…… Donc pour l’instant ceux là sont assez sécurisés…à moins que les enseignants de lycée et de collège se mettent à demander des comptes aux instits sur les élèves qui sortent des petites classes !!!!

  10. Eh bien bravo !merci pour votre charité. On ne peut espérer être respecté des enfants si les parents ne nous respectent pas.Nous sommes victimes, et en 1ère ligne, de l’effondrement moral, et pris en tenaille entre les enfants-les parents (qui sont en général les 1ers à défendre leurs bambins)-la hiérarchie -les inspecteurs-les instructions qui viennent d’en haut et la réalité ! les médias commencent doucement à parler, mais c’est bien pire que ça ! et les femmes en prennent plein la figure, messieurs, sans doute direz-vous aussi que nous l’avons mérité (insultes, crachats, et pire)?vous seriez étonnés d’entendre tout ce qui se dit dans les salles de professeurs…nous ne sommes pas responsables de l’idéologie qui règne depuis les années 80 eT qui nous dépasse…

  11. Moi qui ai travaillé dans des “CDI”, j’ai pu malheureusement constater que les lycées et les collèges sont devenus des lieux où l’on formule aux élèves “une façon de penser”. Exemple :l’instruction civique ne parle que d’anti-racisme (à sens unique) et de laïcité (anti-cléricale).

  12. Les enseignants ont semé pendant des années, maintenant ils récoltent ….. c’est gratuit !!!!!!

Publier une réponse

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.


Le Salon Beige a choisi de n'afficher uniquement de la publicité à des sites partenaires !

Refuser tous les services
Accepter tous les services
[name="url"]
[name="url"]